Motoneige-Quad Portes ouvertes: les sentiers accessibles à tous les 16 et 17 janvier
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Portes ouvertes: les sentiers accessibles à tous les 16 et 17 janvier

Un moyen de recruter de nouveaux adeptes

Le but des Portes Ouvertes est de recruter de nouveaux adeptes, de faire découvrir le réseau unique de sentiers que nous avons au Québec et de faire découvrir l’activité de motoneige. (Photo Julien Cabana)
Julien Cabana

La fin de semaine où les sentiers seront accessibles à la grandeur du Québec pour tous les motoneigistes, sans que le droit d’accès soit nécessaire, les Portes Ouvertes, se déroulera les 16 et 17 janvier prochains.

Le but de cet évènement annuel est de recruter de nouveaux adeptes, de faire découvrir le réseau unique de sentiers que nous avons au Québec et de faire découvrir l’activité de motoneige.

Si vous êtes intéressé(e)(s) à participer à ce rendez-vous annuel, vous devez obligatoirement vous procurer un droit d’accès temporaire gratuit, en vous rendant sur le site de la FCMQ.

Durant vos randonnées, des patrouilleurs pourront exiger de le produire en tout temps. Le propriétaire d’une motoneige doit détenir une assurance responsabilité civile d’au moins 500 000 $ et avoir en main cette preuve d’assurance.

Toute motoneige qui circule en sentiers doit être immatriculée. L’âge minimum pour conduire une motoneige est de 16 ans. Les conducteurs de 16 et 17 ans doivent détenir un certificat d’aptitude de conduite d’une motoneige. En accord avec la FCMQ, la compagnie ConduiPro offre la formation à la grandeur du Québec.

Il est interdit d’avoir plus de passagers sur une motoneige que le nombre prévu par le fabricant.

Les consignes de sécurité sont toujours les mêmes, soit de garder la droite en tout temps et de demeurer dans les sentiers.

DES CHIFFRES QUI PARLENT

Cette initiative a permis à plusieurs amateurs de motoneige de découvrir le réseau de sentiers et tous les efforts mis de l’avant par les bénévoles des clubs pour créer 33 000 kilomètres de sentiers.

Fondation de la faune

En 2020, 16 217 inscriptions ont été enregistrées. Le chiffre se divise en 12 240 motoneigistes francophones et 3977 motoneigistes anglophones.

Ces derniers provenaient du Québec, de l’Ontario, des Maritimes et même des États-Unis. Trois ans plus tôt, en 2017-2018, 15 636 droits d’accès avaient été émis, et en 2018-2019, 16 065 l’ont été. Cette activité est attendue année après année.

La popularité de la motoneige ne se dément pas. Depuis trois ans, le nombre de droits d’accès vendus par la FCMQ a connu des augmentations régulières. Il est passé de 94 136 en 2017-2018 à 98 608 en 2019 et à 102 826 en 2019-2020.

Il se pourrait fort bien que ce nombre augmente de façon importante cet hiver avec l’arrivée de nombreux nouveaux motoneigistes qui voudront certainement profiter du réseau de sentiers.

Vous pouvez vous procurer un droit d’accès pour la saison ou un droit d’accès pour des périodes plus courtes, à savoir sept jours, trois jours ou une journée. Il y a une tarification spéciale pour les propriétaires de motoneiges anciennes, les modèles de 2001 et moins.

UNE ORGANISATION IMPORTANTE

Pour vous donner une idée de l’importance de la motoneige au Québec, si on peut le dire ainsi, mentionnons que la Fédération compte 198 clubs et plus de 4500 bénévoles. Il y a 1200 agents de surveillance de sentiers, en plus des patrouilleurs qui relèvent directement de la Fédération.

Le réseau compte 33 000 kilomètres de sentiers sur lesquels on retrouve des milliers de ponts et ponceaux. Il faut plus de 800 000 heures de travail annuellement pour entretenir le réseau.

RDVN Facebook

Il y a aussi un nombre très impressionnant de droits de passage accordés par des propriétaires privés. Sans eux, il serait impossible de créer un tel réseau.

Plus de 100 000 amateurs sont membres de la Fédération, qui demeure le seul interlocuteur reconnu par le gouvernement du Québec pour le domaine de la motoneige.

VENT DE CHANGEMENT

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec fonctionne de la même façon depuis plus de 45 ans. Ses dirigeants, conscients de l’évolution que le milieu a connue au fil du temps, ont décidé de travailler à mettre le fonctionnement de l’organisme au goût du jour.

À la suite d’une consultation auprès des délégués des clubs lors des congrès de 2018 et 2019, il a été décidé de mettre à l’essai un nouveau modèle d’affaires. Deux régions pilotes ont été choisies pour mettre à l’épreuve une nouvelle façon de fonctionner. Il s’agit de la Gaspésie et de la Mauricie.

Le but derrière toute cette démarche, c’est d’appuyer de façon équitable tous les clubs et surtout, de ne jamais oublier qu’au centre du monde de la motoneige au Québec, il y a d’abord et avant tout vous, les motoneigistes. Le but est d’arriver à créer un modèle d’affaires qui répondra mieux aux réalités d’aujourd’hui.

Annuellement, le nombre de membres augmente de 10 % à 15 %. Aussi, les clubs vivent une réalité bien différente avec entre autres le financement de leur activité.





Zec Québec
RDVN Facebook
Fédération clubs motoneigistes
Fédération clubs motoneigistes