Motoneige-Quad Malgré la pandémie, les concessionnaires tirent leur épingle du jeu
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Malgré la pandémie, les concessionnaires tirent leur épingle du jeu

Plusieurs ex-amateurs reviennent à leur loisir hivernal

« Les ventes sont au rendez-vous, d’expliquer Carl Dussault de Dion Moto de Saint-Raymond. Je vous dirais que le nombre de motoneiges vendues durant l’été a été très impressionnant ». (Photo archives Julien Cabana)
Julien Cabana

Au début de la pandémie, alors que leurs commerces se faisaient fermer, bien des concessionnaires croyaient vivre une année très difficile. Force est d’admettre que le temps leur a prouvé qu’ils s’étaient trompés.

« Nous avons tous perdu notre pari là-dessus, d’expliquer Carl Dussault de Dion Moto de Saint-Raymond. Lorsque les affaires ont repris, c’est tout le contraire qui s’est produit. Les ventes sont au rendez-vous. Plusieurs consommateurs ont appris à acheter plus à l’avance, vraiment beaucoup plus qu’avant le confinement. C’est ce qui explique que nous avons un manque d’inventaire. Je vous dirais que le nombre de motoneiges vendues durant l’été a été très impressionnant. »

Ce qui se passe pour Dion Moto, c’est un peu le portrait du marché actuel.

« Les achats faits plut tôt ont eu un effet direct sur notre capacité à fournir à la demande. Présentement, certains de nos produits ne sont plus disponibles, toujours en raison de la modification des habitudes d’achat des amateurs. De plus, lorsque nous étions en confinement en avril dernier, les compagnies nous ont annoncé des baisses de production. À ce moment-là, nous avons cru que c’était correct. Mais, avec le recul, comme nous avons vécu une augmentation importante de la demande des consommateurs, si nous avions eu plus d’unités, les ventes auraient été encore meilleures. » 

SATISFAIRE LA DEMANDE

Présentement, si vous vous présentez pour acheter un modèle en particulier, il se peut que vous ayez une surprise.

Zecs Québec Argent 2

« Avec les achats faits à l’avance par plusieurs, pour le consommateur qui se présente chez nous présentement, nous n’avons pas nécessairement beaucoup de choix et de solutions pour le satisfaire. Avoir la bonne machine pour chaque personne, disons que c’est plutôt compliqué. »

Malgré tout, la demande est toujours forte, autant chez les habitués que chez les nouveaux amateurs.

« Nous vivons des journées très achalandées. Nous constatons aussi la présence de beaucoup de nouveaux amateurs, qui manifestent beaucoup d’intérêt au niveau de la motoneige. C’est simple. Parmi tous ces nouveaux, il y a beaucoup de gens qui voyageaient beaucoup dans les années passées, qui savent qu’ils ne pourront pas le faire cet hiver. Ils ont décidé de se tourner vers la motoneige. Ils se privaient de faire de la motoneige. Cet hiver, ils en veulent une pour profiter du Québec. »

PLUS POLYVALENTE

L’expert a aussi remarqué que plusieurs amateurs qui avaient des motoneiges, il y a 20-25 ans, revenaient à leur loisir hivernal.

Sépaq février 2020 2

« Ces gens avaient eu des expériences un peu moins positives avec des moteurs deux temps à faible rendement, des suspensions qui n’étaient pas à la hauteur. Aujourd’hui, ils veulent une motoneige avec moteur quatre temps, polyvalente, avec une bonne suspension, ce que nous pouvons leur offrir aujourd’hui. »

Certains modèles sont plus populaires. « Nous avons des modèles vedettes comme la série Expedition de Ski-Doo. Beaucoup de gens ont acheté des chalets au cours de la dernière année. Alors, ils ont besoin d’une motoneige polyvalente, familiale, capable de bien performer dans différentes situations [...] »





Zec Québec
Sépaq février 2020 2
Zec Québec