Nouvelles Martin Bourget réagit à la décision d’Ottawa de bannir 1 500 armes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Martin Bourget réagit à la décision d’Ottawa de bannir 1 500 armes

Un projet de loi et des propos qui ont mis le feu aux poudres

Selon le porte-parole de l’Association canadienne des armes à feu, Martin Bourget, Ottawa ne mire pas encore la bonne cible, mais les honnêtes citoyens, collectionneurs, tireurs et chasseurs sportifs. (Photo Ernie Wells)
Ernie Wells

Le gouvernement fédéral de Justin Trudeau devait annoncer, au début du mois de mai, qu’il bannissait la vente et l'utilisation de quelque 1500 modèles d'armes d'assaut de type militaire.

Une décision effective sur le champ interdisant la vente, l’achat, le transport, l’importation et l’utilisation des armes d'assaut de type militaire au Canada.

Le premier ministre Trudeau devait aussi ajouter en substance: « que ces 1 500 modèles d'armes d'assaut de type militaire, ont été conçues pour tuer le plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible, qu’elles les n’ont aucune utilité et ni leur place au Canada ».

Un projet de loi et des propos qui ont mis le feu aux poudres et fait exploser les tireurs sportifs, les collectionneurs, les chasseurs ainsi que les différents groupes pro-armes, dont l’Association canadienne des armes à feu (NFA).

Selon le spécialiste, Ottawa ne mire pas encore la bonne cible que sont le crime organisé et la vente illégale d’armes à feu, mais les honnêtes citoyens, collectionneurs, tireurs et chasseurs sportifs.

Sépaq avril 2020 1

Une campagne de peur

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, devait ajouter que le gouvernement Trudeau devrait plutôt cibler les contrebandiers, et alourdir les peines de prison liées aux armes à feu.

Le PM Ford a fait savoir que les propriétaires qui ont acquis légalement des armes d’assaut ne sont pas le problème et que l’argent d’Ottawa devrait servir, entre autres, à renforcir l’Agence des services frontaliers du Canada.

Une campagne de peur, selon Martin Bourget, parce que le projet du PM Trudeau a suivi rapidement la tuerie de la Nouvelle-Écosse par un tireur fou, et les citoyens sont fragilisés par cet évènement déplorable, en plus d’être démoralisés par les impacts dans la société de la COVID-19.

Mont-Lebel Chasse & Pêche

Et de peur parce que Justin Trudeau fait référence à des armes déjà prohibées depuis 43 ans, depuis 1977, ainsi des armes comme de nombreuses carabines de chasse et de tir sportif.

De concert avec d’autres organisations pro-armes, le porte-parole de l’Association canadienne des armes à feu exige le retrait immédiat de Bill Blair comme ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, ainsi qu’une enquête publique pour justifier ses mesures d’interdiction majeure des armes à feu.

Pour entendre Martin Bourget, cliquez sur le lien ci-haut. 





Zec Québec
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Zec Québec Bronze
Passion herbale 4
Club de tir du Bas-Saint-Laurent