Motoneige-Quad Enfin la saison va pouvoir débuter pour les quadistes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Enfin la saison va pouvoir débuter pour les quadistes

Les bénévoles sont très fiers de leurs sentiers

L’utilisation de chenilles sur un quad est de plus en plus populaire. (Photo courtoisie Karl Tremblay)
Julien Cabana

Depuis le temps qu’on l’attendait, la première tempête nous est tombée dessus en fin de semaine. Elle va permettre aux bénévoles des clubs de pouvoir rebâtir le réseau.

Toutefois, vous devez être patients avant que tout soit parfait. Après une telle chute de neige, les bénévoles peuvent mettre au moins 48 à 72 heures avant de dégager les sentiers et de pouvoir les surfacer de façon à vous donner le meilleur. Il faut bien comprendre qu’avec la neige qui est tombée, les grands vents ont pu former à plusieurs endroits des lames de neige importantes, compliquant du même coup le travail des clubs.

Mais, comme les bénévoles sont très fiers de leurs sentiers, soyez assurés qu’ils vont tout mettre en œuvre pour vous offrir un réseau impeccable. Aussi, le froid semble vouloir s’installer pour quelques jours. Cela va permettre de durcir le fond des sentiers et assurer leur survie.

Depuis plusieurs années, des amateurs de quad posent des chenilles sur leur véhicule. Selon la loi, l’article 21.10 qui est toujours en vigueur, il est mentionné que : un motoquad peut être modifié pour installer un système de chenilles conçu pour la conduite dans des conditions hivernales et remplaçant l’ensemble des pneus et roues du véhicule.

Le système de chenilles doit être solidement fixé, conformément aux instructions et aux recommandations de son fabricant, au motoquad pour lequel il est conçu.

CHENILLES ET SENTIERS

À ce chapitre, il est clair que vous avez le droit de circuler avec un véhicule équipé de chenilles. Si dans le passé, les clubs ne voulaient pas de véhicules équipés de ce système dans leurs sentiers, aujourd’hui, près de 50 clubs membres de la Fédération québécoise des clubs quad, permettent de circuler dans leurs sentiers. Vous pouvez en trouver la liste sur le site de la FQCQ.

Aujourd’hui, en plus des ensembles de chenilles vendues par la majorité des fabricants de ce type de véhicule, certains manufacturiers comme Kimpex poussent très loin dans le domaine. Il offre des chenilles de plusieurs modèles, correspondant aux différentes cylindrées offertes sur le marché pour les quads et côte-à-côte.

Fédération clubs motoneigistes

Cette façon de faire a augmenté largement les possibilités pour les amateurs qui ne sont plus limités maintenant.

Vous devez vous rappeler toutefois que les différents ajustements de ces systèmes de chenilles doivent être bien calibrés, afin de tirer le maximum de votre véhicule. Aussi, l’utilisation des chenilles vous fera perdre environ 20 à 25 % de la puissance de votre véhicule. Il faut en tenir compte et ne pas vous surprendre si votre véhicule vous semble moins performant.

PRUDENCE EN TOUT TEMPS

Dans les sentiers, vous devez demeurer vigilants en tout temps. Cette saison, avec l’augmentation du nombre de quads vendus, il se peut fort bien que la circulation soit augmentée de façon significative. Plusieurs de ces nouveaux adeptes n’auront pas nécessairement tous les rudiments de la conduite en hiver, pour ce type de véhicule.

Il y a des cours de conduite qui se donnent avec l’approbation de la Fédération. En vous rendant sur le site www.fqcq.qc.ca, vous allez trouver la liste des moniteurs agréés, ce qui vous permettra de trouver le plus près de chez vous.

Personnellement, lors d’une discussion avec l’expert Pierre Tremblay, un instructeur reconnu non seulement au Québec mais aussi au niveau canadien, il m’a donné quelques trucs.

Si on pense au véhicule, l’idéal est de vous procurer des pneus d’hiver. Il faut bien vérifier à ce que tout fonctionne très bien, que se soit le moteur, les freins et autres systèmes et surtout avoir une bonne batterie. Comme on utilise beaucoup les différents systèmes chauffants du véhicule lors de randonnées hivernales, elle sera très sollicitée.

Zec Québec

Un autre point très important pour l’expert, c’est de bien vous vêtir avec de bonnes bottes, des gants de qualité et un casque adéquat. Il conseille aussi d’avoir avec vous des vêtements supplémentaires que vous pourrez enfiler le soir, lorsque vous reviendrez de votre randonnée. En fin de journée, la température baisse rapidement. Étant donné que durant la journée vous pouvez avoir eu chaud, il est préférable de rajouter des vêtements pour éviter d’attraper froid.

Il est difficile de résumer en quelques lignes tous ses conseils pour la conduite hivernale d’un quad. Toutefois, on peut penser à certains éléments très importants comme toujours se rappeler que la traction n’est pas la même en hiver et que les conditions de sentiers peuvent changer rapidement. Il est préférable d’avoir une réserve d’essence parce que votre véhicule va consommer plus en hiver. Si vous avez un passager à l’arrière, il suggère de placer vos bagages à l’avant pour équilibrer le poids. Lorsque vient le temps de grimper une pente abrupte, il est préférable d’attendre que le véhicule qui vous devance ait réussi sa montée. Il faut aussi prendre assez de vitesse pour ne pas avoir à accélérer dans la pente. Enfin, porter son poids vers l’avant peut aussi aider grandement.

Soyez donc prudent, profitez bien de votre saison et si possible, prenez sous votre aile un ou une novice, afin de lui faire vivre une expérience intéressante.

Rappelez-vous aussi qu’en raison de la pandémie et des mesures sanitaires en vigueur, il est préférable de faire des randonnées locales et d’éviter les longs voyages.





Zec Québec
Zec Québec
Fédération clubs motoneigistes
Fédération clubs motoneigistes
Sépaq février 2020 2