Pêche La pêche du « pointu » maintenant à dates fixes dans la rivière Touradi
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La pêche du « pointu » maintenant à dates fixes dans la rivière Touradi

Les amateurs ont accès à l'espèce du 15 au 28 octobre inclusivement

La pêche du corégone, qui se pratique à l'automne lorsque le poisson remonte la rivière Touladi à partir du lac Témiscouata, est maintenant autorisée à dates fixes. Le permis est obligatoire pour la pratique de cette activité. (Photo MFFP)
Ernie Wells

Même en pleine saison de chasse des petits comme des grands gibiers, la pêche sportive n’est pas terminée pour les amateurs de corégone, aussi appelé « pointu », qu’on pêche dans la rivière Touladi à Saint-Juste-du-Lac, au Bas-Saint-Laurent.

Forêts, Faune et Parcs Québec vient d’ailleurs de confirmer que la pêche sera maintenant autorisée annuellement à dates fixes, soit du 15 au 28 octobre inclusivement.

La pêche du corégone se pratique dans la rivière Touladi, entre son embouchure avec le ruisseau à Mac et le grand Lac Témiscouata, dans la zone 2 Bas-Saint-Laurent. La limite de prises quotidienne est de 50 corégones par pêcheur.

Pour l'ensemble de la zone 2, la limite de possession est de 150 corégones par personne. Les seuls engins de pêche autorisés sont l'épuisette et le carrelet , sorte de filet carré qu’on descend à l’eau et remonte rapidement, emprisonnant les poissons qui se trouvaient entre lui et la surface.

On retiendra que la pêche du corégone dans la rivière Touladi est une activité bien ancrée dans les mœurs des habitants de la région, soit depuis plus de 160 ans. La pêche se pratique lorsque le poisson remonte la rivière Touladi pour s'y reproduire.

Sépaq aout 2020 1

Dossier à suivre

Le 26 février 2020, un Impressionnant coup de filet historique de 140 Agents de protection de la faune, avait permis d’intercepter 200 individus, qui opéraient principalement à Trois-Pistoles et à l’Isle-Verte, et impliqués dans un important réseau de braconnage d’éperlans arc-en-ciel au Bas-Saint-Laurent.

Certains suspects pouvaient capturer et vendre jusqu’à 15 000 éperlans par année, écoulés entre Rivière-du-Loup et Rimouski, mais principalement à Trois-Pistoles et à l’Isle-Verte. Quelque 40 000 éperlans avaient été vendus illégalement au cours du dernier hiver.

Un informateur me rapporte qu’une « coupable » d'achat d'éperlans à Trois-Pistoles avait reçu une amende de 1 000$ et plus. Quelles sont les amendes pour les vendeurs ?

Fondation de la faune- J'aime la pêche

Au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, on indique que le dossier suit son cours et que le Service de la Protection de la faune du Québec rendra public les noms de ceux qui ont plaidé coupables ou qui ont été reconnus coupables, lorsque l’ensemble des dossiers relatifs à cette opération seront réglés.

Ce qui prend généralement deux ans après l’opération. Un dossier à suivre…





Zec Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Zec Québec
Sépaq aout 2020
Zec Québec Bronze