Plein air COVID-19: c’est le moment plus que jamais de bouger !
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

COVID-19: c’est le moment plus que jamais de bouger !

Expérimentez de nouvelles avenues en respectant la distanciation sociale

La marche a des bienfaits autant pour les plus grands que les plus petits, surtout le long du fleuve Saint-Laurent. (Photo Myriam Desjardins)
Alexis Nantel

Alors que nous vivons au temps de la COVID-19, c’est le moment plus que jamais pour bouger. Pour plusieurs on a du temps et on ne peut plus se servir de cet argument pour remettre l’activité physique aux calendes grecques.

On en profite donc pour expérimenter de nouvelles avenues, tout en respectant les consignes de distanciation physique. Il est primordial de prendre l’air et je trouve qu’on ne le dit pas assez.

Juste le fait de sortir peut atténuer et éviter des moments de déprime. On sort à peine des mois de février et mars, classés comme les plus sournois de notre hiver québécois. Ceux qui engendrent la fameuse déprime saisonnière. On ressent parfois une baisse d’énergie et notre moral est plus fragile.

C’est souvent relié à la diminution des heures d’ensoleillement. Imaginez avec le confinement! Pour réduire les symptômes, augmenter notre énergie, abaisser notre stress et améliorer notre humeur, il faut assurément passer le pas de la porte.

Demeurez une heure par jour à l'extérieur permet de stimuler la dopamine, qui est une des hormones du bonheur.

Actuellement, nous sommes sans contredit plus limités. Les parcs reconnus pour avoir une offre plein air attrayante sont fermés aux amateurs.

On sait aussi qu’on doit limiter nos déplacements pour éviter de devoir faire des arrêts dans des commerces le long du trajet. Nous ne pouvons plus se déplacer dans des régions voisines. Le terrain de jeu s’est rétréci. 

On essaie alors de demeurer tout près dans le quartier.

La marche, nouveau sport national 

Je vous propose de débuter par la marche. Oui oui! C’est quasi devenu notre sport national. Tout le monde marche. On redécouvre cette activité tellement bénéfique pour la santé.

Cependant, certains vont se tanner inévitablement. Il faut donc trouver des variantes et se donner des objectifs à atteindre. De petits défis au quotidien pour aller plus loin.

D’abord, chaussez-vous de bons souliers de marche ou de course. Cela fait une différence à moyen et long terme. Vous allez éviter tout de sorte de maux comme les douleurs aux genoux ou au dos.

Ensuite, marcher avec conviction. Ce que je veux insinuer, c’est de marcher sportivement. Pas de manière trop contemplative. Soyez conscient de balancer vos bras et de créer un effet de balancier qui va aider au rythme.

D’ailleurs, parlant de rythme, si vous aimez la musique, c’est un bon moyen de décrocher et d’aider à la cadence des pas.

Branchez-vous sur votre meilleure liste musicale! Pour ajouter, on peut aussi utiliser des bâtons de marche qui vous obligeront à travailler vos bras.

Seigneurie Lac Métis

Les bâtons ne servent pas juste pour la montagne. Si vous n’en avez pas (ce n’est pas obligatoire malgré tout), pensez à ajouter vos embouts de caoutchouc pour un meilleur confort et éviter de la vibration inutile dans vos poignets.

Autre chose, faites-vous un trajet et suivez-le. Partez dans l’esprit de faire un temps de marche et non une distance. Regardez au fil du temps si vous êtes capable d’allonger le trajet dans la même période. Augmenter après une ou deux semaine votre temps en randonnée.

Comment s’améliorer à la marche ?

Une chose qui vous aidera sera d’intégrer des intervalles. C’est-à-dire de marcher à un rythme que vous pourrez soutenir tout au long de votre sortie entrecoupé de périodes ou vous marcherez à votre plus rapide pendant 30 secondes ou une minute.

Le tout se répètera toutes les 10 minutes par exemple. Je suis convaincu que plusieurs marcheurs migreront éventuellement vers la course.

D’ailleurs, pour bien débuter, je vous suggère le livre Marcher au bon rythme ou Courir au bon rythme, des auteurs Jean-Yves Cloutier et Michel Gauthier, publié aux éditions La Presse.

Un livre extra qui m’a permis personnellement de bien débuter la course, il y a quelques années.

