Réseau Zec Sur la ZEC-BSL, c’est fini la chasse du petit gibier durant celle de l’orignal
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Sur la ZEC-BSL, c’est fini la chasse du petit gibier durant celle de l’orignal

Archers et arbalétriers revendiquent cette mesure depuis des années

La chasse du petit gibier, dont la gélinotte ou perdrix, a longtemps été la porte d’entrée de la relève à la chasse sportive. Mais l’activité perd du terrain. Québec est à élaborer un Plan de gestion pour relancer la « petit chasse » ! (Photo Ernie Wells)
Ernie Wells

Les amateurs de petit gibier perdent 22 jours de chasse sur le territoire de la Zec Bas-Saint-Laurent, soit l’équivalent de la toute la durée de la chasse de l’orignal.

Réunis en assemblée générale le 31 mars dernier à l’Hôtel Rimouski/Centre des congrès, le débat entourant la chasse du petit gibier pendant la période de chasse de l’orignal à l’arc et arbalète, est revenu animer les discussions.

Archers et arbalétriers revendiquent l’abandon de la petite chasse depuis des années. Ces derniers se plaignent que les amateurs de petit gibier circulent beaucoup trop dans les mêmes territoires que ceux de l’orignal, que les coups de feu répétés des fusils font fuir les orignaux, et que l’absence de dossard chez les chasseurs à l’arc et à l’arbalète, rend dangereuse la pratique de leur activité.

Contrairement à la chasse de l’orignal, où les administrateurs ont proposé des modifications bien arrêtées au plan de chasse de ce grand gibier, pour le petit gibier, c’est l’assemblée générale qui a eu le dernier mot.

Trois propositions :

Sépaq mai 2022 3

Les administrateurs ont soumis trois propositions à l’assemblée : #1, maintenir le statu quo en période de chasse arc-arbalète; #2, basculer la petite chasse durant l’arme à feu et l’interdire durant l’arc et l’arbalète; #3, interdire carrément le petit gibier durant toute la saison de la chasse de l’orignal.

Au premier tour, sur 285 votants, 79 ont voté pour la première option, 29 pour la seconde et 177 pour la #3. Au second tour, la troisième option a remporté 67,4 % des votes. La chasse de la « perdrix » sera donc interdite durant l’orignal à l’arc et arbalète, l’arme à feu et la poudre noire. « On écoute nos membres, c’est leur propre décision », a lancé à plusieurs reprises à l’assistance, le président Guillaume Ouellet, dont l’administration n’a pas à défendre ou non cette nouvelle règle.

Décision heureuse pour les chasseurs d’orignaux, mais malheureuse pour d’autres. Un trappeur et chasseur Gaétan Gauthier aurait souhaité un partage « mitoyen » de l’option #3. À savoir interdire le petit gibier durant les cinq premiers jours des périodes de chasse arc et arbalète, et arme à feu, et l’autoriser à partir du jeudi. Un compromis rejeté qui ne figurait pas parmi les propositions du c.a et qui aurait reporté le débat à 2023.

« Vers un club privé orignal »

RDVN Facebook

« Je suis très déçu. C’est un faux débat gonflé et amplifié », tonne un ex-administrateur, Michel Desrosiers, qui fréquente la ZEC-BSL depuis son jeune âge et qui en a long à dire sur le retrait du petit gibier, qu’il qualifie de manque d’éthique à la notion de l’accessibilité pour tous sur les zecs.

« Le bruit des armes à feu ne nuit pas à la récolte de l’orignal. Les statistiques de récolte de la zec le prouvent. Durant les premiers jours de l’orignal arc-arbalète, ça pétarade de partout et il se récolte des orignaux quand même. Les archers et les arbalétriers ne chassent pas en bordure des chemins et des sentiers forestiers; comme le font les chasseurs de petit gibier, mais loin en forêt. Les archers et les arbalétriers sont des enfants gâtés qui veulent le beurre et l’argent du beurre. Ils ont tous les privilèges, alors qu’ils chassent dans la meilleure période du « call ». On s’en va vers un club privé de chasse de l’orignal sur la ZEC-BSL », tranche Michel Desrosiers, dont la position, dit-il, lui a déjà valu des commentaires agressifs. « Ça ne me dérange pas, ça me motive ».





Zec Québec septembre 2021
RDVN Facebook
Zec Québec septembre 2021