Trappage-Piégeage Une nouvelle formation sur le piégeage offerte au Québec
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Une nouvelle formation sur le piégeage offerte au Québec

La Fédération offre une mise à jour selon les technologies et les normes actuelles.

Le raton-laveur est l'une des espèces piégées au Québec. (Photo: Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs)
Rendez-Vous Nature

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec (FTGQ), en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), est fière d’offrir la formation sur le piégeage et la gestion des animaux à fourrure (PGAF) mise à jour selon les t

Rappelons que la réussite de cette formation permet d’obtenir le certificat du piégeur qui est obligatoire pour piéger au Québec.

La réforme de ce cours était essentielle afin de véhiculer une information respectant les nouvelles normes de piégeage sans cruauté. En effet, à la suite de l’entrée en vigueur de l’Accord sur les Normes Internationales de Piégeage sans Cruauté (ANIPSC), en 2007, certains pièges jadis utilisés légalement sont désormais interdits pour certaines espèces ou techniques.

Cette mise à jour permettra également d’atténuer l’impact non désiré sur les écosystèmes que provoque la capture accidentelle d’espèces non ciblées, comme les cervidés, les oiseaux de proie ou d’autres espèces, dont les populations sont plus vulnérables à la surexploitation.

Améliorer la qualité des fourrures disponibles

Les nouvelles techniques de capture favorisent le développement économique en améliorant la qualité des fourrures disponibles sur le marché et en augmentant le nombre d’adeptes pratiquant cette activité.

La mentalité des trappeurs envers l’activité du piégeage a également évolué dans un souci d’acceptabilité sociale, et les piégeurs utilisent maintenant des techniques spécifiques aux espèces ciblées afin d’éviter les captures accidentelles d’animaux domestiques et d’aider à la gestion des cas de citoyens aux prises avec des animaux importuns.

Par conséquent, toutes ces nouvelles techniques sélectives, de même que plusieurs pièges récemment développés, seront présentés aux futurs piégeurs qui suivent la formation.

Fondation de la faune

La formation s'étale toujours sur deux jours. La journée du samedi est maintenant consacrée à la théorie, qui est également présentée sur support informatique afin de stimuler l’apprentissage par diverses images, vidéos et explications dynamiques.

Le dimanche est quant à lui consacré à la présentation des diverses techniques de piégeage directement sur le terrain. Lors de cette journée, les futurs piégeurs ont la chance de manipuler des pièges et d’acquérir de l’expérience concrète.

Une formation revisitée

Depuis 2014, les travaux effectués ont également permis d’améliorer les deux principaux outils éducatifs nécessaires à cette formation, soit le manuel et le DVD. Le manuel de formation a été entièrement revisité et est désormais présenté sous un tout autre format, en couleur.

De plus, de très nombreuses photos s'y trouvent afin d’expliquer visuellement les techniques de piégeage sélectives et respectueuses de la faune et de ses habitats. Ce manuel traite de l’éthique du piégeur (chap. 1), d’une activité distincte (chap. 2), de l’écologie et de la gestion des animaux à fourrure (chap. 3), des techniques de piégeage (chap. 4), des maladies et parasites (chap. 5), de l’apprêtage et de la commercialisation des fourrures (chap. 6), de l’utilisation et de la disposition des carcasses (chap. 7) et de la survie et des premiers soins (chap. 8).

Le second outil est le DVD, constitué de 10 vidéos professionnelles détaillant les principales techniques de piégeage sans cruauté pour chacune des espèces d'animaux à fourrure.

Du castor jusqu'à l'ours noir

PRONATURE RIMOUSKI

Ces vidéos portent sur la gestion des animaux à fourrure et de l’activité (1), ainsi que sur les techniques de piégeage pour le castor et la loutre en eau libre (2) pour le castor et la loutre sous la glace (3), pour le rat musqué et le vison (4), pour le raton laveur et la moufette (5), pour la martre et le pékan (6), pour le renard, le coyote et le loup (7), pour les lynx, les belettes et l’écureuil roux (8), pour l’ours noir (9), et également sur la mise en valeur des captures (10).

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec remercie l’Institut de la Fourrure du Canada (IFC) ainsi que l’Office de la sécurité du revenu des chasseurs et piégeurs cris (OSRCPC) pour leur collaboration au projet, ainsi que la Fondation de la faune du Québec (FFQ) et le fonds Pierre Radisson pour le soutien financier apporté à une partie des travaux.

Les personnes intéressées à suivre cette formation peuvent communiquer avec la FTGQ ou visiter la section éducation du site Internet suivant : ftgq.qc.ca

Source: Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec





Zec Québec 4
PRONATURE RIMOUSKI
Sépaq mai 2021 4
Zec Québec Bronze