Motoneige-Quad Sentiers fermés dans les réserves fauniques: une interdiction à respecter
Fédération clubs motoneigistes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Sentiers fermés dans les réserves fauniques: une interdiction à respecter

Évitez de mettre en danger les droits de passage

Plusieurs quads sont équipés pour correspondre sur mesure aux besoins des chasseurs. Ils s’avèrent des compagnons utiles, surtout pour sortir des sentiers battus. (Photo courtoisie)
Julien Cabana

Tous les sentiers de quad qui passent sur le territoire des différentes réserves fauniques de la Sépaq sont présentement fermés. Il faut absolument respecter cette interdiction de circuler, pour ne pas mettre en danger ces droits de passage.

« À partir du 1er septembre, en raison de l’ouverture de la saison de la chasse, l’ensemble des sentiers en réserves fauniques sont fermés, d’expliquer le responsable des projets spéciaux de la Fédération québécoise des clubs quads, Danny Gagnon. Cela a pour but premier de ne pas déranger les chasseurs et aussi de permettre à la Sépaq de mettre en application ses différents programmes de chasse sur ses territoires. La circulation est interdite du 1er septembre jusqu’à la fin de novembre. Il est certain toutefois que les chasseurs peuvent utiliser leur VTT durant leurs excursions, en accord avec les règles en vigueur. »

Il est très important de bien respecter la fermeture des sentiers.

« Les quadistes doivent respecter ces consignes parce que le passage des sentiers dans les réserves a été très difficile à négocier, d’expliquer l’expert. Au fil des ans, on a réussi à connecter entre elles l’ensemble des régions parce qu’en réalité, les réserves fauniques sont des liens connecteurs entre différentes régions autant en Outaouais ou dans les Laurentides avec la réserve Rouge-Matawin. Dans la région de Québec, il y a la réserve des Laurentides alors que la réserve Matane fait le lien essentiel entre le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie. Je voulais en profiter pour bien avertir les utilisateurs de toujours respecter les consignes afin d’éviter la mise en danger des droits de passage. »

DES VÉRIFICATIONS S’IMPOSENT

Il n’y a pas que dans les réserves fauniques que la chasse se pratique. Les amateurs se promènent sur de nombreux territoires au Québec.

« Il ne faut pas oublier qu’en septembre et octobre et même novembre avec la chasse au chevreuil, les amateurs circulent sur de nombreux secteurs au Québec. J’invite donc les quadistes à bien vérifier s’il y a des secteurs de chasse dans la région où ils veulent circuler, afin d’éviter de créer des conflits. Selon moi, une des belles régions à visiter durant la période de la chasse, c’est Chaudière-Appalaches. Il n’y a pas trop de restrictions parce que de nombreux sentiers sont en réseau routier. On peut aussi ajouter une petite partie du Centre-du-Québec. Ce sont vraiment de bons endroits à visiter en automne, durant la période de la chasse. »

Il ne faut surtout pas déranger les chasseurs.

« Il faut absolument s’efforcer de ne pas déranger les chasseurs. Vraiment, il y a des coins du Québec qui sont plus propices pour circuler en période de chasse. »

PRONATURE RIMOUSKI

En consultant la carte de la FQCQ, autant sur le site internet que sur l’application iQuad, il est possible de découvrir les sentiers qui sont fermés en raison de la saison de la chasse.

UN NOUVEAU PROJET AUDACIEUX

Au cours de l’entrevue, M. Gagnon nous a mis sur la piste d’un projet d’électrification de sentiers dans le Nord québécois.

« Nous avons une demande de subvention pour électrifier un réseau quad, pour les quads électriques, au nord du lac Saint-Jean. Nous voulons être les leaders mondiaux dans le domaine. Dans les faits, nous voulons implanter un réseau de bornes de recharge, dans la région du Nord-du-Québec, en partenariat avec le milieu et les différentes communautés des premières nations de ce secteur. »

En plus des communautés autochtones, le spécialiste vise aussi d’inclure des pourvoiries.

« Plusieurs pourvoyeurs offrent déjà des services aux quadistes dans cette région. Ça deviendrait un atout de plus pour eux. »

En plus de la demande de subvention, la FQCQ est à la recherche de partenaires qui pourraient aider à la réalisation du projet.

« Nous sommes présentement à la recherche de partenaires pour nous aider à faire découvrir, via un réseau électrifié, cette magnifique région, d’expliquer M. Gagnon. On parle ici du 49e parallèle avec les coins de Chibougamau, Chapais, Lebel-sur-Quévillon, Chisasibi, Oujé-Bougoumou et autres. »  

Fondation de la faune 2

L’avancée du phénomène des véhicules électriques dans le monde du quad est assez impressionnante. Déjà des compagnies offrent des modèles, mais encore une fois, le problème de l’autonomie se pose. Il faut donc s’assurer que le réseau de bornes sera complet et accessible, avant de pousser plus loin dans ce projet.

PRUDENCE EN TOUT TEMPS

Plusieurs amateurs de chasse vont utiliser des quads durant leur saison, que ce soit pour se déplacer, transporter leur matériel ou leur gibier. Il est certain qu’ils vont se rendre dans des sites éloignés, hors des sentiers battus. La prudence est de mise en tout temps.

Le port du casque et une bonne protection visuelle sont aussi essentiels. Personnellement, j’ai connu un guide à Anticosti qui a perdu un œil parce qu’il avait été blessé par une branche en sortant un chevreuil de la forêt. Aussi, si vous utilisez des rampes pour monter et descendre de la boîte de votre camionnette, assurez-vous qu’elles soient bien fixées.

Si vous tombez durant cette manœuvre, il y a risque de blessures sévères et parfois même de décéder, si le véhicule vous tombe dessus. Le quad est un véhicule formidable pour la chasse, mais il faut toujours garder en tête de bien le respecter et de toujours s’assurer que les manœuvres que l’on veut faire sont sécuritaires.





Zec Québec septembre 2021
Fondation de la faune 2
Sépaq septembre 2021 2
RDVN Facebook
Zec Québec septembre 2021