Motoneige-Quad Début de saison de motoneige: le Nord-du-Québec est envahi par les touristes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Début de saison de motoneige: le Nord-du-Québec est envahi par les touristes

Une chance exceptionnelle alors que la neige se fait encore attendre

Comme la région est l'une des seules ouvertes au Québec, les motoneigistes de partout dans la province ont décidé de se donner rendez-vous dans le Nord-du-Québec pour commencer leur saison. (Photo archives Julien Cabana)
La Presse Canadienne

La saison de motoneige 2020-21 débute d'une façon toute particulière pour les deux clubs du Nord-du-Québec (NDQ).

Comme la région est l'une des seules ouvertes au Québec, les motoneigistes de partout dans la province ont décidé de se donner rendez-vous dans le Nord-du-Québec pour commencer leur saison.

Pour les motoneigistes du NDQ, généralement, la saison débute environ au début de mois de décembre. Mais cette année dame Nature en a décidé autrement.

Comme à l'habitude une bonne couche de neige recouvrait le territoire au début du dernier mois de l'année, mais un redoux a remis le compteur à zéro. Les amateurs de motoneige ont dû attendre patiemment l'arrivée de l'or blanc pour pratiquer leur sport favori, neige qui est arrivée vers la fin du mois.

C'est une chance exceptionnelle puisque, ailleurs au Québec, la neige se fait encore attendre, même dans les fameux monts Valin au Saguenay.

La visite

Ce n'est pas la première fois que notre région a de la neige avant le reste du Québec et que les amateurs de motoneige d'ici pratiquent leur sport bien avant les autres.

Mais avec le phénomène des réseaux sociaux qui était moins présent il y a quelques années, la nouvelle de l'ouverture des sentiers passait un peu sous silence. Il y a aussi le fait que les monts Valin, eux aussi, ouvrent généralement leurs sentiers tôt en saison. C'est une destination fort prisée par les motoneigistes.

Fédération clubs motoneigistes

Or cette année, les monts Valin ont perdu toute leur neige au sol lors du redoux au début de décembre. Rapidement, les réseaux sociaux ont fait leur effet et les motoneigistes ont envahi les sentiers de notre région. Quelle bonne nouvelle, direz-vous !

Effectivement, l'arrivée de visiteurs en ce temps de l'année ne peut qu'être bénéfique pour les commerçants. Mais cette année, il y a la pandémie. Les premières constatations qui ont été faites sont un sourire chez les commerçants et un petit grincement de dents pour certains citoyens qui avaient peur que le virus soit transmis par la visite. La direction du Club Auto-neige de Chibougamau n'est pas contre l'arrivée d'adeptes de motoneige venant de l'extérieur.

" Nous demandons aux visiteurs qui veulent sillonner nos sentiers de respecter les règles sanitaires puisque ceux-ci sont en provenance de zone rouge. Les motoneigistes doivent manger dans leur chambre d'hôtel et doivent limiter au maximum leurs contacts avec la population jamésienne ", fait valoir Mario Simard du Club Auto-neige de Chibougamau.

Un achalandage qui dérange

Le club Auto-neige de Chibougamau a dû lui aussi cette année s'adapter à ce début de saison un peu particulier. Le froid qui est venu tard rendait les déplacements de la machinerie en milieu humide plus risqués. Par la suite, le manque de neige et la température douce n'ont pas aidé non plus.

Certains utilisateurs ont remarqué que les sentiers étaient un peu plus vilains en fin de journée lors de leurs randonnées.

C'est que les sentiers connaissent un achalandage supplémentaire avec les motoneigistes de l'extérieur et, qu'en ce début de janvier, les températures sont plutôt au-dessus des normales de saison et rendent moins efficaces les interventions des surfaceuses.

Fédération clubs motoneigistes

Le chemin de la prudence

En ce début de saison, les agents de surveillance de sentiers locaux et provinciaux sont beaucoup plus présents pour faire respecter la nouvelle loi concernant la motoneige qui est entrée en vigueur en fin d'année.

Si la majorité des motoneigistes respectent l'ensemble de la loi, les agents de surveillances ont remarqué que plusieurs motoneigistes semblaient ignorer quelques règlements importants, entre autres, au sujet des motoneigistes qui transportent des passagers.

La réglementation mentionne que, pour transporter une deuxième personne, il faut obligatoirement que le siège de la motoneige soit prévu à cet effet, avec un dossier (les rallonges de siège homologué sont acceptées) et le passager doit toucher au marchepied.

Autre point important : il est strictement interdit de transporter un enfant devant le conducteur d'une motoneige. Cette pratique peut sembler être sécuritaire, mais elle est très dangereuse et proscrite. Il y a aussi les silencieux qui se doivent d'être d'origine et certifiés. Des amendes sévères peuvent être données aux fautifs.

Un dernier petit message aux marcheurs, skieurs, raquetteurs et autres : les sentiers de motoneige, même s'ils sont très invitants, sont strictement réservés aux motoneigistes détenteurs d'un droit d'accès. Il en va de votre sécurité.





Zec Québec
Fédération clubs motoneigistes
Fédération clubs motoneigistes
Fédération clubs motoneigistes
Sépaq janvier 2021 4
Zec Québec Bronze
Fédération clubs motoneigistes
RDVN Facebook
Zec Québec