Réseau Zec Orignal : la ZEC-BSL à l’aube de modifier le plan de chasse
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Orignal : la ZEC-BSL à l’aube de modifier le plan de chasse

Les règles du jeu doivent changer pour 2022

La ZEC-BSL jouit d’une notoriété enviable pour sa chasse de l’orignal qui la place au sommet des 63 zecs du Québec. Des changements s’imposent, selon ses administrateurs. (Photo courtoisie Réseau Zec)
Ernie Wells

La ZEC Bas-Saint-Laurent serait à l’aube de nouveaux changements majeurs dans la pratique de la chasse de l’orignal, étant confrontée à un cheptel à la baisse et à une augmentation récurrente et record de ses 2 368 membres en 2021.

Depuis deux ans, le cheptel orignal est en baisse non seulement sur la zec, mais aussi chez sa voisine, la Réserve faunique de Rimouski, et les autres territoires au Sud de Rimouski.

La ZEC-BSL ne peut plus profiter de l’effet de débordement de ce qui a déjà été la pouponnière d’orignaux. La qualité de la chasse de l’orignal se détériore, les chasseurs se plaignent qu’ils sont trop nombreux, et des irritants de toutes sortes minent la pratique sécuritaire de la chasse de de grand gibier.

La ZEC BSL n’a pas le choix, les règles du jeu doivent changer dès la prochaine saison 2022. Les modifications souhaitées visent la pérennité du cheptel et la qualité de la chasse. Pour y arriver, et rétablir une harmonie et une qualité de chasse de l’orignal sur le territoire de 1 017 km2, dont 980 km2 de superficie chassable.

Le président de la ZEC-BSL, Guillaume Ouellet, doit contrer la surexploitation de l’orignal et responsabiliser les chasseurs à préserver cette ressource naturelle, l’or brun de la zec, et de la région. Tout ça commence par une activité volontaire et payante pour les chasseurs, « Chasseur Responsable Reconnu », dit le CRC.

Zecs Québec septembre 2021

Les changements !

En entrevue cette semaine à « Rendez-Vous Nature », le président Ouellet explique les grands changements que son administration souhaite apporter à la chasse de l’orignal dès 2022. Réduire le nombre croissant de bêtes blessés, surtout à l’arc et à l’arbalète; 360 recherches en quatre ans, soit 90 en moyenne par an, ce qui équivaut à la récolte totale d’une saison permissive.

Le programme CRC doit contrer cette situation en collaboration avec les services de moniteurs accrédités du Club de Tir du BSL, et du Club des Archers. Le « Chasseur Responsable Reconnu » bénéficiera d’une réduction de 200$ s’il chasse à l’arc - arbalète et 100$ à l’arme à feu ou 100 $ pour un seul engin. Le forfait accompagnateur, dit le forfait conjoint, serait aboli, le territoire passerait de 2 à 5 secteurs de chasse, et un interdit de chasse prévaudra sur les chemins forestiers.

L’assemblée générale annuelle jeudi du 31 mars au Centre des Congrès/Hôtel Rimouski sera déterminante pour ce renouveau de la chasse sur le territoire. Ces modifications et bien d’autres monopoliseront les échanges les de l’assemblée générale annuelle jeudi du 31 mars au Centre des Congrès/Hôtel Rimouski.

Pronature

Cette rencontre avec les membres sera déterminante pour l’avenir de la chasse de l’orignal et sa pérennité sur la ZEC-BSL, et conséquemment sur la qualité de la pratique de l’activité. Et aussi pour les administrateurs qui souhaitent l’appui majoritaire des membres pour assurer l’avenir et l’harmonie sur le territoire. L’opposition s’organise.

Pour entendre ou réentendre cette entrevue avec Guillaume Ouellet, on clique sur le lien ci-dessus.





Zec Québec septembre 2021
Pronature
Pronature