Vous pouvez évidemment profiter de vos sorties pour ajouter un volet ornithologique en essayant de repérer des oiseaux et les identifier et tant qu’à y être, ajouter un volet photo pourquoi pas!

Le meilleur moment pour tenter le camping hivernal

Pourquoi tenter le camping hivernal? Il n'a pas de bibittes! Zéro, niet, nada !!

Sérieusement, le camping d’hiver est génial ! On est au printemps et c’est moins froid. C’est le temps d’expérimenter le tout en famille. Vous allez construire des souvenirs incroyables pour les enfants. Ils vont en parler longtemps. Cela demande un minimum de préparation mais vous pouvez le pratiquer dans votre cour.

Vous commencez par pelleter un carré pour installer votre tente. L’idéal est qu’il reste de la neige. Votre tente d’été fera le travail. Le plus important est d’isoler le sol.

Une bâche imperméable fonctionnera. Vous pouvez ensuite ajouter des tapis ou des couvertures épaisses. Installez vos matelas de sol par-dessus. Le nec plus ultra est un sac de couchage pouvant aller à des températures de -15 à -29. Je l’ai tout de même tenté avec un -7 en mars dernier sans problème.

Ce qui va être important c’est de porter une couche de vêtements de base (idéalement en laine mérinos) sur la peau qui va vous donner une chaleur directe.

Mont-Lebel Chasse & Pêche

Ajoutez à cela de bons gros bas et une tuque pour bien conserver la chaleur aux extrémités. Vous pouvez même dormir avec un manteau isolé et des pantalons doublés. Rajoutez une couverture chaude par-dessus les sacs. L’avantage de le faire à la maison est que vous prendrez des notes de l’expérience et verrez ce qui fonctionne ou non.

Si jamais il faisait trop froid, vous rentrez dans la maison sans soucis.

Regardez les prévisions et choisissez une nuit confortable entre 0 et -5 degrés Celsius, si possible. Ça peut être plus froid, encore mais tout dépend de votre équipement et de votre tolérance au froid.

Quelques idées en vrac

On en a vu plusieurs danser entre voisins et c’est une bonne chose. Pour certains, ce sera de s’occuper du terrain de la maison bientôt. C’est une autre façon de bouger et de se connecter avec la nature. Au sud de Montréal, des citoyens ouvraient leur piscine pendant le week-end de Pâques.

La natation sera un excellent choix. Certains autres me disaient s’adonner à des exercices dans les parcs municipaux qui offrent des appareils de conditionnement.  Ce n’est toutefois pas une bonne idée dans ces temps de COVID-19. Je vous suggère de passer!

Il est sage de faire le plein de luminosité même si vous êtes pris à l’intérieur. Si vous le pouvez rester près des fenêtres pendant des périodes plus ou moins prolongées, ça va vous aider.

Faire son ménage est aussi une forme d’exercice. Ça nous permet de demeurer actif. Il faut éviter de coller au sofa du matin au soir, c’est mortel. Mais un moment donné, quand on a tout nettoyé, faut trouver autre chose.

Avec le confinement, j’ai vu apparaître dans Facebook plusieurs entraineurs physiques offrir des sessions en « live » pour continuer à garder le contact avec leurs clients et leurs membres. Plusieurs internautes ont aussi embarqué dans ces groupes car c’est accessible et gratuit.

De plus, on n’a pas à affronter les yeux des autres pour nous rappeler qu’on n’a pas de coordination ou de rythme! Fouillez Facebook, demandez à vos amis, regardez dans YouTube, il y a plein d’exemples pour vous occuper et améliorer votre santé physique et mentale, que vous ayez de l’équipement ou non.

On s’entraine avec le poids de son corps et quelques accessoires comme une chaise, une table etc. et on est parti…

Vous trouverez des trucs plus cardiovasculaires et parfois plus musculaires. L’idée, c’est de varier. Faites-vous un horaire que vous allez respecter au mieux. Ça vous aidera à garder le cap en ces temps difficiles.

Suivez notre chroniqueur dans Instagram et Facebook @alexislerandonneur





Zec Québec
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Sépaq aout 2020 3
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Passion herbale 3
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Passion herbale 4
Zec Québec
Sépaq aout 2020
Zec Québec Bronze