Quad-Motoneige Le paradis pour les motoneigistes au Saguenay-Lac-Saint-Jean
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le paradis pour les motoneigistes au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La région profite d’environ 22 semaines d’enneigement par hiver

L’observatoire du Mont-Apica, accessible uniquement en motoneige l’hiver, offre une vue imprenable sur les Laurentides, au Saguenay–Lac-Saint-Jean.
Julien Cabana

Reconnue depuis longtemps comme l’un des paradis de la motoneige au Québec, la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean vit en hiver au rythme de la motoneige.

Partout, sur cet immense territoire, on retrouve des motoneigistes qui profitent de tout ce qui leur est offert au pays des géants.

« Nous sommes en mesure d’offrir aux motoneigistes l’expérience qu’ils recherchent à tous les niveaux. Que ce soit dans les plaines du lac Saint-Jean où sur les Monts-Valin, ils trouveront certainement ce qu’ils désirent », explique l’administrateur de la région pour la Fédération des clubs de motoneigistes Gaston Fortin.

Situé au nord de la région de Québec, ce pays de motoneige profite d’environ 22 semaines d’enneigement par hiver.

La région renferme le troisième plus important réseau de sentiers du Québec avec ses 3850 kilomètres.

Depuis janvier 2010, il est possible de découvrir des points de vue exceptionnels en empruntant le Circuit des sommets, situé sur le massif des Monts-Valin.

Pour la région, les retombées économiques de la motoneige sont estimées à 113 $ millions et assurent l’emploi de 900 personnes. Plus de 350 bénévoles s’occupent de l’entretien du réseau.

Des attraits

Les Monts-Valin représentent certainement un des secteurs les plus intéressants. C’est une destination très prisée, surtout que la saison y débute plus tôt qu’ailleurs et se termine plus tard.

Toutefois, il y a d’autres attraits pour les motoneigistes. Par exemple, on peut penser à la douzaine de relais qui sont accessibles via les sentiers 93, 23 et 83, en passant par les Monts-Valin, le lac Saint-Jean, jusqu’à Chibougamau et Chapais.

Zecs Québec Argent 3

On peut aussi penser qu’en empruntant le sentier Trans-Québec 23, du Club de motoneigistes du Saguenay, on peut avoir accès à la tour d’observation du Mont-Apica.

Il y a aussi la grotte du réservoir du lac Lamothe ou le village sur glace de Roberval.

Il ne faudrait surtout pas oublier le nouveau sentier de La Passerelle du 49e qui offre 236 km de sentiers en forêt boréale. Vous traverserez les rivières mythiques Mistassini, aux Rats et aux Foins. Il a fallu ériger quatre passerelles en 2017 au coût de 6 millions $, pour arriver à développer ce sentier unique.

On peut aussi penser au relais du Lac Ceinture de Saint-Augustin qui est situé au centre d’une boucle de 202 km entre les municipalités de Notre-Dame-de-Lorette, Girardville, Albanel, Dolbeau-Mistassini et Saint-Augustin.

Enfin, le secteur de Chibougamau/Chapais offre des conditions exceptionnelles via le sentier qui traverse la réserve faunique Ashuapmushuan.

Un milieu tissé serré

Treize clubs au total entretiennent les sentiers qui passent à 40 % en terres privées et 60 % en terres publiques. Il y a trois clubs au Saguenay (1440 km), huit clubs au lac Saint-Jean (1840 km) et deux à Chibougamau/Chapais (570 km).

Au total, on retrouve 1600 chambres pour l’hébergement, accessibles par les différents sentiers.

La région est facile d’accès. Ainsi, vous pouvez y entrer à l’ouest depuis la Mauricie via le sentier 83. De Québec ou de Charlevoix, on peut y accéder par les sentiers 83, 23 et 383.

Mont-Lebel Chasse & Pêche

Au sud-est, il y a une porte d’entrée depuis Manicouagan par le sentier 93, alors que les gens qui viennent du Nord-du-Québec et de l’Abitibi peuvent emprunter le même sentier pour avoir accès au territoire.

Pour tout savoir : Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean (418) 543-3536 ou www.paradisdelamotoneige.com et Tourisme Baie-James, 1-888-748-8140.

L’AMÉRICAIN AU SANG BLEU

Depuis près de 30 ans, Bill McFarlane du New Hampshire fait la promotion de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean comme étant une destination de rêve pour la motoneige.

Il vient souvent avec des groupes très importants. Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean, en collaboration avec le Club de motoneigistes du Saguenay et l’hôtel Delta Saguenay, ont décidé de lui rendre hommage.

Désormais, la portion de sentier Trans-Québec numéro 23, reliant le Saguenay au Mont-Apica dans la réserve faunique des Laurentides, sur une distance de 65 km, portera le nom de Bill Trail.

Débarqué pour la première fois au Saguenay en 1983 pour son travail, l’Américain au sang bleu est tombé en amour avec la région et ses conditions de neige exceptionnelles.

Il participe à plusieurs salons au Canada et aux États-Unis pour parler du paradis de la motoneige.





Zec Québec
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Sépaq octobre 2019 2
RDVN Twitter
Zec Québec
FédéCP- Chasseurs généreux
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Club de tir BSL 2