Nouvelles Après 21 ans, Marthe Saint-Laurent se retire de la ZEC-BSL
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Après 21 ans, Marthe Saint-Laurent se retire de la ZEC-BSL

Une longue carrière à côtoyer chasseurs, pêcheurs et villégiateurs

Pendant 21 ans, Marthe Saint-Laurent a été superviseure administrative et technique aini que responsable de l’accueil au siège social de la plus grande zec au Québec, la Zec Bas-Saint-Laurent. (Photo courtoisie ZEC-BSL)
Ernie Wells

Il y a de ces personnes qui se donnent corps et âme à leur travail, comme cette employée modèle de la ZEC-BSL qui a accueilli des milliers de chasseurs, pêcheurs et villégiateurs et qui sont passés par son bureau pendant 21 ans.

Marthe Saint-Laurent, superviseure administrative et technique, et responsable de l’accueil au siège social de la plus grande zec en superficie et en nombre de membres, la Zec Bas-Saint-Laurent, vient de s’engager dans le sentier de la retraite. Son départ laisse un grand vide dans l’organisation.

« Marthe était ma collaboratrice directe, ma main droite. Elle a connu et suivi tous les changements et l’évolution de la Zec Bas-Saint-Laurent au cours des 21 dernières années. Elle connaît toute les ficelles de l’organisation. Marthe était structurée, rigoureuse et efficace. Son départ a des impacts partout. Ça va prendre plus qu’une personne pour la remplacer », commente le directeur général, Peter Camden.

Travail prenant tout le temps!

Quelques jours avant de quitter, Marthe Saint-Laurent a bien voulu accorder une entrevue à « Rendez-Vous Nature », sur un travail qui l’a passionné pendant plus de deux décennies. Elle pensait à sa retraite depuis un an, confirmant ainsi tout l’attachement qu’elle avait pour son travail. Mais le temps lui est venu de passer à autre chose et de penser à elle et à sa famille.

FédéCP- Chasseurs généreux

L’année 2022 est la seule où elle a pu prendre de vraies vacances. Toutes les périodes de l’année sont exigeantes. Après l’ouverture de la pêche, puis de la chasse, il n’y a pas de périodes tranquilles, comme en hiver, pour reprendre son souffle. C’est alors la préparation de l’assemblée générale, puis planifier la future saison. Et le cycle recommence.

Le téléphone a été un outil de travail majeur. De la région comme de partout au Québec, on appelait toujours Marthe Saint-Laurent pour des informations. Elle a développé son ouïe au point d’identifier, par leur p’tit nom, les membres qui l’appelaient. Elle a composé avec quatre directeurs généraux, en plus d’assumer l’intérim du poste.

Marthe Saint-Laurent, superviseure administrative et technique pour la ZEC Bas-Saint-Laurent depuis 21 ans, maintenant retraitée, en entrevue à « Rendez-Vous Nature ». Cliquez sur le lien ci-haut.

 

Pronature permanent 2

Photo du bas:

Le téléphone a été un outil de travail majeur pour Marthe Saint-Laurent qui rieuse, a toujours gardé le souvenir. (Photo courtoisie ZEC-BSL)





Zec Québec septembre 2021
Pronature permanent 2
Pronature permanent 4