Nouvelles Des élus de la zone 10 réclament la RTLB pour sauver ses chevreuils
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Des élus de la zone 10 réclament la RTLB pour sauver ses chevreuils

Un cri du coeur lancé au ministre Dufour

Grande adepte de la chasse du cerf, la préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, ici avec son conjoint Richard Gaudette. (Photo courtoisie)
Rendez-Vous Nature

Une grande partie du monde municipal de l'Outaouais se mobilise pour contrer la baisse des densités de cerfs dans la zone de chasse provinciale numéro 10.

Des voix réclament du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs Québec (MFFP) de protéger les jeunes mâles chevreuils par la mise en place de la Restriction de la taille légale des bois (RTLB), comme en Estrie, ou par un "moratoire" de quelques années, voire un décret pour épargner les daguets ou « spikes », afin de favoriser la pérennité de l’espèce.

Si l’opposition à certains irritants du Plan de gestion du cerf au Québec 2020-2027 n’est pas nouvelle, la pression monte de plusieurs crans sur le ministre de la faune, Pierre Dufour, avec la prise de la position de la préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Mme. Chantal Lamarche.

« On lance un cri d’alarme au ministre Pierre Dufour », ajoute celle qui du même souffle déplore son silence. « On n’a aucun retour ni du ministère, et ni du ministre. Et ce n’est pas une surprise pour moi. J’en suis à mon deuxième mandat comme préfète et j’ai tout essayé dans mon premier mandat. Mais là, c’est l’étape finale. Monsieur Dufour est très sympathique, mais il ne décide de rien, il n’a aucun contrôle. Il veut, il a plein d’idées, mais lorsque ça monte au niveau des fonctionnaires, c’est là que ça bloque. Ce sont eux qui décident de tout. J’espère des gros changements à ce ministère ».

Protéger le cerf, c’est important!

En entrevue à « Rendez-Vous Nature », Mme. Lamarche, précise sa MRC compte 17 municipalités qui l’appuient dans son action, « Parce que la protection du chevreuil est très importante ».

Sépaq mai 2022 2

La MRC du comté d'Antoine-Labelle, dans la région de Mont-Laurier, et ses 30 municipalités sont avec elle. ‘J’ai pris le dossier haut la main parce que j’y crois », commente la préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

Elle-même adepte de la chasse, l’engagement de Chantal Lamarche fait suite au constat désolant qu’elle fait de la disparition de mâles matures qui assurent la pérennité des populations de chevreuils de l’Outaouais.

« Le « buck » mature n’est plus là, ou très, très rare. À la MRC, j’ai formé un comité sur la faune composé d’élus, qui sont aussi des chasseurs, issus de plusieurs générations et qui vivent en forêt. Ils constatent la même diminution réelle des mâles matures d’où l’importance d’embarquer dans ce dossier », dit-elle.

« Les gros bucks » ne sont plus là » !

Mme Lamarche déplore des effets négatifs de la situation sur l’économie de sa région, en raison d’une qualité de chasse qui n’est plus là. « Les chasseurs ne viennent plus dans notre MRC parce qu’il n’y a plus de vraie chasse sportive. Les gros « bucks » chevreuils ne sont plus là. Alors ils vont ailleurs, ils changent de région, ils vont en Ontario ».

Zec Québec septembre 2021

Essentiellement, la préfète Lamarche demande à Québec d’imposer un décret pour limiter la récolte de cerfs au mâle de trois pointes d’un côté du panache (RTLB), afin d’épargner les jeunes « buck ».

« On ne veut pas empêcher la chasse, mais protéger les jeunes chevreuils afin de poursuivre cette activité sportive. En Estrie, la RTLB a été très positive. J’espère que M. Dufour va prendre le temps de regarder notre demande avant les élections. Il n’est pas trop tard », tranche la préfète. Le message est passé.

On peut entendre ou réentendre cette entrevue en cliquant sur le lien ci-dessus.





Zec Québec septembre 2021
Zec Québec septembre 2021
Pronature