Nouvelles Autre acte de braconnage impliquant des bars rayés
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Autre acte de braconnage impliquant des bars rayés

Opération d'agents de la faune en Montérégie

En plus des individus arrêtés le 5 mars, deux autres personnes ont été interceptées le 7 mars dans le même secteur en possession de 5 bars rayés. (Photo MFFP)
Rendez-Vous Nature

Les agents de protection de la faune ont intercepté deux individus en possession de 16 filets de bar rayé pris à la pêche sportive dans le secteur du barrage de Saint-Ours de la rivière Richelieu en Montérégie.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) indique sur sa page Facebook l'opération s'est déroulée le 5 mars dernier.

Cette intervention est le résultat de l’excellente collaboration des citoyens qui signalent des actions suspectes à la Protection de la faune du Québec. Le barrage de Saint-Ours est un secteur stratégique pour lequel plusieurs signalements sont reçus chaque année.

Deux autres personnes ont été interceptées le 7 mars dans le même secteur en possession de 5 bars rayés.

Zec Québec Argent

Les bars rayés se trouvant au Québec appartiennent à deux populations distinctes, soit celle du sud du golfe du Saint-Laurent et celle du fleuve Saint-Laurent. La population de bars rayés du fleuve Saint-Laurent est protégée par la Loi sur les espèces en péril du Canada. La pêche au bar rayé est donc interdite en tout temps dans ce secteur.

 Il est interdit de vendre, d'acheter ou d'avoir en sa possession du poisson pêché illégalement. Il est également interdit de vendre, d’acheter, de troquer ou d’offrir d’acheter les poissons ci-dessous, qu’ils aient été pêchés au Québec ou ailleurs en vertu d’un permis de pêche sportive.

Le MFFP rappelle que tout acte de braconnage ou intervention suspecte qui va à l’encontre de notre patrimoine faunique ou de ses habitats à SOS Braconnage au 1 800 464-2191. L’information demeure confidentielle.

Sépaq mars 2020 2

Par ailleurs, il est déconseillé de publier des renseignements sur Facebook, car cela peut mettre en péril le succès d’une enquête en dévoilant des informations qui pourraient servir à une enquête.

Source: MFFP





Zec Québec
Sépaq mars 2020 2
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
FédéCP- Chasseurs généreux