Motoneige-Quad Le Lac-Saint-Jean est une destination unique cet hiver
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le Lac-Saint-Jean est une destination unique cet hiver

Quatre portes d’entrée pour découvrir le territoire

Tout au long du parcours du sentier de la Passerelle du 49e parallèle, vous découvrirez des décors uniques, le long des grandes rivières qui alimentent le lac Saint-Jean. (PHOTO COURTOISIE, SOPHIE LAVOIE)
Julien Cabana

Si vous n’avez jamais roulé en motoneige dans les sentiers du Lac-Saint-Jean, il vous manque une partie très importante du Québec. C’est un endroit unique qui, en hiver, vit au rythme de la motoneige.

« Le tour du lac Saint-Jean en hiver, mérite d’être vécu », d’expliquer Alexandre Danieli, de Destination Lac-Saint-Jean, un organisme qui regroupe plusieurs municipalités qui veulent faire connaître leur territoire. « On peut y découvrir des panoramas exceptionnels, différentes activités de plein air, sans oublier nos offres gourmandes. La qualité de notre réseau de sentiers de motoneige fait toute la différence. »

Il est très facile de se rendre sur le territoire du Lac-Saint-Jean.

« Il y a quatre portes d’entrée pour notre territoire, et c’est ce qui fait la richesse de notre réseau. Le motoneigiste a le choix. Il peut entrer chez nous par le sentier 23 à partir de Saint-Raymond de Portneuf. Il traversera alors la réserve faunique des Laurentides. En passant par le secteur du Mont-Apica, il sortira sur le territoire à Hébertville---. Il est aussi possible d’entrer chez nous par le 73 et le 355 pour arriver à Lac-Bouchette. Le sentier 83 est aussi une option qui permet au motoneigiste d’entrer par Saint-Hedwidge au nord de Roberval. Enfin, il y a le 93 qui lui permet d’arriver à La Doré. Donc, toutes ces portes d’entrée amènent les motoneigistes chez nous depuis les Laurentides, la Montérégie et la Mauricie, sans oublier les amateurs de Québec ou de Trois-Rivières. C’est vraiment facile d’entrer chez nous pour faire le tour du lac Saint-Jean. »

PLUSIEURS POSSIBILITÉS

Une fois rendus sur place, les motoneigistes ont vraiment le choix pour découvrir la région.

Zec Québec septembre 2021

« Tout est possible chez nous, d’expliquer l’expert. On peut décider de vivre un séjour de courte ou de longue durée, en faisant le grand tour de 524 km, ou une boucle autour du lac. Aussi, il est possible d’allonger sa visite en allant vers le nord, sur le territoire du sentier du 49e parallèle. Alma, avec un stationnement gratuit pour les motoneigistes, offre aussi la possibilité de transiter vers les Monts-Valin. Nous sommes véritablement un immense terrain de jeu pour les amateurs de motoneige. »

Le circuit du tour du lac représente à lui seul une belle aventure.

« Cette option de séjour est à retenir pour les motoneigistes qui veulent demeurer longtemps dans la région. Ce circuit est caractérisé non seulement par les beautés naturelles qu’il offre, mais aussi par une richesse de services qui sont facilement accessibles en motoneige. On peut penser aux spas détente avec des établissements comme le Chalet et Spa Lac-Saint-Jean, l’Auberge des Îles, le camping Chute à l’Ours, le parc Octopus de Desbiens ou encore au Moulin des Pionniers, à La Doré. Il est même possible de dormir dans un CoolBox sur une île au Domaine des Trois-Îles de Saint-Félicien. Une restauration de grande qualité se retrouve le long des parcours. Que ce soit en groupe d’amis motoneigistes ou en couple, nul doute que les gens vont trouver chez nous ce qu’ils recherchent. »

UNE INVITATION SPÉCIALE

Pour Alexandre Danieli, les motoneigistes sont les bienvenus dans sa région où ils peuvent vraiment choisir ce qu’ils veulent faire.

Sépaq septembre 2021 4

« Le motoneigiste qui vient chez nous peut vraiment adapter son aventure selon le temps dont il dispose et la durée de son séjour. On peut prendre le temps de profiter de tous les excellents services qui se trouvent sur l’ensemble des parcours, tout près des villes. Si on veut parcourir plus de kilomètres, vivre la grande aventure, on peut rouler et profiter des nombreux relais que l’on retrouve sur le territoire. On peut penser au Relais des Buttes, au relais Saint-André, et autres. Il y a vraiment des relais mythiques tout autour du lac. Le motoneigiste a donc le choix de circuler dans l’arrière-pays ou demeurer près des grands centres. »

M. Danieli, qui croit vraiment aux possibilités de son milieu, n’hésite pas à déclarer : « le lac Saint-Jean c’est une machine touristique hivernale. La motoneige peut vraiment devenir un outil de premier plan pour nous découvrir en hiver. Nous avons de très beaux hébergements, très confortables, comme l’Hôtel Universel à Alma, le Château Roberval, l’Hôtel du Jardin à Saint-Félicien, l’Auberge Eva à Lac-Bouchette et les chalets du parc des Grandes-Rivières. Il existe tout un écosystème autour de nos sentiers. »

Vraiment, cette région représente une destination motoneige complète où vous pourrez vous amuser, découvrir de grands espaces et des sites naturels uniques. C’est une aventure à ne pas manquer.

Le mot de la fin appartient à M. Danieli qui disait : « l’ensemble de notre région, en incluant les Monts Valin et le Saguenay, est considérée comme le paradis de la motoneige. Toutefois, je dirais que c’est nous qui sommes le plus près de Saint-Pierre. »





Zec Québec septembre 2021
Sépaq septembre 2021 4
PRONATURE RIMOUSKI
Cossette 5