Motoneige-Quad Profiter des sentiers de quad en toute sécurité au Québec
Fédération clubs motoneigistes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Profiter des sentiers de quad en toute sécurité au Québec

Grâce aux dernières chutes de neige, les conditions sont excellentes

Les dernières chutes de neige que nous avons reçues ont permis d’offrir aux amateurs de quad des conditions idéales dans la majorité des sentiers du réseau québécois. (PHOTO COURTOISIE, TOURISME CHAUDIÈRE-APPALACHES)
Julien Cabana

Grâce aux dernières chutes de neige, les conditions des sentiers de toutes les régions sont excellentes. Vous pouvez donc profiter de la semaine de relâche pour découvrir le Québec en quad.

« Les amateurs de quad qui roulent en sentiers peuvent maintenant compter sur des conditions hors pair dans la très grande majorité des régions du Québec, d’expliquer le directeur général de la Fédération québécoise des clubs quad, M. Danny Gagnon. Comme les gens sont en semaine de relâche, nul doute que de nombreux quadistes vont profiter des sentiers. »

Cette abondance d’adeptes dans les sentiers amène M. Gagnon à rappeler que la sécurité doit être au rendez-vous en tout temps.

« Naturellement, en sentier, il faut respecter la vitesse, conduire de façon responsable en tout temps et respecter la signalisation. Les gens doivent être conscients que l’augmentation du nombre de quadistes au Québec est bien réelle. Nous n’avons pas encore les chiffres finals, mais j’estime que nous aurons entre 13 000 et 15 000 nouveaux membres à la Fédération cette saison. Durant la semaine de relâche, les gens circulent en tout temps dans les sentiers, autant en semaine que la fin de semaine. Beaucoup de gens sont en congé et ils veulent profiter de leur investissement. »

RAPPEL DE QUELQUES RÈGLES

Sans vouloir revenir sur toutes les mesures qui régissent la pratique de ce loisir très populaire, l’expert a tenu à rappeler quelques-unes d’entre elles.

« Bien des parents seront tentés d’amener avec eux leurs jeunes dans les sentiers. Ils doivent se rappeler que pour conduire un quad en sentier, l’âge minimal est de 16 ans. Ces jeunes doivent avoir suivi un cours de formation spécialement conçu par les moniteurs de la Fédération. La liste des cours offerts est sur le site, au www.fqcq.qc.ca. Si on décide de faire conduire un plus jeune, il est possible de le faire maintenant sur une propriété privée, sous la surveillance d’un adulte. L’âge minimal requis est de 14 ans. »

Fédération clubs motoneigistes

La prudence, ça va plus loin que la simple conduite du VTT. « Il y a des éléments supplémentaires qu’il faut mettre en lumière. Par exemple, il ne faut pas tirer une traîne ou un traîneau avec son quad, avec des enfants assis à l’intérieur. »

Il a aussi tenu à rappeler que les différents corps policiers ont annoncé qu’ils seraient très présents.

« La présence des policiers sera accrue durant la semaine de relâche. Ils nous ont laissé savoir qu’ils seraient très présents dans le réseau de sentiers. Leur but est de surveiller le comportement des quadistes afin d’améliorer la sécurité dans la pratique de l’activité, durant cette grande période d’achalandage. »

UNE AUGMENTATION MARQUÉE

Depuis que les concessionnaires de véhicules hors route ont pu rouvrir leurs portes, tous ont été unanimes à dire qu’ils avaient fait des ventes records. Pour avoir une idée de ce qui s’est réellement passé, rien ne vaut les chiffres de la SAAQ sur le nombre de VTT immatriculés.

« Nos sommes rendus à tout près de 418 000 VTT immatriculés, ce qui représente une augmentation importante par rapport aux 404 699 immatriculés au 31 décembre 2019. On parle donc ici de près de 15 000 véhicules de plus en une seule saison. Cela représente beaucoup plus de membres pour notre fédération, mais aussi des ventes qui ont vraiment augmenté de façon importante chez les différents concessionnaires. C’est assez impressionnant parce qu’au cours des dernières années, nous avions des augmentations qui variaient entre 2000 et 3000 véhicules. »

PRONATURE RIMOUSKI

Avant de terminer son entrevue, il tenait à rappeler : « qu’il ne faut jamais conduire avec le pouce. Beaucoup de propriétaires de côtes-à-côtes ont une fausse impression de sécurité en raison de la configuration de leurs véhicules, qui leur semblent plus stables et quasi invincibles. Ils poussent souvent à fond leur véhicule en oubliant que, comme pour un quad régulier, il peut se renverser, se déporter dans les courbes. Je les invite à faire preuve d’une plus grande prudence et à tenir compte des limites de leur véhicule et de leurs propres limites. »

FAVORISER LA COHABITATION

Dans la nouvelle version de la Loi sur les véhicules hors route, il est fortement question de favoriser la cohabitation de plusieurs usages sur le territoire. Le principal enjeu est sans aucun doute les sentiers qui sont près des habitations. Le gouvernement a senti le besoin, de concert avec les fédérations concernées, de recréer un cadre stable et socialement acceptable. 

On cherche à établir un équilibre dans les droits de chacun. Tous ces beaux principes ne peuvent s’appliquer si les usagers des sentiers de quads, par exemple, ne respectent pas les droits de passage qui sont consentis aux clubs. Sans ces derniers, il n’y a pas de réseau tout simplement. Il ne faudrait surtout pas agir en pensant que tout est acquis et que personne ne peut rien contre le passage des quads en sentiers. Un propriétaire qui accorde un droit de passage peut le retirer en tout temps.





Zec Québec septembre 2021
PRONATURE RIMOUSKI
Sépaq septembre 2021 4
Fondation de la faune
Fondation de la faune 2