Nouvelles Retour aux gardiens de territoire pour encadrer la nouvelle clientèle
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Retour aux gardiens de territoire pour encadrer la nouvelle clientèle

La Sépaq veut satisfaire sa nouvelle clientèle en croissance

Le chalet « Horizon », comme celui-ci au lac Castor dans la réserve faunique de Rimouski, offre de grandes aires communes et est construit surtout avec du bois du Québec. (Photo Ernie Wells)
Ernie Wells

La modernisation des unités d’hébergement dans ses réserves fauniques et la volonté de satisfaire une nouvelle clientèle en croissance ont incité la SÉPAQ à favoriser le retour des gardiens de territoires.

Ils reprennent ainsi du service autrement qu’autrefois! C’est le cas entre autres de la réserve faunique de Rimouski où le directeur général, Michel Fournier, a profité de la construction de quatre nouveaux chalets de type Horizon; deux sont complétés, pour y aménager un chalet réservé aux gardiens de ce territoire.

Les secteurs des Lac Rimouski, Kedgwick, et Lac Perdrix assurent aussi la présence de gardiens dont les rôles diffèrent totalement d’une époque où ces derniers étaient limités au gardiennage des lieux.

« Les gardiens résident dans leur secteur 24 heures du 24. Leurs tâches sont multiples. Ce sont aussi des conseilleurs qui interviennent auprès de la clientèle notamment pour les guider vers des bons « spots » de pêche dans tel ou tel lac. Ils voient aussi à conseiller les amateurs sur le type d’équipement requis pour la pratique de leurs activités, autant pour la bonne mouche artificielle que pour l’utilisation du vélo électrique au Lac Rimouski et autres activités de plein air. Bref, les gardiens assurent une expertise diversifiée, une présence rassurante, constante, serviable et intentionnée pour assurer le meilleur séjour possible à notre clientèle. Et celle-ci en est très heureuse », estime Michel Fournier, témoignages à l’appui.

L’objectif de ce bâtisseur, de ce « gars de terrain », comme il se plaît à s’identifier, est d’assurer une qualité d’hébergement uniforme à l'ensemble des autres territoires de la réserve faunique de Rimouski. Au cours des dernières années, la SÉPAQ a déjà modernisé 80 % de son parc d’hébergement de 28 unités, au goût du jour de sa clientèle.

Objectif : développer la réserve Rimouski

FédéCP- Chasseurs généreux

« Mes 28 années à Anticosti ont été consacrées au développement. Quand je suis revenu dans la région en 2006, la SÉPAQ m’a proposé de développer la Réserve Rimouski. Et je m’y applique », nous avait confié Michel Fournier dans une récente entrevue à « Rendez-Vous Nature ».

Pour réaliser des nouveaux chalets qui correspondent aux attentes, la SÉPAQ a consulté sa clientèle. De là est né le chalet « Horizon », avec plus d’espace, de plus grandes aires communes, de hauts plafonds, de grandes baies vitrées avec vue sur le lac, deux à trois chambres, plusieurs divans et chaises, un poêle à bois, un hall d’entrée isolé et pratique pour ranger l’équipement et faire sécher les vêtements au besoin.

Le chalet Horizon est presque entièrement construit de bois du Québec et utilise l'énergie solaire.

Les chalets « Type », « Horizon » et « Modik »; sont actuellement les modèles offerts aux amateurs de plein air, de chasse et de pêche dans la Réserve Rimouski, selon les secteurs. Des architectures différentes devraient suivre au cours des prochaines années.

Photos du bas

Cossette 1

Dans le secteur du Lac Castor, les gardiens logent dans ce type de chalet, identifié « Camp du gardien », à l’architecture moderne qui s’apparente au chalet « Horizon ». (Photo Ernie Wells)

En plus d’offrir une qualité d’hébergement exceptionnelle dans la Réserve faunique de Rimouski, son directeur, Michel Fournier, fait voir ici que des lacs de sa réserve offrent une belle qualité de pêche de la truite mouchetée. (Photo Ernie Wells)





Zec Québec septembre 2021
Cossette 1
Zec Québec septembre 2021