Nouvelles Des tiques qui ne transmettent pas la maladie de Lyme
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Des tiques qui ne transmettent pas la maladie de Lyme

Si vous en découvrez une sur votre corps, il faut l'enlever dès que possible

Si vous découvrez une tique sur votre corps, il est recommandé de l'enlever dès que possible, minutieusement, en retirant l'insecte à l'aide d'une pince en étant le plus près possible de la peau.
La Presse Canadienne

Avec l'arrivée du printemps, plusieurs photos de tiques ont commencé à faire leur apparition sur les réseaux sociaux, laissant parfois présager un risque d'infection de la maladie de Lyme.

Par Guillaume Roy, Initiative de journalisme local- LE QUOTIDIEN

Après vérification avec des experts, ces photos représentent plutôt une espèce de tique qui n'est pas un vecteur de la maladie. Bien que des tiques porteuses soient parfois transportées dans la région par les oiseaux, la maladie de Lyme est très rare, alors que seulement trois cas y ont été confirmés depuis 2014.

Plusieurs photos de tiques ont été prises au Saguenay-Lac-Saint-Jean au cours des dernières semaines, inquiétant les citoyens. Par exemple, une photo avec 11 grosses tiques gorgées de sang a été partagée sur Facebook par Michel Lévesque.

" Les tiques ont été trouvées par un ami sur son site de chasse à l'orignal près d'une ville de la MRC du Domaine-du-Roy ", dit-il, ajoutant qu'il n'en a jamais vu autant. Mais ces tiques sont-elles dangereuses pour la santé ?, s'est-il demandé, en suggérant une vigilance accrue lors des visites en forêt.

Selon Karine Thivierge, responsable du département des maladies transmises par les tiques et de la parasitologie au Laboratoire de santé publique du Québec, l'image qui a été partagée permet de dire que c'est une tique du genre Dermacentor. Et comme la tique a été retrouvée dans un site de chasse à l'orignal, il s'agit probablement de l'espèce albipictus, qui porte le nom commun de tique d'hiver de l'orignal.

" Cette tique ne cause pas de problème à l'homme au Québec ", souligne l'experte, qui est native d'Alma. Cette dernière précise toutefois que la même tique est porteuse de certaines maladies dans l'Ouest canadien, bien qu'aucun cas n'ait été rapporté au Québec.

Sépaq 5

Étant donné que les tiques n'ont pas été examinées au microscope, il serait possible, mais peu probable étant donné l'environnement dans lequel la photo a été prise, que ce soit l'espèce Dermacentor variabilis ou tique américaine du chien. Si cette tique peut transmettre la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, cette maladie n'a, elle aussi, jamais été rapportée au Québec.

Pour l'instant, ces deux espèces de tiques posent très peu de risques pour la santé humaine, ajoute-t-elle. En ce qui a trait à la tique d'hiver de l'orignal, l'insecte passe toutes ses phases de vie sur son hôte, principalement l'orignal. " Sur la photo, on voit des femelles gorgées de sang, qui se sont détachées de leur hôte pour aller pondre leurs ?ufs ", suggère-t-elle.

Et la tique porteuse de la maladie de Lyme ?

Jusqu'à maintenant, la tique Ixodes scapularis, qui peut être porteuse de la maladie de Lyme, transmise par la bactérie Borrelia burgdorferi, n'est pas établie de manière endémique au Saguenay-Lac-Saint-Jean, souligne Karine Thivierge. Autrement dit, elle ne se reproduit pas localement.

Chaque année, des tiques font tout de même le voyage au pays des Bleuets en s'accrochant à des oiseaux. Il arrive donc que l'on trouve ces tiques, appelées tique à chevreuils, dans la région. Mais encore là, il ne faut pas paniquer si une telle tique s'accroche à notre corps, car seulement quelque 20 % d'entre elles sont porteuses de la bactérie qui transmet la maladie de Lyme. Entre 2014 et 2020, trois cas ont été confirmés dans la région, mais le lieu de contamination d'un d'entre eux n'a pas pu être établi.

" Le risque d'infection demeure possible presque partout au Québec à cause des oiseaux ", souligne l'experte. Elle ajoute que la tique doit être attachée un minimum de 36 heures pour transmettre la maladie. " La bactérie se trouve dans le système digestif de la tique et elle n'est pas présente dans sa salive lorsqu'elle pique, dit-elle. Quand la tique commence à prendre son repas sanguin, elle envoie des signaux chimiques qui font en sorte que la bactérie migre dans le corps, mais ça prend beaucoup de temps. "

Zec Québec Bronze

Pour éviter d'être infecté, particulièrement dans les zones endémiques, il faut donc s'inspecter minutieusement le corps après une randonnée en forêt. Il est aussi recommandé de porter des vêtements longs et, au besoin, d'utiliser un insecticide.

Si vous découvrez une tique sur votre corps, il est recommandé de l'enlever dès que possible, minutieusement, en retirant l'insecte à l'aide d'une pince en étant le plus près possible de la peau. L'Institut national d'excellence en santé et services sociaux a d'ailleurs réalisé un outil d'aide à la décision à ce sujet.

Selon les données disponibles, le territoire endémique de l'Ixodes scapularis et de la bactérie Borrelia burgdorferi, c'est-à-dire les endroits où elles peuvent compléter leurs cycles complets de reproduction, migre vers le nord de 10 à 50 kilomètres par année. Ce potentiel n'est pas toujours avéré, car il faut aussi que les espèces hôtes, comme le chevreuil et la souris à pattes blanches, migrent, elles aussi, au même rythme.

" Ça prend tout un environnement favorable à la migration, mais les changements climatiques vont favoriser l'ensemble de ces facteurs ", souligne Karine Thivierge.





Zec Québec 4
Zec Québec Bronze
Sépaq mai 2021 4
RDVN Facebook
Zec Québec