Nouvelles Claude Isabel dirigera la réserve Rimouski
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Claude Isabel dirigera la réserve Rimouski

Il succède à Michel Fournier qui part à la retraite

Claude Isabel occupera ses nouvelles fonctions dès ce lundi 23 janvier. (Photo SÉPAQ)
Ernie Wells

La SÉPAQ nomme Claude Isabel au poste de directeur de la réserve faunique de Rimouski.

Il succède à Michel Fournier qui a pris le sentier de la retraite en décembre dernier, après une brillante carrière de 47 ans en milieu faunique, dont 28 ans sur l’Île d’Anticosti. Il était directeur général de la Réserve faunique de Rimouski depuis 2006.

Son successeur est aussi issu du domaine faunique et de la grande famille de la SÉPAQ. D’abord titulaire d’un DEC en aménagement de la faune et d’un baccalauréat en géographie, sa feuille de route témoigne de sa vaste expérience.

« Claude œuvre depuis plus de 30 ans à la conservation et à la mise en valeur de la faune et des écosystèmes. Depuis 2003, il gère l’ensemble des opérations du Service de la conservation et de l’éducation du Parc national de la Gaspésie. Passionné de plein air, il est un chasseur, trappeur et pêcheur depuis son enfance. Il a d’ailleurs guidé des chasseurs de grands gibiers pendant une décennie, notamment sur l’Île d’Anticosti », indique la SÉPAQ.

Rôle important

Selon la gestionnaire du réseau des 13 réserves fauniques du Québec : « Avec son profil, son expérience en gestion, ses valeurs et son leadership, Claude jouera un rôle important dans l’équipe de la réserve faunique de Rimouski et la direction générale – secteur faunique, dans la continuité et le développement de la vision et la mission de la SÉPAQ ».

L’ex-directeur Michel Fournier estime que son successeur a toutes les qualités requises pour assurer la continuité et la finalité des projets entrepris, dont la modernisation du parc d’hébergement de la réserve.

FCMQ I Moteneige

En prenant la tête de la réserve faunique de Rimouski en 2006, la SÉPAQ avait confié le mandat à Michel Fournier de développer ce territoire renommé pour la chasse de l’orignal.

Ses 16 années ont été marquées par une gestion rigoureuse du cheptel de ce grand gibier, et par ces grands projets de mise à niveau du parc d’hébergement, composé de nouvelles générations d’unités d’hébergement ou chalets, et du poste d’accueil du Lac Rimouski.

Claude Isabel hérite non seulement d’un territoire « rebâti », mais aussi d’une population d’orignaux qui a subi une baisse de densité, comme dans tous les territoires fauniques organisés au sud de Rimouski et dans la zone 2 Bas-Saint-Laurent. Des modifications au plan de chasse 2022 étaient déjà prévues depuis deux ans, afin de réduire la pression sur le troupeau.

Déclin du cheptel

En 2020, les guides avaient témoigné d’un déclin du cheptel et d’un débalancement du ratio mâles-femelles. Ils observaient moins de grands mâles « panachés » de 50 à 60 pouces.

La « Rimouski » avait dû modifier son plan de chasse 2022 en retranchant 25 groupes doubles de six chasseurs, soit la moitié des forfaits de ce produit, qui permettaient le prélèvement d’une femelle et d’un mâle. En éliminant 25 groupes doubles, du coup, la réserve réduisait la forte pression sur les grands « bucks ».

Pronature permanent 3

Une solution de gestion soutenue par une saison de chasse écourtée d’un mois, du 13 septembre au 14 octobre en 2022. La chasse tardive qui suivit normalement avait été abolie, protégeant ainsi plus de femelles en état de reproduction.

Claude Isabel sera en poste rapidement, puisqu’il occupera ses nouvelles fonctions dès ce lundi 23 janvier. Sa nomination a été confirmée le 19 janvier dernier. Quelque 30 candidats convoitaient étaient en lice. Il a été impossible de recueillir les propos et commentaires de Claude Isabel.

Photo du bas

La Réserve faunique de Rimouski est reconnue pour la qualité de la chasse de l’orignal, comme sur cette photo du guide Bernard Rioux, à droite, fier de la récolte de son chasseur pour cet imposant mâle. Le nouveau directeur général œuvre depuis 30 ans dans la conservation et à la mise en valeur de la faune. (Photo Bernard Rioux Facebook)





Zec Québec septembre 2021
Pronature permanent 3
MFFP conservation de la biodiversité et des habitats fauniques
RDVN Facebook