Découvertes Le saumon, la truite et le bar rayé pêchés dans une même excursion
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le saumon, la truite et le bar rayé pêchés dans une même excursion

Un secret bien gardé en Gaspésie constate Julien Cabana

Comme nous n’avons pas été chanceux, le directeur de la réserve, M. Yves Briand, nous a remis cette photo de bar rayé avec ces boîtes remplies de leurres qui peuvent le déjouer. (Photo Courtoisie)
Julien Cabana

Pouvoir pêcher le saumon, la truite mouchetée et le bar rayé dans une même excursion, sans avoir à parcourir de longues distances, c’est ce que vous offre la Réserve faunique de Port-Daniel en Gaspésie.

Très honnêtement, j’avais déjà entendu parler de cette destination de la Sépaq, mais jamais je n’aurais pu me douter tout ce qu’elle pouvait offrir à un pêcheur durant le même séjour.

« Je crois que nous sommes en mesure d’offrir aux amateurs un produit unique, avec la chance de capturer plusieurs espèces durant le même voyage, en pêchant dans la mer, en lac et en rivière, explique le directeur de la réserve, monsieur Yves Briand. Aucun autre site ne peut en offrir autant. »

Pour avoir accès à la réserve, il faut emprunter l’autoroute 20 en direction est, jusqu’à Mont-Joli. À partir de là, vous suivez la route de la vallée de la Matapédia 132, pour arriver sur la côte de la Gaspésie. Il ne vous reste qu’à suivre les indications jusqu’au village de Port-Daniel.

TOUTE UNE AVENTURE

Il est assez spécial de pouvoir se retrouver en pleine forêt, dans le confort d’un chalet très bien équipé, avec devant soi un lac rempli de truites mouchetées, réservé uniquement aux occupants du chalet. C’était notre cas au lac Gillis.

En quelques minutes, nous étions sur les bords de la rivière Port-Daniel, sur le territoire de la réserve, où il y a deux fosses à saumon. Il nous suffisait de rouler durant une dizaine de kilomètres pour nous retrouver en bord de mer où nous pouvions tenter de déjouer le bar rayé. Jamais je n’avais vécu une telle expérience.

Zecs Québec Argent 2

Même si nous n’avons pas connu un grand succès en termes de pêche, de pouvoir vivre l’aventure, c’était déjà quelque chose de très spécial. Comme il faisait très chaud, la truite mouchetée boudait nos offrandes. Il y avait bien quelques saumons dans les fosses, mais comme l’eau était trop basse, il était impossible de les pêcher, au grand désespoir de mon compagnon Yvan Nolin.

Enfin, pour le bar rayé, comme c’est un poisson migrateur, s’il n’est pas là, c’est peine perdue. Nous avions des sites de choix, faciles d’accès, mais malgré nos efforts, aucune prise.

Nous nous sommes rabattus sur la pêche de la plie, un poisson de mer méconnu par plusieurs et très facile à déjouer une fois qu’on sait comment. Il faut lancer sa ligne avec une bonne pesée pour qu’elle se rende au fond. Au-dessus, deux hameçons avec vers de terre et le tour est joué.

Ce poisson de fond, de forme arrondie et plate, a un comportement assez spécial au bout de la ligne. Mentionnons qu’il était aussi possible de pêcher le maquereau sur le quai de Port-Daniel.

UN PETIT BIJOU

Avec ses 57 kilomètres carrés, cette réserve est la plus petite du réseau de la Sépaq, mais n’en demeure pas moins un petit bijou. Sa localisation, la facilité à se déplacer sur le territoire et ses sites naturels uniques en font un territoire qu’il faut absolument visiter. Le chalet du lac de l’Île a de quoi vous couper le souffle de par sa localisation sur l’eau.

Sépaq aout 2020 3

Fondé en 1948, ce territoire a toujours été protégé jalousement par les gens du milieu. Aujourd’hui, on peut encore y vivre des séjours très intéressants, dans le confort d’un des chalets entièrement équipés, en camping ou encore dans un des six prêt-à-camper Étoile.

Un des points qui milite aussi en faveur d’un séjour là-bas c’est qu’en plus de la pêche, vous pouvez visiter la région puisque vous n’êtes qu’à une heure et demie de Percé et deux heures de Gaspé. 

Vivre une aventure de pêche sur ce territoire, c’est facile et très agréable. Ce qu’il convient de mentionner, toutefois, c’est que contrairement aux autres réserves fauniques où la pêche et la chasse sont au centre des activités et que souvent vous êtes captifs du territoire, à la réserve de Port-Daniel, vous pouvez vivre beaucoup plus. Tout en étant coupé du monde dans votre chalet sur le territoire, vous êtes tout près de la mer et des gens de ce village, qui sont très accueillants. Ça devient davantage une pêche de vacances qu’une pêche de performances, où on recherche la grosse prise.





Zec Québec
Sépaq aout 2020 3
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Zec Québec Bronze
Sépaq aout 2020
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Passion herbale 4
Zec Québec