Nouvelles Michel Fournier se retire après 47 ans dans le secteur faunique
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Michel Fournier se retire après 47 ans dans le secteur faunique

Il prendra le sentier de la retraite le 29 novembre 2022

Michel Fournier quittera son poste de directeur de la réserve faunique de Rimouski et la SÉPAQ, en novembre prochain. Il prenait la pose lors de la construction du nouveau poste d’accueil de la réserve de Rimouski. (Photo Ernie Wells)
Ernie Wells

Sa décision est prise, pas question de revenir en arrière, cette fois, c’est vrai, le directeur de la réserve faunique de Rimouski, Michel Fournier, quittera son poste pour emprunter le sentier de la retraite le 29 novembre 2022.

Avec près d’un demi-siècle à œuvrer corps et âme dans le monde faunique, et à la gestion de divers établissements, ce n’est pas une page, ou un chapitre qui se tournent, mais tout un livre qui se referme sur une longue carrière combien exigeante, certes, sur une île comme sur le continent, en forêt, mais autant passionnante, que motivante.

Un parcours de 47 années rempli de défis de toutes sortes, de solides réalisations qui demeurent pour une prochaine génération, d’accomplissements et d’aventures à n’en plus compter dans la sauvagerie québécoise, tant dans l’île aux cerfs, Anticosti, que sur le continent, dans la réserve faunique de Rimouski où il y a mis les pieds en 2006.

Retour au Bic

Michel Fournier quittait alors son poste de directeur général de SÉPAQ-Anticosti, où pendant 29 ans, il a gravi tous les échelons jusqu’à la direction, pour rentrer en terre d’origine, dans ses terres, au Bic, où il a vu le jour.

« Je me sens très bien. Ma décision est prise, mon poste est maintenant ouvert. En fait, j’ai été autant d’années directeur de la réserve que je l’ai été à l’île d’Anticosti. Tout a commencé dans la Réserve faunique des Laurentides en 1975. J’en suis donc à ma 47e saison qui se terminera à la fin du mois de novembre prochain ». Une journée symbolique pour lui qui marque aussi le jour de la naissance de son premier petit-fils.

FédéCP- Chasseurs généreux

Un gars de terrain

« Mes 29 années à Anticosti ont été consacrées au développement. Quand je suis revenu dans la région de Rimouski en 2006, la SÉPAQ m’a proposé de développer la réserve Rimouski. Et je m’y suis appliqué ». On attribue le titre de « bâtisseur », à celui qui s’est toujours défini comme un gars de terrain, fier de son poste et de son travail. « Je ne pouvais pas rêver à la job idéale, c’est moi qui l’avait ».

Michel Fournier peut dire qu’il quitte la Réserve faunique de Rimouski avec le sentiment du devoir accompli. Son règne de « bâtisseur », a été marqué, entre autres, par de grands projets consacrés à mettre à niveau le parc d’hébergement, comme au Lac Rimouski et au Lac Castor, où il a implanté de nouvelles générations d’unités d’hébergement ou chalets, et d’accueil.

Sa gestion de la chasse de l’orignal aura fait reconnaître « sa » réserve comme une des plus giboyeuses de ce grand gibier dans le réseau des 13 Réserves Fauniques de la SÉPAQ, juste après Matane! Il lègue à son successeur un héritage précieux, une réserve attractive et un parc d’hébergement bien de son temps.

Michel Fournier n’a pas dit son dernier mot. On lui redonnera la parole en décembre, lors d’une entrevue à l'émission radio « Rendez-Vous Nature ». « Dossier à suivre », dirait-il…!

Sépaq aout 2022 1

 

Photo du bas

Photo souvenir pour Michel Fournier qui a accueilli des chroniqueurs de chasse et de pêche reconnus, comme le regretté Jean Pagé, décédé en janvier 2014. (Photo Ernie Wells)

-30-





Zec Québec septembre 2021
Sépaq aout 2022 1
Pronature permanent 4