Réseau Zec Projet clef en main pour la chasse à l’ours pour le Réseau Zec
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Projet clef en main pour la chasse à l’ours pour le Réseau Zec

Plus de 18 000 en 2018, le double que dans les 20 dernières années

Malgré l’achalandage des dernières années, le Réseau Zec a eu un taux de succès de 33,2% en 2018 et une moyenne de 31.6% dans les dix dernières années pour la chasse à l'ours. Ce résultat devance la moyenne provinciale. (Photo Réseau Zec)
Réseau Zec

La chasse à l’ours est en plein essor au Québec. Elle est l’une des portes d’entrée les plus accessibles pour ceux et celles qui s’intéressent à la chasse au gros gibier entre autres par la grande disponibilité du territoire et l’abondance de la ressource

Comme le démontre le graphique plus haut, le nombre de chasseurs d’ours au Québec a doublé dans les 20 dernières années, montant à plus de 18 000 en 2018. Le portrait est encore plus impressionnant dans le Réseau Zec où ce nombre a doublé au cours de la dernière décennie atteignant plus de 2 600 chasseurs en 2017.

Malgré l’achalandage des dernières années, le Réseau Zec a eu un taux de succès de 33,2% en 2018 et une moyenne de 31.6% dans les dix dernières années. Ce résultat devance la moyenne provinciale qui se situe à 27,3% pour la même période.

L’ours noir est présent partout au Québec et offre à toutes les zecs, la possibilité de diversifier sa clientèle ainsi que ses revenus. La chasse à l’ours, surtout au printemps, offre un moyen de développer ou d’initier une nouvelle clientèle et surtout, de bonifier les revenus actuels à travers le Réseau Zec.

La chasse à l’ours printanière n’entre pas en conflit avec la chasse à l’orignal. Au contraire, puisque les ours s’alimentent parfois de jeunes cerfs ou orignaux au printemps, le fait de leur offrir une ressource alimentaire autre et de récolter quelques ours peut même être bénéfique pour les populations d’orignaux.

En ce sens, Zecs Québec a déposé un projet au programme « Relève et mise en valeur de la faune » afin d’obtenir du financement pour supporter les gestionnaires de zecs dans l’implantation de cette activité à la grandeur du Québec.

Zecs Québec a reçu une réponse favorable à sa demande, accompagné d’un financement qui permet d’accompagner 22 zecs dans le démarrage de leurs activités de chasse à l’ours noir.

Les zecs participantes:

Sépaq avril 2021

Bas-Saint-Laurent

  • Casault
  • Chapais
  • Owen

Capitale-Nationale

  • Batiscan-Neilson
  • Des Martres
  • Rivière-Blanche

Côte-Nord

  • Matimek

Gaspésie

  • Des Anses

Lanaudière

  • Des Nymphes
  • Lavigne

Mauricie

  • Borgia
  • Frémont
  • Ménokéosawin

Outaouais

  • Bras-Coupé-Désert
  • Pontiac

Fondation de la faune

Saguenay-Lac-Saint-Jean

  • Anse-Saint-Jean
  • Chauvin
  • Lac-Brébeuf
  • La Lièvre
  • Mars-Moulin
  • Martin-Valin
  • Rivière-aux-Rats

Ce projet a bénéficié d'un soutien financier du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rendu possible notamment grâce aux revenus issus de la vente des permis de chasse, de pêche et de piégeage au Québec.

Saviez-vous que...

Plusieurs tests à l’aveugle ont démontré que la viande d’ours est plus appréciée que tout autre gibier québécois jusqu’à dépasser celle de l’orignal, du caribou et du chevreuil.

La chasse à l’ours coïncide avec le moment idéal de l’année pour pêcher du même coup votre poisson préféré. Profitez du meilleur des deux mondes avec un belle sortie de pêche matinale suivi d’une soirée de chasse à l’ours!

Plus de détails sur www.reseauzec.com !





Zec Québec 4
Fondation de la faune
FédéCP