Réseau Zec Le Prix André-Magny décerné à Serge Gagnon de la Zec de Labrieville
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le Prix André-Magny décerné à Serge Gagnon de la Zec de Labrieville

Il est membre du territoire de la Côte-Nord depuis 1984

Serge Gagnon reçoit son prix des mains du président de Zecs Québec, Jacques Smith. (Photo Réseau Zec)
Réseau Zec

Chaque année, les gestionnaires de zecs décernent le Prix André-Magny à un bénévole d’exception pour reconnaître sa contribution réalisée dans les zecs, qui forment un réseau géré par des bénévoles passionnés de nature, de chasse et pêche.

En 2021, le récipiendaire est Serge Gagnon, membre de la Zec de Labrieville depuis 1984. Il est élu membre du conseil d’administration en avril 1998. Son enthousiasme et son engagement au développement de l’organisme se font vite remarquer ; il devient alors vice-président du conseil l’année suivante.

Dès son entrée en fonction, il a créé un journal d’information à l’intention des membres, Le Labrieville, publié deux fois par année (avril et décembre), et en a été le principal rédacteur. Ce bulletin d’information, très apprécié des membres, a traversé les années et demeure très populaire en 2021.

Il a également mis sur pied un comité de travail sur la faune afin de trouver des manières d’améliorer la qualité de la pêche et de la chasse sur le territoire et de mettre en valeur les avantages de l’organisme. Il a accompli ces efforts dans le but d’attirer les amateurs de chasse et de pêche dans ce secteur passablement éloigné. Il a notamment mis de l’énergie sur le dossier de l’ensemencement des nombreux lacs de la zec. Le comité de la faune est encore en fonction aujourd’hui et poursuit les mêmes objectifs de départ.

FédéCP

M. Gagnon a pris la présidence de l’organisme en mars 2004, à la suite du décès du président en place. Il a assumé cette fonction pendant quinze années, soit jusqu’en avril 2019. Il est demeuré membre du conseil d’administration depuis, à titre de vice-président, poste qu’il occupe encore à ce jour.

Au cours des années, Serge a pleinement assumé toutes ses fonctions de président et a démontré un très grand leadership. Il a fait face à de nombreux défis qu’il a relevés avec brio, que ce soit au niveau de la santé financière de la zec, de la gestion du personnel, de l’entretien des chemins d’accès, des bâtiments et de la machinerie, etc.

Parmi tous les défis, le plus grand fut de loin, le feu de forêt catastrophique de 2018, incendie qui a dévasté plus de 30 % de la forêt. Ce feu a détruit 21 chalets sur 96 privant l’organisme de revenus importants en pleine période d’activités (juin-juillet). Cette catastrophe aurait pu démoraliser le conseil d’administration et beaucoup de nos membres.

Cossette 5

Cependant, la détermination de notre président d’alors et les multiples démarches qu’il a entreprises à différents niveaux ont largement contribué au redressement de la zec et au dynamisme qu’elle connait aujourd’hui. Tous les chalets brûlés sont reconstruits ou en voie de l’être et l'organisme a repris son élan.

 





Zec Québec septembre 2021
Cossette 5
FédéCP