Motoneige-Quad Début de saison : la patience est de mise pour les amateurs
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Début de saison : la patience est de mise pour les amateurs

Pas de sentiers officiellement ouverts

La patience vous permettra de connaître de très belles sorties pour votre saison de motoneige. Ce n’est pas le temps de prendre des risques.
Julien Cabana

Les premières chutes de neige ont certainement réveillé votre appétit pour commencer votre saison de motoneige. Cependant, tous les experts le disent, il est trop tôt.

« C’est le même enjeu que l’on vit tous les ans, d’expliquer Michel Garneau, de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec. La saison de motoneige est relativement courte. Après avoir passé l’été à se ronger les ongles, les motoneigistes veulent absolument lancer leur saison. Il faut tout de même exercer une certaine retenue, parce que nous ne sommes pas rendus encore à être capables de circuler de façon sécuritaire. Nous l’avons vu en fin de semaine dernière, alors qu’un motoneigiste est passé au travers de la glace dans la région de Chibougamau. Heureusement pour lui, il avait un habit flottant, ce qui lui a sauvé la vie. Cette aventure-là aurait pu très mal tourner. Si l’on consulte les archives de la Fédération, on peut constater que depuis 2001, 14 % des décès sont dus à des noyades ou à de l’hypothermie. Il faut vraiment que les amateurs fassent preuve de discipline et de retenue en cette période de l’année. »

À l’exception de quelques endroits très ciblés, qui ont reçu de la neige au cours des derniers jours, il n’y a pas de sentiers ouverts officiellement.

« Les bénévoles des clubs ont tout aussi hâte que les autres motoneigistes de commencer leur saison, d’expliquer l’expert. Ce sont aussi des passionnés. Ils veulent offrir des sentiers impeccables aux motoneigistes. Malheureusement, les conditions ne sont pas encore là. Nous n’avons pas eu un automne très frais, ce qui fait qu’il manque de froid pour geler la terre à plusieurs endroits. Certains clubs vont commencer leurs premières sorties sous peu afin de préparer le fond des sentiers. Nous sommes vraiment encore en période de préparation, trop tôt pour que les sentiers soient ouverts. »

Il ne faudrait surtout pas sous-estimer les bénévoles des clubs.

« Ne craignez rien. Les clubs vont nous tenir au courant de la situation. Ils vont se faire un plaisir de publier sur leur page Facebook que leurs sentiers sont ouverts. Il revient donc aux motoneigistes de surveiller attentivement les informations un peu partout, parce que lorsque ce sera le temps, le message va passer rapidement. »

Zecs Québec septembre 2021

Lorsque la neige tombe abondamment, elle crée cet immense manteau blanc qui est magnifique, mais qui peut devenir hypocrite en cachant des obstacles qui peuvent devenir dangereux.

« Ce n’est surtout pas le temps de se lancer à l’aventure sur ce manteau blanc, parce que dans la majorité des cas, on ne sait pas ce qu’il y a dessous cette neige, d’expliquer M. Garneau. Comme je vous l’ai déjà mentionné, les concessionnaires sont présentement en rupture de stock pour plusieurs pièces. Les aventuriers qui décident de tenter leur chance pourraient perdre une partie de la saison s’ils brisent une pièce que le concessionnaire n’a pas présentement. Ce n’est surtout pas une année pour prendre des risques. La vigilance s’impose, parce que l’on peut découvrir une roche de façon abrupte, qui mettra une partie de notre saison en veilleuse. »

Il ne faut pas oublier les risques de blessures. Comme le mentionne le spécialiste, certains coins ont été choyés en recevant plus de neige. Même si de petites tempêtes se pointent à l’horizon, il demande aux motoneigistes d’être patients et d’attendre le go. 

Il demande aussi aux gens d’éviter les cours d’eau.

« On ne peut pas juger rapidement et à distance de l’épaisseur de la glace. On peut se tromper facilement et ça peut devenir une erreur qui pourrait nous coûter très cher. »

Cossette 3

C’EST UN VRAI

Pour les gens qui croient qu’il passe ce message de gaieté de cœur, le spécialiste y va avec cette déclaration.

« Croyez-moi, il n’y a personne, je crois, qui a plus hâte d’aller faire de la motoneige que moi. Il faut limiter son enthousiasme et faire de la place au gros bon sens. Ce n’est pas facile. Il ne faut pas oublier que nous arrivons à peine au mois de décembre. Il est très exceptionnel de voir les sentiers de l’ensemble du Québec disponibles avant le temps des Fêtes. J’invite donc les amateurs à être patients afin de profiter pleinement d’une excellente saison de motoneige. »

En terminant l’entrevue, il a tenu à rappeler que vous avez jusqu’au 9 décembre prochain pour profiter de la prévente des droits d’accès pour la prochaine saison. En agissant rapidement, vous pourrez économiser 80 $ sur le tarif régulier.





Zec Québec septembre 2021
Cossette 3
Sépaq septembre 2021 2
Zec Québec septembre 2021