Nouvelles Contrôler le Cormoran à aigrettes par la chasse, ça urge aux Îles !
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Contrôler le Cormoran à aigrettes par la chasse, ça urge aux Îles !

Des habitats complétements anéantis

Le Cormoran à aigrettes a envahi l’Île rouge, qu’on appelle aujourd’hui l’Île blanche en raison d’une épaisse couche blanche de déjections, dégage une très mauvaise odeur. (Photo Courtoisie Jacques Poirier)
Ernie Wells

Le prochain Plan de gestion du petit gibier 2024-2032 devrait ajouter de nouvelles espèces, dont le Cormoran à aigrette, qui menace les écosystèmes et des milieux naturels comme aux Îles-de-la-Madeleine.

Le Cormoran à aigrette est un oiseau aquatique de grande taille avec un corps trapu, un long cou, une queue de taille moyenne, des doigts palmés et un bec crochu. L’abondance de cet oiseau ravageur constitue un fléau. Il se gave aussi du doré jaune, du brochet, des crapets, de la barbotte, de l'achigan, des poissons de mer, du crabe et des crevettes.

En entrevue à « Rendez-Vous Nature », Jacques Poirier, de l’Association des chasseurs et pêcheurs sportifs des Îles et qui siège à la régionale Gaspésie-Les Îles de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, décrit les effets négatifs et dévastateurs de cet oiseau, lesquels sont bien présents et visibles aux Îles-de-la-Madeleine.

Cormoran ravageur

« Les dommages sont facilement évaluables. Entre autres, dans la partie Est, à l’Île aux loups-marins, il y avait beaucoup de cormorans. Un biologiste avait dénombré 3 500 nids de cette espèce. L’habitat de l’île était anéanti de cormorans et totalement détérioré. Les arbres étaient complètement « brûlés ». Puis cette population en croissance a migré ailleurs aux Îles », raconte Jacques Poirier.

Les cormorans ont aussi envahi l’Île rouge, qu’on appelle aujourd’hui l’Île blanche, en raison d’une épaisse couche blanche de déjections ou de fientes (acide urique), qui en plus dégage une très mauvaise odeur. « Quand les cormorans s’emparent d’un milieu, il n’y a plus aucune autre espèce qui peut aller y nicher », précise le Madelinot.

Zecs Québec Argent 3

Le Cormoran à aigrette cause de graves problèmes non seulement sur la faune des Îles, la végétation, mais aussi sur les infrastructures qui sont la cible des fientes des Cormorans.

Le Québec, une terre d’accueil !

Pendant que Québec tarde à contrôler les populations de Cormorans par la chasse, les gouvernements de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick ont déjà pris mesures de contrôle très significatives et efficaces, sans limite de prises.

Plusieurs États américains ont autorisé l'abattage du Cormoran pour limiter sa population. Le surnombre des cormorans pollue des lacs de l’Abitibi, de la Maurice et de l’Outaouais. Ils détruisent même des héronnières. Le Cormoran à aigrette est un oiseau migrateur. Il passe l’hiver dans le Sud des États-Unis jusqu'au golfe du Mexique, mais vient nicher en colonie sur les côtes du Saint-Laurent pendant l’été.

Pour écouter l'entrevue avec Jacques Poirier, cliquez sur le lien ci-haut.

RDVN Facebook

 

Photo du bas

Sous ses allures nobles, le Cormoran à aigrette est un redoutable oiseau ravageur. (Photo FédéCP)





Zec Québec 4
RDVN Facebook
Fondation de la faune