Plein air Le sac à dos, un article indispensable mais qui doit être choisi avec soin!
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le sac à dos, un article indispensable mais qui doit être choisi avec soin!

Entretien avec notre collaborateur Alexis Nantel

Alexis Nantel insiste sur l’importance de faire le meilleur choix lors de l’achat d’un bon sac à dos, adapté au poids, à la grandeur et aux besoins du randonneur. (Photo courtoisie Alexis Nantel)
Ernie Wells

En pleine saison de randonnées et à l’approche des sorties hivernales, l’explorateur et collaborateur plein air à « Rendez-Vous Nature », Alexis Nantel, explique toute l’importance d’un article indispensable, le sac à dos.

« Après les chaussures, c’est sans aucun doute l’item le plus sensible et important. Quand on « randonne » depuis longtemps, on possède souvent plus qu’un sac. Les raisons sont multiples. Tel sac a été un mauvais achat, celui-ci me sert pour les « randos » d’un jour, et celui-là pour mes week-ends en montagne. C’est normal, chaque sac à une utilisation et une vocation qui lui est propre selon son volume de rangement ou sa conception. Les sacs à dos se sont spécialisés par activités pratiquées et même pour toutes les variantes de randonnées que ce soit à pied ou en ski », estime le spécialiste.

Prendre le temps de choisir

Et d’ajouter Alexis Nantel : « C’est important de mettre le temps approprié pour effectuer la meilleure sélection d’un sac à dos. Certains sont mieux adaptés à notre morphologie. C’est comme les chaussures! Idéalement on sentira un confort instantané ou presque en enfilant le sac à dos sur ses épaules. Cet article rendra la randonnée plus facile et proposer des fonctionnalités adaptées au défi qu’on envisage », dit-il.

Lors de cette entrevue, Alexis le randonneur aborde toutes les caractéristiques d’un sac à dos, à partir du premier critère qui va orienter la sélection, soit le volume qui est proposé en litrage, donc en nombre de litres. « Plus le sac est grand, plus on sera tenté d’apporter des items inutiles. Cependant, même si on pouvait choisir un litrage plus petit, ce qui est la plupart du temps est suggéré dans les guides états-uniens ou européens, on suggère d’opter un volume légèrement plus élevé pour prévoir l’ajout de vêtements d’hiver ».

Ainsi, selon notre collaborateur plein air, on peut utiliser le même sac toute l’année tout en dépensant moins, et en réduisant son impact écologique. Un tout petit compromis qui a un grand résultat. « Au Québec, avec nos températures froides, c’est inévitable. Surtout si on transporte sa nourriture et son campement »

Résumé nombre de jour vs litrage

Type de randonnée Litrage du sac
Demi-journée (3h) 10 à 20 litres
Journée (6 à 8h) 20 à 35 litres
Une ou deux nuits (fin de semaine) 35 à 45 litres
Une semaine (nuits en gite avec bouffe) 45 à 55 litres
Une semaine (en autonomie totale) 55 à 70 litres
Plus d’une semaine 70 litres et plus

 

Organiser son sac à dos

Fédération clubs motoneigistes

Un sac à dos, ça s’organise. « Et charger son sac à dos est une tâche qui ne doit pas être prise à la légère, surtout si on s’exile plusieurs jours. Il doit être facile à aménager. Cherchez des sacs avec des séparateurs intérieurs et des pochettes. Des sangles aussi à l’extérieur pour fixer votre matériel de bivouac dans le cas de longues randonnées. Ensuite y’a les accessoires et les fonctionnalités. Tous ses détails varient lorsqu’on passe d’un fabricant et d’un modèle à l’autre bien sûr. Je pense qu’il y a des incontournables que les sacs de grands volumes devraient offrir comme par exemples :

  • Modèle spécifique pour femme avec des bretelles qui épousent le contour de la poitrine.
  • Modèle avec bretelles réglables au dos en hauteur rapidement et facilement
  • Compartiment pour un réservoir d’eau muni d’un orifice pour le passage du tube
  • Housse de pluie sur mesure intégrée à même le sac dans une pochette inférieure
  • Œillets de plastique ou de nylon pour suspendre des items à l’extérieur -Petites pochettes à la ceinture pour de petits accessoires ou des items de service

Sac à dos confortable!

Le confort est un argument incontesté lors de l’achat. Il est préférable d’essayer d’abord un sac à dos et le tester avec une charge. Les surfaces spécialisées sont équipées de différents sacs de sable représentant différentes charges. « Dans ce contexte on valorise

un sac à dos propose un rembourrage important à la ceinture au niveau des hanches. Ce qu’on nommera le portage qui se fait essentiellement sur les hanches pour amoindrir les effets à long terme sur le haut du corps. C’est 80% du poids qu’on veut sur les hanches », précise Alexis.

Selon lui, plusieurs options existent mais ne sont pas offertes avec tous les volumes. Par exemple un sac de 25 litres équipé d’une moustiquaire bien ventilée ne serait pas réaliste sur un sac de 70 litres plus lourd et porté sur une longue période de temps. Certains panneaux dorsaux offrent des mousses confort en relief qui ne couvrent pas l’ensemble du panneau, laissant ainsi des corridors ou l’air peut circuler librement et aider à ventiler le dos du randonneur.

L’ajustement d’un sac à dos

Le poids d’un sac à dos adéquat doit être adapté à soi.

« C’est sage de prendre un moment pour revoir le réglage chaque fois avant de partir en randonnée. Ce sont des ajustements simples peu importe le type de sac, le volume, la marque, c’est toujours similaire. Plus on est grand, plus le dos du sac doit être long. Il existe des modèles développés pour ces personnes. Pour bien ajuster le sac, il faut le faire quand il est chargé et sur nos épaules. On veut que le sac tombe sur nos hanches. Allez voir ma vidéo explicative étape par étape dans mon site alexislerandonneur.com pour tout comprendre », poursuit Alexis Nantel.

Sépaq septembre 2021 2

Selon ce dernier, un sac à dos mal chargé rendra la « rando » désagréable et peut même devenir la cause d’un abandon. Le centre de gravité doit être au niveau du dos. Pas du fessier, ni de la tête. Il doit se concentrer sur la colonne vertébrale le plus possible et le plus près de son corps.

Indices du bon poids à porter :

10% de son poids 3h
15% de son poids 6h à 8h
20% de son poids Week-end
25% de son poids Une semaine et plus

Moins le sac est lourd, mieux est le plaisir!

« On commence toujours par faire l’inventaire de notre matériel. On s’assure d’avoir le nécessaire et on élimine le superflus, ce qui est souvent le nœud du problème et la solution à des randonnées plus agréables. Lorsqu’on est deux randonneurs ou plus, on peut se répartir les articles plus lourds. Les éléments communs comme une tente dont les parties vont être séparées ou un réchaud et ses cartouches de carburant. Travaillez le chargement avec le principe des trois zones que vous allez aussi trouver sur mon site alexislerandonneur.com .On se garde les indispensables, les « réguliers », pour le dessus du sac et l’extérieur comme un imperméable, les bâtons et les bouteilles d’eau. Après ça, reste juste à attaquer le sentier!’

Pour écouter Alexis Nantel en entrevue à « Rendez-Vous Nature », cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec septembre 2021
Sépaq septembre 2021 2
Zec Québec septembre 2021
PRONATURE RIMOUSKI
RDVN Facebook
PRONATURE RIMOUSKI
Cossette 4