Chasse Réactions de déceptions sur la gestion actuelle du cerf !
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Réactions de déceptions sur la gestion actuelle du cerf !

Entretien avec le cofondateur d’Unis Pour la Faune, Luc Brodeur

Le spécialiste du RTLB et cofondateur d’Unis Pour la Faune, Luc Brodeur, reproche aux autorités du ministère de la Faune, de ne pas aller dans la direction souhaitée des chasseurs Québécois. (Photo courtoisie Luc Brodeur)
Ernie Wells

Les réactions ont été nombreuses à la suite de l’entrevue du biologiste responsable de la gestion du cerf au Québec, François Lebel, lors de l'émission radio « Rendez-Vous Nature » présentée les 29 et 30 mai 2021.

Cette entrevue, que vous pouvez entendre en cliquant sur ce lien, portait notamment sur la situation de surabondance du cerf dans le Sud du Québec, le déclin du chevreuil en Gaspésie, le Plan de gestion du cerf 2020-2027, l’avenir du projet pilote de cinq ans de la Restriction de la Taille légale des bois (RTLB) qui se termine en 2021 dans les zones 6 Nord et 6 Sud de l’Estrie, de l’hiver qui semble demeurer le principal facteur des fluctuations des populations de cerfs comme au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, d’un manque de communication du ministère de la Faune à l’endroit de divers intervenants fauniques et du nouveau groupe de pression UNIS Pour la Faune.

Pour le spécialiste de la RTLB, et cofondateur, avec François Pelletier, du groupe « Unis Pour la Faune », Luc Brodeur réagit avec de grandes déceptions sur les propos du biologiste François Lebel.

Alors que Luc Brodeur exige des actions rapides et concrètes des autorités gouvernementales pour assurer la pérennité des populations de chevreuils, et une plus grande qualité de chasse, partout au Québec, il dit être resté sur son appétit et ne pas avoir obtenu satisfaction.

PRONATURE RIMOUSKI

Propos de « politicien »

Luc Brodeur estime que le responsable de la gestion du cerf au Québec a usé de propos de « politicien », dit-il, esquivant les questions, préférant développer et soutenir sa propre vision de la situation actuelle et future des populations de chevreuils.

Il reproche aussi au spécialiste du ministère de la Faune de « mener la baraque seul », sans aller dans la direction souhaitée des chasseurs de cerfs au Québec. Des propos qui selon Luc Brodeur ne font qu’alimenter le bien-fondé de la mission d’Unis Pour la Faune qui compte quelque 11000 membres, et l’appui croissant de 300 municipalités qui selon lui, ont leur mot à dire dans la gestion du cerf.

PRONATURE RIMOUSKI

Les amateurs de l’espèce ne manqueront pas cette entrevue avec Luc Brodeur, à « Rendez-Vous Nature ». Cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec 4
PRONATURE RIMOUSKI
Zec Québec Bronze