Nouvelles Maladie du cerf fou, des mesures sont à respecter
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Maladie du cerf fou, des mesures sont à respecter

Dans des secteurs des Laurentides, Outaouais et Montérégie

Qui récolte un cerf de Virginie (adulte ou faon) dans un rayon de 45 km de l'élevage où la MDC a été détectée en 2018, est dans l'obligation de l'enregistrer à l'une des stations d'enregistrement désignées à l'intérieur de ce rayon. (Photo MFFP)
Rendez-Vous Nature

Forêts, Faune et Parcs (MFFP) maintient la surveillance rehaussée de la maladie débilitante chronique des cervidés, dans le secteur entourant la ferme d'élevage des Laurentides où des cas ont été détectés en 2018.

La réglementation concernant le prélèvement obligatoire d'échantillons et le déplacement de certaines parties de cervidés demeure en vigueur dans certains secteurs des Laurentides, de l'Outaouais et de la Montérégie. Un changement est toutefois apporté à l'enregistrement du gibier.

En 2022, tout adepte de la chasse qui abat un cerf de Virginie (adulte ou faon) dans un rayon de 45 km de l'élevage où la MDC a été détectée en 2018, est dans l'obligation de l'enregistrer à l'une des stations d'enregistrement désignées à l'intérieur de ce rayon.

Les coordonnées et les heures d'ouverture des stations sont disponibles à la page Liste des stations d'enregistrement. L'enregistrement en ligne de ce gibier n'est donc plus autorisé.

Prélèvement d'échantillons obligatoire

Un chasseur ou une chasseuse qui abat un cerf de Virginie ou un orignal de plus de 12 mois dans le rayon de 45 km a encore l'obligation de le faire analyser pour cette maladie.

La personne doit se présenter à l'une des stations d'enregistrement désignées à l'intérieur de ce rayon de 45 km afin que le personnel du MFFP prélève les échantillons requis.

Ailleurs au Québec, le Ministère procédera à des analyses sur les cerfs de Virginie abattus à la chasse grâce à un partenariat avec certaines boucheries.

Résultats des analyses et déplacements

Sépaq août 2022 2

Les résultats dess analyse seront disponibles en ligne à Quebec.ca/maladiecervides. Certaines parties, dont la tête et la colonne vertébrale de cerfs de Virginie, d'orignaux ou de cervidés d'élevage abattus à moins de 45 km du lieu où la MDC, communément appelée la maladie du cerf fou, a été détectée en 2018, ne doivent pas quitter le territoire délimité par ce rayon.

Ces parties doivent même demeurer dans la zone de chasse dans laquelle l'animal a été abattu. L’enregistrement, le débitage et la taxidermie doivent toujours être effectués à l'intérieur du rayon de 45 km et de la zone de chasse où la bête a été abattue.

Ces restrictions de déplacement ont pour but d'éviter toute propagation de la maladie dans d'autres secteurs du Québec, si elle se trouve en milieu naturel.

Permis de cerf sans bois

Des permis de cerf sans bois sont utilisables dans certaines portions des zones de chasse 9 Ouest et 10 Est.

Afin de pouvoir analyser suffisamment d'animaux et de maintenir une surveillance adéquate de la maladie à proximité du lieu où les cas de MDC ont été détectés en 2018, des permis spéciaux de cerf sans bois ont été attribués pour la zone de surveillance rehaussée (ZSR).

Ces permis ne sont pas valides dans l'ensemble de la zone de chasse, mais uniquement dans la portion incluse dans la ZSR (9 ouest-ZSR ou 10 est-ZSR). Cette mesure permet également de maintenir de faibles densités de cerfs et, ainsi, de réduire les contacts entre les animaux sauvages. Si un animal infecté se trouve en milieu naturel, la transmission de la maladie sera donc limitée.

Puisque des permis de cerf sans bois ont aussi été attribués pour les portions des zones de chasse 9 Ouest et 10 Est qui se situent à l'extérieur de la ZSR, il est important d'utiliser le permis spécial seulement dans la portion de la zone où il s'applique.

Zec Québec septembre 2021

Bilan de la surveillance de la MDC en 2021

Les efforts de surveillance de la MDC menés en 2021 dans la ZSR ont permis d'atteindre les objectifs visés par le Ministère. Grâce à la collaboration des chasseurs et des chasseuses, 577 cerfs de Virginie et 22 orignaux ont été analysés dans ce secteur. Aucun cas positif n'a été détecté.

Ces résultats sont encourageants et indiquent que si la maladie se trouve dans la faune, elle touche peu d'animaux et peut encore être éliminée.

Ailleurs au Québec, 3 793 cerfs de Virginie et 15 orignaux ont été analysés, notamment grâce à la participation d'une soixantaine de boucheries. Tous ont également obtenu un résultat négatif. Consultez le bilan des opérations de surveillance et de contrôle de la MDC en 2021 pour obtenir plus de détails.

La MDC est une maladie dégénérative du système nerveux central qui est toujours mortelle pour l'animal atteint. Elle touche les cervidés, notamment les cerfs de Virginie et les orignaux, principales espèces de grand gibier chassées au Québec. Activement engagé dans la lutte contre cette maladie, le gouvernement du Québec a mis en place un réseau de surveillance des animaux dans la nature. Aucun cas de MDC n'a été détecté chez les cervidés sauvages analysés jusqu'à maintenant.

À ce jour, la MDC n'est pas considérée comme une maladie transmissible à l'humain. Cependant, Santé Canada recommande de ne pas consommer ou utiliser les tissus d'un animal infecté.





Zec Québec septembre 2021
Zec Québec septembre 2021
FédéCP- Chasseurs généreux
Pronature permanent 4
Sépaq août 2022 4