Plein air Le randonneur Alexis Nantel a skié « Le P’tit Train du Nord »
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le randonneur Alexis Nantel a skié « Le P’tit Train du Nord »

Une aventure historique dans Les Laurentides

« C’est tellement beau. On passe par des tunnels, on longe des rivières. On a toujours cette impression de nature imposante », commente Alexis Nantel. (Photo Guillaume MiIlette Photographe)
Ernie Wells

L'ancien service de train de passagers et de fret qui reliait Montréal à Mont-Laurier (1876 -1980), est devenu un tracé unique pour le ski classique et le ski de pas de patin.

« J’ai skié le P’tit Train du Nord », lance l’aventurier, explorateur et chroniqueur plein air, Alexis Nantel, dit Alexis le Randonneur, en entrevue cette semaine à « Rendez-Vous Nature ».

Si le P’tit Train du Nord des Laurentides fait penser à Séraphin Poudrier et à la colonisation des Pays-d’en-Haut par le Curé Antoine Labelle, la ligne fait 232 km de Bois-des-Filion à Mont-Laurier.

Et il précise : « Je connais bien le parcours car je l’ai fait au complet très souvent à vélo camping. Mais le skier était une première. J’ai skié de l’ancienne gare de Saint-Jovite qui est maintenant le centre-ville de Tremblant kilomètre 83 jusqu’au vieux village de Tremblant aller-retour ce qui donne 18 km, dans des conditions optimales. Le tracé est vraiment entretenu de façon exceptionnelle sur toute sa longueur », relate Alexis Nantel.

Le Parc linéaire le P’tit Train du Nord se présente en deux secteurs entretenus pour le ski de fond sur l’ensemble du tracé.

PRONATURE RIMOUSKI

« On parle de St-Jérôme à Val-David en passant par Ste-Adèle et le secteur Tremblant qui démarre à St-Faustin-du-Lac-Carré jusqu’à La Conception. C’est tellement beau. On passe par des tunnels, on longe des rivières, on les enjambe par des ponts, on longe aussi des golfs mais on a toujours cette impression de nature imposante. Le vélo à roues surdimensionnées est aussi accepté à quelques endroits», précise Alexis Nantel.

Selon ce dernier, l’amateur aura accès à une offre incroyable, tout au long du trajet, pour des services reliés à l’hébergement et à la restauration. Des salles de fartage sont disponibles.

« Le plus agréable, c’est de voir et visiter les gares quand c’est possible. Certaines sont de véritables trésors et musées, avec des photos et des pièces d’époque qui représente souvent la construction du chemin de fer. L’amateur peut même envisager de faire une longue « rando » à ski avec sac-à-dos, et coucher tout au long et le faire sur deux, trois ou quatre jours. « Ça fait assurément une belle expédition tout en étant sécuritaire. Un bel endroit pour faire l’expérience d’une longue randonnée », affirme le randonneur.

Chauffe-mains Hot Poc

FédéCP

Lors de cette entrevue, Alexis Nantel a fait l’essai de chauffe-mains écologiques, imaginés et fabriqués en Estrie, par la compagnie Hot Poc.

« Je dis écologiques parce qu’ils sont réutilisables et ils font contrepoids aux chauffe-mains habituels vendus en emballage de plastique. La technologie du produit est extraordinaire. La pochette est constituée de PVC et peut être en contact direct avec la peau. Le liquide à l’intérieur du Hot Poc est non toxique et composé de deux ingrédients : l’eau et sel. En d’autres termes, la solution est simplement un mélange sursaturé d’eau salée. Au milieu de ça, flotte une pièce de métal dont le rôle est crucial. Quand on le plie ou qu’on le clique, son interaction avec le liquide déclenche une réaction exothermique pour générer la chaleur instantanément ».

Découvrez le Parc linéaire le P’tit Train du Nord et les chauffe-mains québécois Hot Poc lors de cette entrevue à ne pas manquer avec Alexis Nantel à « Rendez-Vous Nature ». Cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec
FédéCP
PRONATURE RIMOUSKI