Nouvelles Maladie débilitante chronique des cervidés: des mesures à respecter
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Maladie débilitante chronique des cervidés: des mesures à respecter

Le Ministère maintient la surveillance rehaussée

À la lumière des expériences associées à l'éclosion de 2018, le MFFP a récemment mis à jour son plan de lutte contre la MDC. L'objectif du plan est de protéger les populations de cervidés sauvages et captives du Québec.

Québec maintient la surveillance rehaussée de la maladie débilitante chronique des cervidés (MDC) dans le secteur entourant la ferme d'élevage des Laurentides où des cas ont été détectés en 2018.

La réglementation concernant le prélèvement obligatoire d'échantillons et le déplacement de certaines parties de cervidés demeure donc en vigueur dans certains secteurs des Laurentides, de l'Outaouais et de la Montérégie.

Un chasseur qui abat un cerf de Virginie ou un orignal âgé de plus de 12 mois dans un rayon de 45 km de l'élevage où la MDC a été détectée en 2018 a l'obligation de le faire analyser pour cette maladie. Le chasseur doit se présenter dans l'une des stations d'enregistrement indiquées à l'intérieur du rayon de 45 km afin que le personnel du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) prélève les échantillons requis. Les coordonnées et les heures d'ouverture sont disponibles sur la page Liste des stations d'enregistrement.

Ailleurs au Québec, le Ministère procédera à des analyses sur les cerfs de Virginie abattus à la chasse grâce à un partenariat avec certaines boucheries. Les résultats des analyses seront disponibles en ligne à Québec.ca/maladiecervides.

Restrictions de déplacement de certaines pièces anatomiques de cervidés

Certaines parties (dont la tête et la colonne vertébrale) de cerfs de Virginie, d'orignaux ou de cervidés d'élevage abattus à moins de 45 km du lieu où la MDC a été détectée en 2018 ne doivent pas quitter le territoire délimité par ce rayon. Ces parties doivent également demeurer dans la zone de chasse dans laquelle l'animal a été abattu.

Ainsi, bien que l'enregistrement de ces types de gibier puisse se faire en ligne, le débitage doit toujours être effectué à l'intérieur du rayon de 45 km et de la zone de chasse où la bête a été abattue. Ces restrictions de déplacement ont pour but d'éviter toute propagation de la maladie à d'autres secteurs du Québec. 

PRONATURE RIMOUSKI

Le Ministère invite les chasseurs à pratiquer leurs activités avec civisme et dans le respect des règles de sécurité et de la réglementation. Enfin, rappelons que l'autorisation du propriétaire est obligatoire pour chasser sur un terrain privé.

Permis de cerf sans bois utilisables dans certaines portions des zones de chasse 9 ouest et 10 est

Afin de maintenir, temporairement, de faibles densités de cerfs à proximité du lieu où les cas de MDC ont été détectés en 2018, des permis de cerf sans bois y ont été attribués.

Les permis spécifiquement délivrés pour la zone de surveillance rehaussée (ZSR) ne sont pas valides à l'échelle de la zone de chasse, mais uniquement dans la portion incluse dans la ZSR (9 ouest-ZSR ou 10 est-ZSR). Le maintien de faibles densités de cerfs a pour but de réduire les contacts entre les animaux sauvages et ainsi de limiter la transmission de la maladie si un animal infecté se trouve en milieu naturel.

Puisque des permis de cerf sans bois ont aussi été attribués pour les portions des zones de chasse 9 ouest et 10 est qui se situent à l'extérieur de la ZSR, il est important d'utiliser le permis spécial seulement dans la portion de zone où il s'applique.

Publication du plan de lutte

Sépaq septembre 2021 2

À la lumière des expériences associées à l'éclosion de 2018, le MFFP a récemment mis à jour son plan de lutte contre la MDC. L'objectif du plan est de protéger les populations de cervidés sauvages et captives du Québec et, par le fait même, les activités économiques qui leur sont liées.

La publication de ce plan a quant à elle pour objectif d'informer l'ensemble des parties prenantes et le public intéressé des différentes mesures prévues pour éviter l'introduction et, le cas échéant, pour détecter rapidement la maladie et la contrôler. Ce plan donne une vue d'ensemble des mesures, en plus d'apporter de la prévisibilité dans leur déploiement.

Consultez le nouveau plan de lutte contre la MDC pour en savoir davantage.

La MDC est une maladie dégénérative du système nerveux central qui est toujours mortelle pour l'animal atteint. Elle affecte les cervidés, notamment les cerfs de Virginie et les orignaux, principales espèces de grand gibier chassées au Québec. Le gouvernement est activement engagé dans la lutte contre cette maladie et a mis en place un réseau de surveillance des animaux dans la nature. Aucun cas de MDC n'a été détecté chez les cervidés sauvages analysés jusqu'à maintenant.

À ce jour, la MDC n'est pas considérée comme une maladie transmissible à l'humain. Cependant, Santé Canada recommande de ne pas consommer ou utiliser les tissus d'un animal infecté.





Zec Québec septembre 2021
Sépaq septembre 2021 2
Fondation de la faune 2
PRONATURE RIMOUSKI
PRONATURE RIMOUSKI