Nouvelles L'aide du public a permis la mise sur pied de l'opération COMODO
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

L'aide du public a permis la mise sur pied de l'opération COMODO

Entrevue avec le commandant Sylvain Marois

« Les auditeurs comme ceux de « Rendez-Vous Nature », sont nos yeux et nos oreilles sur le terrain. Les gens signalent toute information à SOS Braconnage 1 800 463-2191. Sans frais et anonyme », indique le Marois. (Photo MFFP)
Ernie Wells

Les agents de protection de la faune du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) ont récemment démantelé un réseau de braconnage en Gaspésie, lequel qui avait des ramifications dans la région de Montréal et jusqu’en Ontario.

Ce sont 60 agents de protection de la faune qui, lors de l’opération COMODO, ont intercepté 90 suspects dans la région de la Baie-des-Chaleurs, surtout dans les environs de New-Richmond, qui sont passibles d'amendes de l’ordre de 250 000$, si reconnus coupables.

« Lorsqu’on commence une opération comme celle-là, on a déjà une bonne idée des individus à qui on doit parler et lesquels sont impliqués. Souvent, des langues se délient et impliquent ensuite d’autres personnes », indique en entrevue cette semaine à « Rendez-Vous Nature », le commandant de la Protection de la faune pour le District Sud-Est du Québec, Sylvain Marois, responsable des bureaux régionaux à Rimouski et de Lévis.

Au cours de l’entrevue, l’officier de la faune relate cette opération anti-braconnage, la deuxième en importance du genre après celle de mars 2021, aussi en Gaspésie.

Rappelons que lors de cette opération Pie, les agents de la protection de la faune avaient intercepté 100 personnes impliquées dans la vente ou à l’achat illégaux de saumons Atlantiques, de bars rayés, d'éperlans arc-en-ciel, d'ombles de fontaine, de cerfs de Virginie, d'orignaux et de gélinottes huppées. Des dossiers sont encore en cours devant la justice. Le bilan final est à venir.

Sépaq mai 2022 3

Quant à l’opération COMODO, la frappe s’est déroulée les 18 et 19 mai 2022. Les principales infractions reprochées aux 90 suspects interceptés sont la vente et l’achat de plus de 1 000 bars rayés, la vente et l’achat de venaison d’orignaux, et de cerfs de Virginie, ainsi que la vente de vésicules biliaires d'ours noir, déshydratées, réduites en poudre et incluses dans différentes médications pour leurs vertus aphrodisiaques, ce qui serait une fausse croyance.

Deux étés de pêche avant « LA » frappe !

Le commandant Sylvain Marois précise que l’enquête complexe et minutieuse de cette opération anti-braconnage, était en cours depuis quelques années.

« Tout part de signalements venant du public. Les auditeurs de « Rendez-Vous Nature », sont nos yeux et nos oreilles sur le terrain et c’est grâce à eux qu’on réussit à faire des démantèlements de ce genre. Ce sont des gens qui nous appellent pour nous dire qu’ils voient des étrangers qui viennent dans leur village. Ils nous informent notamment que certains sont partis avec pas mal de poissons l’autre semaine. Et après vérifications et validations de tout cela, après quand même deux étés de pêche, on se rend compte que l’affaire sera grosse et qu’il y aura enquête pour en arriver à la frappe des 18 et 19 mai », indique le commandant Marois.

Pronature

D’où la très grande importance, ajoute-t-il, de signaler toute information à SOS Braconnage - Urgence faune sauvage, au numéro sans frais 1 800 463-2191, ou via le site Web du ministère. L'information fournie demeure anonyme et confidentielle en tout temps.

On peut entendre ou réentendre cette entrevue en cliquant sur le lien ci-dessus.





Zec Québec septembre 2021
Pronature
Sépaq mai 2022 1