Découvertes L’homme qui parle aux dorés
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

L’homme qui parle aux dorés

Une aventure avec le guide Jimmy Lachapelle

Jimmy Lachapelle a vraiment la pêche dans le sang et la passion du guide qui aime partager ses connaissances. (Photo Facebook)
Julien Cabana

Au cours de ma carrière, il m’a été donné de rencontrer des guides exceptionnels, qui m’ont fait vivre des aventures fabuleuses.

L’été dernier, j’ai eu la chance de pêcher avec un de ces hommes qui parlent littéralement aux dorés, Jimmy Lachapelle.

La base des opérations de sa compagnie de guidage est le Domaine, dans la réserve faunique de La Vérendrye. Dès le début, en discutant avec lui, j’ai vu à qui nous avions affaire, un véritable professionnel qui depuis 30 ans pêche le doré, comprend son comportement et son habitat. 

Il le chasse littéralement, tout dépendamment de l’époque, de la saison où il est sur l’eau. L’espèce n’a plus de secrets pour lui. Il a développé ses techniques uniques, choisi les leurres les plus performants, ce qui vous assure un succès quasi garanti. Alors, non seulement vous pêchez le doré, mais avec lui, vous avez aussi un cours 101 sur le doré, son habitat et ses habitudes de vie. Une expérience plus que complète.

Dans son offre de services, il inclut leurres, cannes, embarcation, moteur et essence, éviscération des prises et préparation pour le retour à la maison. Deux autres guides professionnels, Simon Einer et Normand Labelle, font partie de son équipe. La tarification est de 180 $ par jour par pêcheur.

LE DOMAINE

Pour participer à une excursion de pêche avec Jimmy et son équipe, il est préférable d’être logé dans les installations du Domaine, dans la réserve faunique de La Vérendrye, un établissement du réseau Sépaq.

« Nous sommes en mesure d’offrir des installations de qualité avec un accès à la pêche mais aussi à plusieurs autres activités, d’expliquer la directrice, Mme Johanne Vienneau. Tout le site d’hébergement a été refait à neuf avec huit nouveaux chalets, qui répondent aux attentes des amateurs de pêche, de chasse et de plein air. 

Sépaq septembre 2021 3

Ils sont entièrement équipés avec tout ce qu’il faut pour un séjour très confortable, selon le plan européen. Les amateurs de pêche ont accès à plusieurs plans d’eau (25 lacs). L’utilisation d’embarcations personnelles est permise. En automne, pour la chasse du petit gibier, le territoire renferme plusieurs routes forestières. »

L’offre de camping est aussi disponible avec des Prêts-à-camper Étoile (8) et plusieurs autres sites capables d’accueillir différents types d’équipement.

Même si ce site est assez loin parce que vous devez vous rendre au-delà de Mont-Laurier pour y avoir accès, il est tout de même très populaire. Il vaut mieux réserver pour être certain d’avoir votre place. Il est possible de joindre les gens de la réserve au 819 354-4392, ou encore, vous pouvez vous rendre sur le site www.sepaq.com où vous trouverez toutes les informations pertinentes. 

ET LA PÊCHE

Les lacs de la réserve sont très grands de façon générale. Il faut avoir une bonne embarcation et des habiletés pour la navigation. Personnellement, je crois qu’il est préférable d’avoir recours aux services d’un guide. Durant notre séjour, nous avons pêché les eaux du réservoir Gabonga. L’immense plan d’eau est un dédale de baies, d’îles, de couloirs de circulation. 

Rapidement, vous vous retrouvez un peu perdu. Il renferme des dorés de belles tailles. Nous y avons capturé de gros dorés dont certains dépassaient la taille maximale permise de 53 centimètres. Le guide utilisait ses techniques préférées soit la pêche au marcheur de fond et le Drop Shot. 

Le lendemain, nous nous sommes rendus sur le lac du barrage Giroux. Les dorés étaient un peu plus petits, mais en plus grande quantité. Ce qui était très impressionnant, c’était de circuler à haute vitesse sur le plan d’eau et tout à coup, le guide s’arrêtait au milieu de nulle part. 

Cossette 4

Il nous disait de nous préparer parce qu’il y avait du doré tout près. Lorsqu’on avait le go, ça y était. À force de poser des questions, j’ai bien compris qu’un de ses secrets, c’est son sonar. Il lui permet d’apercevoir des dorés jusqu’à 100 pieds en avant du bateau. 

Il ralentit au bon moment et nous amène tranquillement au-dessus du doré. Ses connaissances acquises au cours des 30 dernières années lui ont permis de développer un instinct sûr. Il est issu d’une lignée de guides. Son grand-père Raoul Lachapelle était pilote de brousse et guide pour Air Mélançon, sur des territoires au nord de Parent. Son père Roger a guidé durant 40 ans dans la réserve de La Vérendrye. 

Il a vraiment la pêche dans le sang et la passion du guide qui aime partager ses connaissances. En passant, préparez-vous à bien manger à l’occasion des « shore lunch » qu’il prépare avec ses recettes secrètes.

Pour réserver ou en savoir plus, vous pouvez soit lui téléphoner au 1 819 660-3150 ou encore vous rendre sur le site www.leprochasseetpeche.com. Vous allez vous rappeler longtemps de votre aventure.





Zec Québec septembre 2021
Cossette 4
RDVN Facebook
Sépaq septembre 2021 2
Cossette 3