Trappage-Piégeage Jean-Marie Fiola aurait-il capturé un gros spécimen de « coyloup »?
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Jean-Marie Fiola aurait-il capturé un gros spécimen de « coyloup »?

L'animal mesure 48 pouces, du museau à la naissance de la queue

Trappeur depuis 60 ans, Jean-Marie Fiola, de Rimouski, a piégé ce coyote de 48 pouces de longueur, qui pourrait bien être un spécimen d’un canidé hybride en région, le « coyloup ». (Photo Facebook)
Ernie Wells

Un trappeur de 60 ans d’expériences, Jean-Marie Fiola, de Rimouski, aurait-il capturé un spécimen d’un canidé hybride en région, le « coyloup » ?

On dit de Jean-Marie Fiola, 78 ans, qu’il est un des meilleurs trappeurs de l’Est-du-Québec. Pour prouver cette affirmation, une photo sur Facebook, dans son atelier, avec la peau d’un coyote qui est sa plus grosse prise en 60 années de trappage.

Le canidé mesure 48 pouces, du museau à la naissance de la queue.

Jean-Marie Fiola confirme qu’il s’agit du plus gros coyote jamais récolté depuis qu’il s’adonne au piégeage de cette espèce, en 1970. De par sa longueur, s’agit-il d’un mélange de loup et de coyote, qu’on appelle le coyloup, ou « coywolf » dans le Maine?

Plus gros, plus long et des canines plus denses 

Zecs Québec Argent 3

Le coyLoup se distingue du coyote par une tête et une mâchoire plus large, des dents plus rapprochées et des canines plus longues et plus denses.

Son corps est plus massif que le coyote et ses pattes plus longues. Le poids du coyloup est plus lourd de 40% que celui coyote dont la moyenne est de 35 livres… Le coyote s'est établi au Québec dans les années 1950, en provenance du l’état du Maine…puis il a progressé vers l’Est.

Aujourd'hui, 63 % des loups du Québec ont du sang de coyote dans leurs veines.

On dit aussi que les « coyloups », sont également reconnus pour fréquenter sans méfiance les milieux urbains! Et qu’ils ne sont pas très peureux en présence d’humains.

Zec Québec

Entrevue cette semaine à « Rendez-Vous Nature »

Des caractéristiques qui sont de plus en plus familières à Jean-Marioe Fiola. « J’en ai vu un tellement gros que je pensais que c’était un chevreuil », raconte ce trappeur qui, cette semaine à l'émission radio « Rendez-Vous Nature », relate cette capture exceptionnelle, tout en faisant aussi le constat de la situation du coyote, versus la prédation sur le cerf, et le prix des peaux.

Vous pouvez écouter cet entretient en cliquant sur le lien ci-haut. 





Zec Québec
Zec Québec
Zec BSL été 2019
FédéCP