Réseau Zec Le Réseau Zec appuie la ZEC BSL pour son plan de chasse de l'orignal
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le Réseau Zec appuie la ZEC BSL pour son plan de chasse de l'orignal

Le DG François Garon réagit à Rendez-Vous Nature.ca

François Garon, dg de ZECS-Québec, confirme que son organisation a été consultée et que les pratiques proposées par la ZEC-BSL, pour chasser l’orignal, ont été vérifiées légalement.
Ernie Wells

ZECS-Québec, qui chapeaute les 63 zones d’exploitation contrôlée dans la province, confirme son appui total à la Zec Bas-Saint-Laurent dans son projet de modifier les règles de la chasse de l’orignal dès la prochaine saison 2022.

Les changements au plan de chasse de l’orignal sur la ZEC-BSL seront présentés aux membres en assemblée générale ce jeudi 31 mars à l’Hôtel Rimouski.

En entrevue à « Rendez-Vous Nature » le dg de ZECS-Québec, François Garon, précise que les zecs sont des organismes autonomes et responsables, qui peuvent modifier leurs règlements.

« Mais dans certaines circonstances, quand une zec veut introduire de nouvelles façons de faire, mieux vaut avoir la bénédiction de ZECS-Québec. Et dans le cadre des changements sur la chasse de l’orignal que veut apporter la Zec Bas-Saint-Laurent, nous sommes définitivement favorables. Nous avons été consultés et nous avons fait les vérifications requises au plan légal. Sa démarche s’inscrit dans les principes directeurs de la loi », précise François Garon.

Selon ce dernier, le contexte de la chasse de l’orignal évolue et la ZEC-BSL a l’obligation de planifier, d’organiser, de conserver et de protéger la faune. « Et la pérennité des espèces fait partie de nos responsabilités, comme la pratique de la chasse qui doit se faire dans un environnement sécuritaire, surtout en tenant compte du nombre très élevé de chasseurs sur ce territoire », ajoute-t-il.

Sépaq mai 2022 3

Sans équivoque

François Garon soutient que ZECS-Québec ne peut être contre les règles de la chasse de l’orignal qui sont envisagées par la ZEC-BSL, incluant la tarification demandée pour inciter les chasseurs à être plus prudents et à suivre une formation pour protéger la ressource.

Et de conclure François Garon : « Nous avons regardé, analysé et validé le tout, et encore une fois, tant légalement que dans le cadre de la mission des zecs, c’est clair qu’on est en accord avec le plan orignal projeté par la ZEC-BSL. C’est sans équivoque ».

François Garon est d’avis que le précédent qui serait créé par la Zec Bas-Saint-Laurent, concernant la chasse de l’orignal, pourrait être suivi par d’autres zecs du réseau.

RDVN Facebook

Pour entendre ou réentendre cette entrevue avec le dg de ZECS-Québec à « Rendez-Vous Nature », on clique sur le lien ci-dessus.





Zec Québec septembre 2021
RDVN Facebook
Pronature