Motoneige-Quad Il faut toujours penser sécurité sur le réseau du Québec
Fédération clubs motoneigistes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Il faut toujours penser sécurité sur le réseau du Québec

Plusieurs règles non respectées causent des décès

Circuler en quad sur le réseau de sentiers du Québec est très agréable, mais il faut se rappeler que les règles de sécurité doivent toujours être respectées à la lettre. (Photo courtoisie)
Julien Cabana

Malheureusement, trop d’adeptes du quad n’appliquent pas toujours les règles de sécurité nécessaires à la pratique responsable de l’activité. Les derniers chiffres publiés par le gouvernement du Canada le prouvent bien.

« Selon les statistiques rendues publiques dernièrement par le gouvernement fédéral, pour les décès en véhicules hors route de 2013 à 2019, plusieurs règles ne sont pas respectées, d’expliquer le chargé des projets spéciaux pour la Fédération québécoise des clubs quad, Danny Gagnon. Au Québec, on peut parler de 24 décès annuellement en quad sauf qu’il y a aussi d’autres accidents qui ne se soldent pas nécessairement par un décès. »

En consultant le document du gouvernement canadien, rapidement, le spécialiste décode que les équipements de sécurité sont en jeu.

« Les causes mentionnées sont le non-port du casque, l’alcool, la vitesse excessive. Ce ne sont que quelques exemples. Il faut vraiment en arriver à protéger les utilisateurs non seulement des autres, mais aussi d’eux-mêmes. Très souvent, en période estivale, on néglige les choses parce qu’on est au chalet. On fait des randonnées sans porter le casque. Certains croient aussi que parce qu’ils sont sur leurs propriétés privées, ils peuvent se promener sans casque. Toutes ces attitudes sont dangereuses parce qu’un décès, ça peut arriver n’importe où et n’importe quand. Le port des équipements obligatoires est très important parce que ça peut éviter des blessures graves et des conséquences fatales. »

LES CHIFFRES PARLENT 

Les statistiques des accidents de quad au Québec sont aussi révélatrices.

« Je me souviens très bien d’une année où parmi les causes principales des 25 décès, les traumatismes crâniens arrivaient en première position avec 18 personnes, d’expliquer M. Gagnon. Cela prouve hors de tout doute qu’il faut porter un casque, mais aussi une protection visuelle, des chaussures appropriées, autant d’éléments qui, utilisés ensemble, peuvent sauver des vies. Lorsque l’on circule et que l’on reçoit une branche dans l’œil, cela peut nous faire perdre le contrôle de notre quad et causer un accident qui peut avoir des conséquences graves. »

Un autre élément qui entre en ligne de compte lors des accidents et qui cause des blessures et plus, ce sont les renversements.

Zec Québec septembre 2021

« Selon les statistiques, 45 % des accidents sont des renversements et si tu n’as pas ton casque, tu ne t’aides certainement pas. On parle ici de 33 % qui n’en avaient pas. Les collisions avec des objets fixes comme les arbres en forêt. Les collisions avec d’autres véhicules sont responsables de 7 % des accidents. »

Il est toujours agréable de revenir à bon port après une randonnée.

« Nous sommes en période estivale. C’est plaisant, après une randonnée, de revenir avec tout notre monde sain et sauf. Même si on quitte le chalet pour aller faire un petit tour, il faut toujours penser à se protéger adéquatement. »

LA LOI EST LÀ

Des infractions peuvent être signifiées aux utilisateurs qui ne respectent pas les règles.

« Oui, si un agent de la paix ou un patrouilleur intercepte un quadiste qui ne porte pas son casque, cette personne s’expose à une contravention d’un montant de 150 $ minimum. La loi prévoit que le port du casque est obligatoire en tout temps sur un véhicule tout terrain. »

Les véhicules de type côte à côte peuvent présenter un faux sentiment de sécurité accrue.

Fondation de la faune 2

« Certains croient faussement que si on est assis dans un côte à côte et que l’on a une cage de protection, on est plus protégé. Il y a d’autres types d’éléments dangereux à l’intérieur du véhicule. S’il y a un renversement et que la ou les personnes ne portent pas de casque, elles peuvent se blesser à la tête en frappant l’arceau de sécurité. Pour pallier les blessures à l’épaule que les gens s’infligeaient lors d’un renversement, la majorité des fabricants ont rajouté une barre métallique au niveau de l’épaule. Si vous circulez avec un jeune qui n’a pas la grandeur nécessaire pour se protéger avec cette barre, s’il y a renversement, il peut se briser la nuque. »

Tous ces avertissements de l’expert n’ont qu’un seul but, protéger les adeptes du quad et les garder longtemps en forme pour leur permettre de pratiquer leur activité favorite. 

« Il est certain que le risque zéro n’existe pas, mais si on met toutes les chances de notre côté, ça diminue d’autant les conséquences entraînant des blessures graves et des décès. »

La Fédération québécoise des clubs quad a formé des instructeurs qualifiés dans toutes les régions du Québec, qui offrent des cours de conduite et qui peuvent vous aider. Pour en avoir la liste et trouver celui qui est le plus près de chez vous, consultez le site www.fqcq.qc.ca. Vous y trouverez toutes les informations pertinentes.





Zec Québec septembre 2021
Fondation de la faune 2
Sépaq septembre 2021 2
FédéCP
RDVN Facebook