Réseau Zec Avec une récolte semblable à 2017, la ZEC-BSL demeure « LA » zec orignal
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Avec une récolte semblable à 2017, la ZEC-BSL demeure « LA » zec orignal

Entrevue avec le directeur général de la ZEC-BSL, Peter Camden

Étienne Gaudreault pose fièrement avec son orignal mâle, récolté lors de la dernière saison 2019 à l’arme à feu sur la Zec Bas-Saint-Laurent. (Photo courtoisie Album de Chasse 2019)
Ernie Wells

La zec Bas-Saint-Laurent conserve son statut de « ZEC orignal » au Québec.

Ce territoire a établi un nouveau record de récolte et de chasseurs à l’arc et à l’arbalète, et même si le nombre de bêtes prélevées ne rejoint pas les prévisions de 600 orignaux mâles, femelles et veaux souhaitées en 2019.

En date du 30 octobre, alors que la ZEC-BSL attendait encore quelques cartes d’enregistrement, et que la chasse à la poudre noire n’avait pas encore révélé ses premiers résultats; au cours d’une courte saison du 29 octobre au 1 novembre, la récolte affichait 540 orignaux mâles, femelles et veaux.

En 2017, le bilan final avait été de 548 orignaux, ce qui laisserait donc présager une stabilité dans la récolte du grand gibier, au cours de deux saisons permissives.

À la chasse à l’arc et à l’arbalète, quelque 1 300 chasseurs, formant plus de 400 groupes, ont prélevé 203 orignaux, soit 98 mâles, 102 femelles et 3 veaux. En 2017, aussi année permissive, les 1 283 archers et arbalétriers avaient rapporté 176 orignaux, 124 mâles, 45 femelles et sept veaux.

Sépaq octobre 2019

Durant la chasse de l’orignal, le service de chien de sang de la ZEC-BSL a effectué 71 recherches, dont 28 se sont avérées positives. Les orignaux blessés mortellement ont été récupérés. La ZEC-BSL verse 100$ sur les 200$ que coûte une recherche.

Peter Camden à « Rendez-Vous Nature »

En entrevue exclusive à « Rendez-Vous Nature », le directeur général de la ZEC-BSL, Peter Camden fait le bilan de la saison de l’orignal 2019, partage son appréciation et parle aussi de la saison de la chasse du cerf qui débute ce samedi 2 novembre, jusqu’au 17 novembre.

Peter Camden estime que, comme en 2018, quelque 300 chasseurs à la recherche d’un « buck » chevreuil au panache de 7 cm et plus, devraient sillonner le territoire de 1 017 km2. Le même nombre d’adeptes avait prélevé 20 cerfs en 2018.

Club de tir du Bas-Saint-Laurent

Un entretien à ne pas manquer avec Peter Camden. Pour l'écoute, cliquez sur le lien ci-haut. 





Zec Québec
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
RDVN Twitter
Sépaq octobre 2019 4