Trappage-Piégeage Un « coureur des bois » qui trappe avec passion depuis 50 ans
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Un « coureur des bois » qui trappe avec passion depuis 50 ans

Pierre-Yves Collin est le président d’honneur du 41e Salon provincial du trappeur et de la fourrure sauvage.

Pierre-Yves Collin nourrit une passion communicative pour le trappage des animaux à fourrure. Il cumule 50 ans d’expertise sur le terrain et il est instructeur de piégeage et collecteur de fourrures.
Ernie Wells

La présentation du 41e Salon provincial du trappeur et de la fourrure sauvage jusqu'à ce dimanche au Centre de congrès et d’expositions de Lévis démontre que le trappage se porte bien au Québec.

C’est ce que l’on peut notamment retenir d’une entrevue exclusive à « Rendez-Vous Nature », avec le président d’honneur de l’évènement, Pierre-Yves Collin.

Ce technicien de la faune retraité du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs Québec, sait de quoi il parle.

Ce « coureur des bois » professionnel cumule près de 50 ans d’expertise sur le terrain. En plus, il est instructeur de piégeage et collecteur de fourrures.

Pierre-Yves Collin précise qu’environ 8 000 permis de trappage sont délivrés bon an, mal an au Québec. Le sommet a été de 9 100 en 2006. Donc c’est plutôt stable.

Au Canada, on compte 20 000 trappeurs, dont 8 000 au Québec et 7 000 en Ontario, qui pratiquent toujours cette activité ancestrale à l’origine du commerce au détail au Canada.

PRONATURE RIMOUSKI

Faut rappeler que deux siècles avant la Confédération de 1867, , deux Français ingénieux nommés Radisson et Des Groseilliers découvrent une abondance de fourrures dans les terres situées à l'intérieur du continent – au nord et à l'ouest des Grands Lacs. Ils forment la compagnie de La Baie d’Hudson .

D’abord une passion

Même si aujourd’hui faire du piégeage ou de la trappe l’hiver est plus une façon de partager une passion qu’un travail, la relève tant souhaitée découle d’une passion qui se transmet de génération en génération, mais aussi auprès de nouveau initiés

Le 41e Salon provincial du trappeur et de la fourrure sauvage, dont le thème est : « La fourrure, accessible et durable », a aménagé une section dédiée à la relève.

Les jeunes participent gratuitement comme exposant pour présenter leurs produits artisanaux (peintures, confections avec des fourrures, griffes, dents, crânes, sculptures, objets de collection, accessoires de trappe, etc).

Fondation de la faune

Plus de 20 conférences sur le piégeage et les animaux à fourrure sont dispensées durant tout le week-end, en plus de plusieurs ateliers sur la fabrication des collets, l’ajustement des pièges, le dépiautage; dépouiller un animal de sa peau, ainsi que des défilés de mode avec des fourrures sauvages du Québec!

Chaque année, les trappeurs québécois, notamment, capturent environ 200 000 animaux à fourrure. En 2014, la valeur des exportations québécoises de peaux d’animaux se chiffrait à 160 M$.

Au cours de cette entrevue, Pierre-Yves Collin partage aisément et fébrilement sa passion du trappage. Vous pouvez l'entendre en cliquant sur lien ci-haut.

Celle-ci sera également présentée dans l'émission radio « Rendez-Vous Nature » des 3 et 4 mars présentée sur les ondes de COOL 103,5 à Saint-Georges le samedi à 7 h; à CHOX 97,5 La Pocatière, aussi le samedi à 7 h; à CFYX 93,3 Rimouski, le samedi à 8 h, et en rappel le dimanche à 11 h, à CIEL 103,7 Rivière-du-Loup, le dimanche à 6 h 30, à CIQI 90,3 Montmagny, le dimanche à 7 h et au www.rendezvousnature.ca.





Zec Québec 4
Fondation de la faune
Fondation de la faune 2