Motoneige-Quad Retour du Mach Z et arrivée de modèles Lynx
Fédération clubs motoneigistes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Retour du Mach Z et arrivée de modèles Lynx

Ski-Doo arrive encore cette saison avec des nouveautés

Nul doute que la nouvelle Mach Z sera une des vedettes dans les sentiers l’hiver prochain. (Photo courtoisie)
Julien Cabana

À la suite de la présentation de West Yellowstone au Montana, Rendez-Vous Nature.ca présente une série de reportages sur les nouveautés 2022 des quatre grands fabricants de motoneiges.

Fidèle à ses habitudes, le fabricant de Valcourt arrive encore cette saison avec des nouveautés en termes de modèles et de technologies très intéressantes. Pour la première fois, il ouvre le marché nord-américain à des modèles de Lynx.

Le premier grand coup de 2022 chez Ski-Doo, est sans aucun doute le retour de la célèbre Mach Z, très attendue par les amateurs.

Équipée du nouveau moteur Rotax 900 ACE Turbo R, qui développe 180 chevaux, le plus puissant moteur jamais offert chez Ski-Doo. Nul doute que ce modèle phare va redevenir la vedette qu’il était durant ses belles années.

En plus de ce puissant moteur, elle est équipée de suspensions abaissées de 1,5 pouce. Il y a aussi les amortisseurs semi-actifs Smart-Shox, une première dans l’industrie, qui s’ajustent en quelques secondes aux conditions du terrain, une direction à double pivots et un tableau de bord panoramique ACL couleur de 7,8 pouces. 

Avec sa couleur noir carbone, nul doute que la Mach Z ne passera pas inaperçue dans les sentiers. Si on ajoute à cela les suspensions rMotion à l’arrière et RAS X à l’avant, les skis Pilot X, un amortisseur central KYB pro 40 ajustable avec le pare-brise et les protège-mains de couleur fumée noire.

Deux choix de chenilles sont disponibles pour ce nouveau modèle, soit la Ice Riper ou la RipSaw. Il est important de noter que ce modèle est offert uniquement en commande printanière.

NOUVELLE SUMMIT

Pour les amateurs de hors-piste, les ingénieurs de Ski-Doo ont créé un nouveau modèle dans la gamme des Summit, le Edge.

Fédération clubs motoneigistes

Considérée comme un modèle haut de gamme, elle se situe entre le modèle X et la SP. Le seul moteur disponible est le 850 E-TECH. Le système de démarrage SHOT est aussi inclus et le système de contrôle de la courroie d’entraînement.

On peut aussi ajouter le siège compact et léger, le guidon avec un diamètre plus petit, le tunnel court avec garde-neige ultraléger, quatre points d’attache LinQ et le tableau de bord numérique de 4,5 pouces.

Au niveau des suspensions, il y a à l’arrière la tMotion et à l’avant la RAS 3, celle qui permet d’ajuster l’écart entre les skis de 35,7 à 37,4 pouces. Au niveau de la chenille, vous avez le choix. La PowerMax Light avec FlexEdge, 16 pouces de large, dans les longueurs de 154, 165 ou 175 pouces.

D’autres modèles ont aussi subi des modifications pour le grand plaisir des amateurs.

PLUSIEURS AUTRES

Le Summit X avec l’ensemble Expert possède une nouvelle suspension avant. Il est équipé de la suspension RAS 3 qui permet d’avoir un écart de 34 pouces, ce qui rendra cette motoneige beaucoup plus maniable en neige profonde.

Aussi, avec son capot plus léger d’une seule pièce, les ingénieurs ont retranché six livres au poids de la machine.

Le modèle Expedition LE arrive maintenant avec des amortisseurs HPG.

Sépaq septembre 2021 4

Depuis le temps que les amateurs le demandaient, les gens de Ski-Doo ont répondu présents dans la série Renegade avec la nouvelle Renegade X-RS 600R. Cette version est surtout destinée aux amateurs de compétition, notamment les épreuves de cross-country.

Ce ne sont là que quelques exemples de ce qui vous attend avec la gamme Ski-Doo. De nombreuses autres nouveautés techniques ont été apportées un peu partout dans la gamme.

L’ARRIVÉE DE LYNX

Pour la première fois de son histoire, BRP a décidé de lancer en Amérique du Nord des modèles Lynx, fabriqués à Rovaniemi en Finlande.

La RAVE RE 850 E -TEC est un modèle cross-country très performant. Le châssis Radien, l’équivalent du REV G4 de Ski-Doo, possède ses propres différences. Il présente des marchepieds plats avec plaques latérales et retenues de pieds fixes, un siège étroit et des panneaux latéraux compacts et arrondis.

L’on retrouve aussi sur ce modèle la suspension PPS3 (Pauli Piippola Suspension), unique sur le marché. Elle présente un design non couplé à long débattement avec bras avant et arrière à géométrie progressive. Elle permet le transfert de poids en accélération, offrant une efficacité nettement meilleure à l’arrière dans les bosses. À l’avant, la suspension LFS+ triangulaire avec écartement des skis de 42,2 pouces arrive avec un système de direction à deux pivots, meilleur pour la conduite agressive.

L’autre modèle qui nous arrive de la Scandinavie, c’est la Boondocker DS. Équipée du châssis Radien DS, elle arrive avec un tunnel court, un protecteur de réservoir de frein, un siège bas et étroit, une plaque de protection et deux paires de fixations Linq de série. Un pare-neige fixé à l’essieu arrière permet un refroidissement maximal en redirigeant la neige éjectée par la chenille, directement sur l’échangeur thermique. Cela est très utile en neige profonde.





Zec Québec septembre 2021
Sépaq septembre 2021 4
RDVN Facebook
FédéCP
Zec Québec septembre 2021