Quad-Motoneige Importants changements à venir pour la FQCQ
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Importants changements à venir pour la FQCQ

Pour continuer à offrir un réseau de sentiers de qualité

Dans certaines régions, la pratique du quad en hiver est très répandue. On peut apercevoir des caravanes comme celle-ci un peu partout dans les sentiers. (Photo FQCQ)
Julien Cabana

La Fédération québécoise des clubs quads (FQCQ) doit apporter des changements importants à son mode de fonctionnement.

Cette initiative est nécessaire afin de continuer à offrir un réseau de sentiers répondant aux attentes des amateurs de randonnée en quad ou en côte à côte à la grandeur du Québec.

« Nous n’avons pas le choix de nous adapter afin de répondre à la réalité d’aujourd’hui, affirme le directeur général de la Fédération, monsieur Danny Gagnon. Les choses ont bien changé depuis le début de notre organisation. Nous cherchions simplement à organiser la pratique de l’activité en offrant une infrastructure aux amateurs. Avec le temps, nous sommes passés de quelques milliers de membres à plus de 50 000 membres aujourd’hui. Nous devons donc apporter des changements importants, si nous voulons assurer la pérennité de l’activité. »

Dans un premier temps, une modification importante dans le mode de gestion et de fonctionnement du réseau de sentiers sera apportée.

« Nous avons eu un conseil d’administration en fin de semaine dernière, durant lequel une importante décision a été prise. À compter du 1er janvier prochain, nous allons débuter l’implantation d’un système de gestion du réseau, qui sera faite par la Fédération. Nous allons nous occuper de tout, enlevant ainsi aux bénévoles une charge de travail importante qu’ils n’ont plus à supporter. Il faut comprendre qu’aujourd’hui, le monde dans lequel nous évoluons a bien changé. Pour réaliser des projets de passerelles, de ponts ou même bâtir des portions de sentiers, il faut engager des sommes de plusieurs dizaines de milliers de dollars voire même des centaines de milliers dans certains cas. Dans la majorité des cas, nos clubs n’ont pas les ressources ni les moyens financiers de réaliser de tels projets. C’est là que la Fédération doit maintenant jouer son rôle et assurer la gestion du réseau de sentiers pour le futur. Plusieurs autres dossiers vont aussi devenir la responsabilité de la Fédération. »

Sépaq janvier 2020 1

Si tout va bien, la nouvelle façon de fonctionner devrait être mise en place dès 2021.

NOUVELLES RÈGLES

Un autre changement majeur doit apparaître dans le dossier de la réalisation du réseau de sentiers. Le gouvernement entend demander une autre exigence aux clubs.

« Dans le futur projet de loi qui est présentement à l’étude, le gouvernement va nous demander de faire signer des contrats d’acceptabilité sociale, explique le DG. Cela signifie que si monsieur X nous donne un droit de passage, il va falloir faire signer un tel contrat à tous les propriétaires des résidences devant lesquelles nous passons avec notre sentier. On est loin de la simple signature d’un droit de passage. Encore là, cela va représenter une surcharge importante de travail pour nos bénévoles, un élément qui pourrait en décourager plusieurs et les amener à abandonner. Sans la présence de ces bénévoles, il n’y a plus de réseau de sentiers tout simplement. C’est un dossier où la Fédération va devoir s’impliquer afin d’aider les clubs, qui sont déjà très sollicités. »

Club de tir du Bas-Saint-Laurent

Le directeur général est très conscient que ces changements risquent de créer de la grogne dans son organisation. Il explique toutefois que si les gens veulent continuer à pratiquer leur loisir favori, ils n’ont pas le choix d’accepter les changements. Aussi, la nouvelle mesure du contrat d’acceptabilité sociale, quoique très lourde, empêchera les gens qui l’auront signé de pouvoir intenter des poursuites. Il y a quand même du bon à retirer pour les clubs et leurs bénévoles.

Il faudra attendre maintenant de voir comment, dans les prochains mois, ces changements majeurs seront acceptés par les clubs. La pratique de cette activité est arrivée à la croisée des chemins. S’ils veulent un avenir, les amateurs n’auront pas le choix de s’adapter.





Zec Québec
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Bouchard Ford 2
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Passion herbale 4
Zec Québec Bronze
Sépaq décembre 2019 4
Sépaq janvier 2020 2