Pêche L’introduction de nouveaux organismes est souvent irréversible
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

L’introduction de nouveaux organismes est souvent irréversible

Un rappel important du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

L’introduction de nouvelles espèces de poissons dans un milieu où elles n’y étaient pas naturellement constitue une menace pour l’écosystème d’un plan d’eau.
Réseau Zec

Vous observez des petits nouveaux dans vos plans d’eau : crapet soleil, barbotte, perchaude, etc.

Sur sa page Facebook, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rappelle qu'il s’agisse d’espèces indigènes du Québec ou exotiques, l’introduction de nouvelles espèces de poissons dans un milieu où elles n’y étaient pas naturellement constitue une menace pour l’écosystème d’un plan d’eau, voire même d’un bassin versant.

L’introduction de nouveaux organismes vivants dans les écosystèmes est souvent irréversible. Elle bouscule l’équilibre fragile entre les espèces.

Sépaq juillet 2019

Bien qu’ils soient moins connus, les bactéries, les virus, le phytoplancton, le zooplanctons (ex. : cladocère épineux) peuvent également être transportés entre les plans d’eau par l’action humaine.

Afin de prévenir le problème, les usagers des lacs ou rivières doivent notamment bien nettoyer leurs embarcations et autres équipements de pêche ou de loisir entre les plans d’eau pour éviter de les contaminer.

Fondation de la faune- J'aime la pêche

Pour en savoir plus, consultez le Guide des bonnes pratiques en milieu aquatique dans le but de prévenir l’introduction et la propagation d’espèces aquatiques envahissantes : https://mffp.gouv.qc.ca/…/GUIDE_nettoyage_embarcations_MFFP…





Zec Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Club de tir du Bas-Saint-Laurent