Motoneige-Quad Une saison dans la normale dans les sentiers du Québec
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Une saison dans la normale dans les sentiers du Québec

« Les gens doivent être conscients qu’ils ont entre les mains »

Plusieurs opérations de surveillance des sentiers des patrouilleurs provinciaux de la Fédération se font en collaboration avec des corps policiers. (Photo FQCQ)
Julien Cabana

La saison estivale du quad se terminera dans quelques jours pour plusieurs clubs au Québec.

Selon le bilan dressé par Marc-Olivier Bilodeau, superviseur provincial sécurité de la Fédération québécoise des clubs quad, elle a été dans la normale

« Nous pouvons dire que nous avons un bon bilan cette saison, si je me réfère aux visites qui ont été faites sur le terrain, explique l’expert. Je fais cette affirmation en me fiant aux rapports des agents provinciaux qui ont visité la moitié des clubs de la Fédération. Nous couvrons le territoire des clubs qui n’ont pas la capacité d’assurer la sécurité dans leurs clubs. On parle ici d’une cinquantaine de clubs. Nous avons visité 95 % de ces clubs. En raison de la contrainte de distance, nous n’allons pas souvent aux Îles-de-la-Madeleine ou à Fermont. On va se reprendre l’an prochain. Nous avons réussi à faire une à deux sorties par club. »

Pour les infractions, il n’y a pas de grands changements dans les habitudes des délinquants.

« Le type d’infractions que l’on voit en patrouille, c’est le manque d’équipements obligatoires sur les véhicules et le non-port du casque protecteur. Nous sommes en 2022 et nous devons encore et toujours rappeler aux amateurs l’importance du port du casque. »

INFRACTIONS ÉMISES

L’équipe de patrouilleurs a émis autant d’infractions que l’an dernier.

Zecs Québec septembre 2021

« À titre d’exemple, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, en une fin de semaine, nous avons fait 105 interceptions qui ont mené à 46 avertissements, 13 constants d’infraction, qui ont été soumis aux policiers, et quatre expulsions. Dans ce cas, on peut parler d’utilisation d’un véhicule interdit dans les sentiers comme un motocross ou une personne qui n’a pas de droit d’accès. Je peux aussi donner l’exemple de la région de Lanaudière. 

« Là encore, en une fin de semaine, nous avons fait 140 interceptions. Elles ont résulté en 138 avertissements, 79 constats d’infraction et 14 -expulsions. Un autre exemple, la région Laurentides-Outaouais, où en une sortie, nous avons émis 28 avertissements, 50 constats d’infraction et cinq -expulsions ont été faites. 

« Les quadistes doivent toujours se rappeler que lorsqu’ils nous voient en sentier, nous ne sommes pas là pour les embêter ou les punir. Nous sommes là pour les protéger des gens qui ne respectent pas la loi. Notre approche vis-à-vis des gens est plus récréotouristique que punitive. »

Les contrevenants chantent à peu près toujours la même chanson.

« Ces gens font du quad gratuitement sur le dos des membres et des bénévoles qui travaillent à entretenir les sentiers. Lors de l’interception, ils disent toujours à peu près la même chose. Ils expliquent qu’ils font juste un petit bout dans le -sentier et c’est pour cela qu’ils ne prennent pas leur carte de membre. D’autres se mettent à chialer que les sentiers sont mal entretenus et que pour cette raison, ça ne vaut pas la peine de prendre son droit d’accès. Heureusement, c’est une minorité. Nous rencontrons des quadistes très corrects, qui respectent les règles. »

Lorsque vous empruntez le sentier, vous devez avoir tous les papiers obligatoires, permis de conduire et plus. La plaque d’immatriculation doit être apposée sur le véhicule et le droit d’accès doit être collé sur le véhicule et non dans le coffre à gants.

Zec Québec septembre 2021

LES ACCIDENTS

« À chaque semaine, nous recevons un rapport de la FQCQ qui mentionne qu’il y a un ou deux accidents graves ou mortels. Je trouve cela épouvantable. Les gens doivent être conscients qu’ils ont entre les mains un véhicule très utile pour s’amuser, mais qui peut être aussi dangereux, si les règles de conduite ne sont pas respectées. Les manufacturiers font des véhicules de plus en plus puissants, qui demandent des connaissances de conduite. 

« Je sais que le cours de conduite n’est pas obligatoire pour les quadistes, sauf pour les plus jeunes, mais je conseille aux amateurs de le suivre. Ils vont beaucoup apprendre. II est interdit de modifier l’échappement d’un véhicule. Le bruit excessif est une nuisance qui peut entraîner des pertes de droits de passage. »

Nous entrons dans la saison automnale. La chasse va débuter. Plusieurs sentiers seront fermés, dont ceux qui traversent les réserves fauniques.





Zec Québec septembre 2021
Zec Québec septembre 2021
Pronature permanent 3
Pronature permanent