Motoneige-Quad Des « quadiste respectueux » recherchés partout au Québec
Fédération clubs motoneigistes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Des « quadiste respectueux » recherchés partout au Québec

Un message derrière la mise en place de ce programme

« Il faut absolument que l’ensemble des quadistes soient respectueux de l’activité, des bénévoles, de la nature, des lieux où on circule », indique le président de la Fédération québécoise des clubs quads, Danny Gagnon. (Photo FQCQ)
Julien Cabana

Le respect doit toujours être au centre de la pratique du quad. Il y a plusieurs façons de l’exprimer, comme nous l’a expliqué le responsable des projets spéciaux de la Fédération québécoise des clubs quads, monsieur Danny Gagnon.

« Nous avons un programme quadiste respectueux qui a été mis en place par la Fédération. Depuis plus d’un an, nous envoyons à l’ensemble des utilisateurs de quads qui achètent un droit de passage un autocollant pour placer sur leur véhicule qui dit “Quadiste respectueux”. »

Il y a un message derrière la mise en place de ce programme.

« Ce que veut dire “quadiste respectueux”, c’est assez simple. Cela signifie par exemple que le quadiste qui roule en sentier et qui mange en sentier doit toujours rapporter ses déchets. Lorsqu’il se trouve dans un relais de club, c’est exactement la même chose, d’expliquer l’expert. Il peut aussi contribuer à faire le ménage ou entrer du bois pour que ceux qui le suivent puissent se chauffer. Il faut se rappeler que les relais des clubs, surtout en hiver, permettent de se reposer et aussi de se réchauffer. Il faut que tout le monde contribue. En posant ces petits gestes, le quadiste allège le travail des bénévoles qui ont beaucoup à faire pour assurer l’entretien des sentiers et des relais. Si tout le monde fait sa petite part, il sera plus agréable de faire des randonnées. C’est ça, un quadiste respectueux. »

SENTIERS ET PATROUILLEURS

Même s’il comprend bien que des gens pourraient lui reprocher de radoter, M. Gagnon rappelle que le respect des sentiers est essentiel.

« Il faut toujours respecter les sentiers. Les quadistes doivent se rappeler que les balises quad sont bleues, et toujours les suivre. Nous savons qu’il y a beaucoup de nouveaux quadistes qui ne connaissent même pas ce détail de la couleur. Souvent, ils vont se présenter dans un sentier qui est balisé et ils le suivent sans vérifier les balises. Le rouge est la couleur rattachée aux sentiers de motoneige. »

En plus du respect de la signalisation, qui est très importante selon l’expert, il faut avoir aussi beaucoup de respect pour les patrouilleurs.

Fédération clubs motoneigistes

« Le quadiste doit aussi être respectueux lorsqu’il se fait intercepter par un agent de surveillance de sentier. Il ne faut pas oublier que ces gens sont aussi des passionnés de quad. Ils jouent un rôle très important dans le développement de l’activité et de la sécurité lors de la pratique en sentiers. Dans la majorité des cas, lorsqu’ils se font intercepter, les quadistes sont en règle. Malheureusement, trop souvent, les gens qui sont irrespectueux savent qu’ils sont en infraction. »

Pour terminer son message de respect, M. Gagnon y est allé de cette déclaration.

« Il faut absolument que l’ensemble des quadistes soient respectueux de l’activité, des bénévoles, de la nature, des lieux où on circule. Il peut arriver que l’on aperçoive de la grande faune. Il ne faut surtout pas courir après ces animaux. Il faut arrêter et leur laisser le temps de quitter le sentier. »

LES PROJETS AVANCENT

Dans un autre ordre d’idée, parmi les projets qu’il a mis de l’avant dans son nouveau rôle, M. Gagnon a réussi à fermer certains dossiers. 

« Déjà, j’ai réglé la semaine dernière le dossier de la fusion des trois clubs de la région Nord-du-Québec. Désormais, un seul club couvrira toute la région. Cela va faciliter entre autres le développement des partenariats avec les différentes communautés autochtones qui sont dans cette région. Cela va permettre d’assurer un développement conforme à la grandeur du territoire. » 

En fin de semaine dernière, il était toujours sur le terrain pour faire avancer d’autres dossiers.

FédéCP

SUIVRE UN COURS DE CONDUITE

La conduite d’un VTT, quad ou côte à côte peut s’avérer très différente de celle de tous les autres véhicules que vous avez utilisés. Dans les faits, ces véhicules sont capricieux. Autant ils peuvent être agréables, autant ils peuvent devenir dangereux s’ils ne sont pas utilisés dans le respect de leurs capacités.

Il existe des techniques de conduite qui peuvent vraiment faire la différence entre une randonnée agréable et le cauchemar d’un accident. Cela se produit très souvent en raison de la méconnaissance de la machine et de ses réactions. 

La meilleure chose à faire, c’est de suivre un cours de conduite offert par la Fédération québécoise des clubs quads. Ils sont donnés à la grandeur du Québec, par des moniteurs qualifiés et reconnus par la FQCQ. Vous pouvez en obtenir la liste en vous rendant sur le site www.fqcq.qc.ca, sous l’onglet Cours de conduite.





Zec Québec septembre 2021
FédéCP
Sépaq septembre 2021 2
Zec Québec septembre 2021