Motoneige-Quad Un loisir qui doit toujours se faire dans le respect de l’environnement
Fédération clubs motoneigistes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Un loisir qui doit toujours se faire dans le respect de l’environnement

Des véhicules moins polluants, moins énergivores et moins bruyants

Demeurer dans les sentiers et respecter l’environnement, voilà deux façons de faire qui vont assurer la pérennité de votre loisir. (Photo courtoisie)
Julien Cabana

La pandémie a provoqué une véritable explosion dans le monde du quad. Les amateurs, anciens et nouveaux, sont de plus en plus nombreux à sillonner les sentiers du Québec.

C’est un loisir très agréable qui doit toujours se faire dans le respect de l’environnement.

Même si les manufacturiers ont mis de l’avant certaines technologies qui font en sorte que les véhicules sont moins polluants, moins énergivores et moins bruyants, il n’en demeure pas moins que la responsabilité première du respect de l’environnement repose entre les mains de la personne aux commandes du véhicule. Tous les petits gestes que vous poserez feront la différence.

Dans un premier temps, on revient toujours avec cette chanson : demeurez dans les sentiers en tout temps. 

Comme le mentionnaient les responsables de la Fédération, dans 85 % des cas, vous roulez sur des terrains qui sont prêtés de bonne foi par des propriétaires privés. Chaque fois que vous roulez en dehors des sentiers, vous mettez les droits de passage en péril, c’est certain, mais aussi, vous risquez de causer des dommages sévères. 

Malheureusement, en prenant un raccourci par les champs, vous pouvez détruire une récolte, une plantation, et causer des torts à des gens qui permettent le passage des sentiers de bonne foi. Ils ne veulent surtout pas voir le fruit de leur travail et leur revenu diminués de façon importante, comme c’est le cas pour des agriculteurs, en raison du comportement de certains délinquants sans scrupule.

SOYEZ TOUJOURS CONSCIENTS QUE....

Il arrive souvent que les sentiers passent sur des sites naturels qu’il faut toujours respecter en tout temps.

Fédération clubs motoneigistes

Circuler dans un cours d’eau en quad est un geste complètement irresponsable et surtout interdit en tout temps, sinon la destruction du milieu est assurée.

Même chose si vous vous retrouvez en forêt où il y a des avis qui demandent de ne pas circuler dans tels ou tels lieux. Toutes les zones protégées ne le sont pas pour rien et si la circulation en quad est interdite, il faut agir en conséquence. N’oubliez pas qu’à chaque fois que vous posez un geste irréfléchi, c’est toute la communauté des quadistes qui risque d’en souffrir.

Le mauvais entretien de votre véhicule peut aussi entraîner des conséquences sur le milieu. On peut penser aux pertes d’huile sur le sol, au bruit et à toutes les complications qui peuvent survenir si on ne fait pas attention. Les plus vieux modèles de quad sont aussi à surveiller, surtout ceux qui possèdent des moteurs à deux temps.

Pour les gens qui les possèdent, ces véhicules sont uniques pour leur puissance, l’accélération et le bruit qu’ils font. Individuellement, c’est peut-être satisfaisant. Toutefois, collectivement, on doit avouer que ce sont des véhicules très polluants et que le bruit indispose les gens lorsque vous circulez, surtout près des habitations.

La FQCQ travaille à faire accepter socialement la pratique de la randonnée en quad. Il faut donc avoir les comportements qui vont aider la Fédération à y arriver. Lorsque vous ne circulez pas ou que vous êtes arrêtés avec votre quad ou côte-à-côte, il est fortement suggéré de l’éteindre, afin de faire votre part pour combattre les émissions des gaz à effet de serre.

TOUT PRÉVOIR

Si jamais vous décidez d’entretenir vous-même votre véhicule, assurez-vous bien de disposer adéquatement des huiles usées et des pièces changées. Il ne faut pas agir n’importe comment ou les jeter dans la nature.

PRONATURE RIMOUSKI

Aujourd’hui, avec les moteurs à quatre temps, il est facile pour quelqu’un qui est le moindrement bricoleur de faire les vidanges d’huiles et autres. C’est là que votre sens du civisme doit entrer en ligne de compte pour trouver une façon de disposer adéquatement de ces déchets.

Sur le site de la Fédération québécoise des clubs quads (FQCQ), il est question de l’achat d’un véhicule usagé. On vous conseille de ne pas acheter un quad ou un côte-à-côte trop vieux. Méfiez-vous de la surenchère qu’il y a présentement dans tous les domaines.

Personnellement, je suis d’avis qu’il vaut mieux vous adresser en tout premier lieu à un concessionnaire reconnu, avant de faire quoi que ce soit. Même s’ils sont rares, il aura peut-être quelque chose pour vous, ou encore il pourra vous conseiller pour faire un choix éclairé.

Aussi, avant de sauter sur une occasion qui paraît trop belle, il vaut peut-être mieux patienter pour que le véhicule que vous recherchez arrive soudain sur le marché.





Zec Québec septembre 2021
PRONATURE RIMOUSKI
Sépaq septembre 2021 2
Sépaq septembre 2021 4