Nouvelles Québec annule les coupes forestières à Péribonka et protégera le territoire
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Québec annule les coupes forestières à Péribonka et protégera le territoire

Les "acteurs régionaux" seront consultés dans les prochains mois

"La rivière Péribonka est un joyau de notre patrimoine naturel et nous nous devons de la protéger", a résumé de ministre de l'Environnement, Benoit Charette. (Photo archives La Presse Canadienne)
La Presse Canadienne

Le gouvernement du Québec a annoncé mardi qu'il annule les coupes forestières prévues à Péribonka, au Lac-Saint-Jean, qu'il avait autorisées, et indique qu'il protégera le territoire.

Le gouvernement du Québec a annoncé mardi qu'il annule les coupes forestières prévues à Péribonka, au Lac-Saint-Jean, qu'il avait autorisées, et indique qu'il protégera le territoire.

"La rivière Péribonka est un joyau de notre patrimoine naturel et nous nous devons de la protéger", a résumé de ministre de l'Environnement, Benoit Charette, dans un communiqué.

Pendant des mois, des groupes et des élus ont fait pression pour que Québec impose un moratoire sur les coupes forestières dans ce secteur et qu'il autorise un projet d'aire protégée.

La décision permet de "faire le point" sur l'utilisation de la forêt en matière de foresterie, d'activités de villégiature et d'activités récréotouristiques, a renchéri son collègue Pierre Dufour, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

FédéCP

Québec entend consulter les "acteurs régionaux" dans les prochains mois afin de déterminer les limites du territoire qui sera protégé, et sur lequel les citoyens pourront pratiquer des activités récréotouristiques.

Pour les citoyens et militants écologistes, la décision de protéger ce secteur très sauvage, de grande biodiversité, qui a une forêt rare et un grand potentiel récréotouristique, est accueillie comme une importante victoire.

Le Comité de sauvegarde de la rivière Péribonka est "très, très heureux" que le gouvernement ait "enfin" reconnu l'importance de protéger ce territoire, a dit sa porte-parole Marie-Ève Desmarais, en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

Selon le comité, la rivière Péribonka faisait partie des projets étudiés en 2015 par le ministère de l'Environnement en vue de la cible de 17 % d'aires protégées, mais il a été écarté en décembre 2020.

Cossette 4

Le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs a décidé peu de temps après de planifier des coupes forestières sur le territoire, ce qui a suscité un tollé.

Mme Desmarais a dit être convaincue que c'est "la pression populaire" qui a poussé le gouvernement à changer d'avis.

"On a toujours tenu le bâton du pèlerin avec les bonnes raisons et la rigueur dans la discussion, ce que le ministère n'avait pas, lui", a-t-elle dit.





Zec Québec septembre 2021
Cossette 4
Cossette 5