Découvertes Réserve des Laurentides, 125 ans d’histoire à célébrer
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Réserve des Laurentides, 125 ans d’histoire à célébrer

Le parc a joué un rôle de premier plan dans le monde de la chasse et de la pêche

Sylvain Boucher (directeur réserve), Jean-Charles Morin (président des Fêtes), Dave Boulet (vice-président Sépaq), Jacques Caron (PDG Sépaq) et Charles-Édouard Verreault (vice-chef nation innue de Mashteuiatsh) (Photo Karl Tremblay)
Julien Cabana

En 1895, Québec signait un décret pour la création du parc des Laurentides. Pour souligner cet événement très spécial, qui marque 125 ans d’histoire, la direction de la réserve a décidé d’organiser une foule d’activités cette année. 

« Bienvenue dans la fête pour souligner le 125e anniversaire de la merveilleuse réserve des Laurentides, de souligner d’entrée de jeu l’actuel directeur, Sylvain Boucher. Au cours de la prochaine année, nous allons souligner dignement cet anniversaire et offrir aux gens qui nous visitent un voyage dans le temps et des activités très spéciales en grande quantité. »

Effectivement, lorsque l’on jette un coup d’œil à la programmation, c’est assez impressionnant. Tout va débuter le 25 janvier avec le dévoilement, dans la réserve, du concept du nouveau camp Mercier. Il y aura sur place la maquette du projet et de l’animation.

Par la suite, il y aura le concours de pêche organisé en collaboration avec le Journal, où on va demander aux amateurs de pêche de raconter leurs histoires de pêche vécues sur la réserve. Il y aura aussi des rendez-vous très spéciaux pour souligner la Fête de la Pêche, l’inauguration du site de pêche familiale au lac des Anémones, des conférences et de l’animation à l’abri communautaire du camping La Loutre.

Les amateurs de pêche pourront mesurer leur talent pour déjouer le touladi du lac Jacques-Cartier, dans le cadre d’un tournoi qui se tiendra le 6 septembre. Le spécialiste Michel Therrien, de Chasse Québec, donnera une formation sur l’habitat et la chasse de l’orignal. Les Premières Nations seront aussi en vedette.

En octobre, les gens sont conviés à assister au Mukushan d’automne, soulignant la présence millénaire des Innus sur le territoire de la réserve. Les festivités se termineront le 5 décembre 2020 avec l’inauguration du nouveau camp Mercier, qui fête ses 50 ans cette année.

Sur le même territoire que la réserve, on retrouve aussi trois partenaires importants des festivités, soit le parc national de la Jacques-Cartier, le parc national des Grands-Jardins et la Forêt Montmorency.

Passion herbale 2

UN DEVOIR DE MÉMOIRE

Le parc des Laurentides, et par la suite la réserve faunique, a joué un rôle de premier plan dans le monde de la chasse et de la pêche au Québec.

« Nous voulons souligner 125 d’histoire, mais aussi de protection de ce magnifique territoire reconnu mondialement, lance le vice-président Faune de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), Dave Boulet. Pour les gens des régions de Québec, Saguenay, Charlevoix, Portneuf et pour les Premières Nations, cet immense territoire de 8000 kilomètres carrés, où il se capture 400 000 truites mouchetées indigènes par année, représente beaucoup. Nous avions le devoir de souligner dignement cet anniversaire du plus grand bassin de cette espèce dans le monde. Aussi, la réserve a joué un rôle de premier plan dans l’histoire du Québec à d’autres niveaux. Il suffit de se rappeler que c’est au pavillon du lac à L’Épaule que le gouvernement de Jean Lesage a décidé de la nationalisation de l’électricité, qui allait mener à la naissance d’Hydro Québec. »

Patrimoine naturel

Pour le président des Fêtes du 125e, Jean-Charles Morin, cette commémoration signifie beaucoup, autant en ce qui concerne la faune que pour l’histoire du Québec.

« Lorsque, le 12 janvier 1895, le gouvernement adoptait la loi pour créer le parc des Laurentides et le parc de la Montagne-Tremblante, jamais il n’aurait pensé avoir donné naissance à ce qui allait devenir le réseau actuel des parcs et réserves du Québec, un modèle unique dans le monde, explique celui qui a passé la majorité de sa vie dans la réserve. Nous y avons exercé, au fil du temps, la gestion de la faune la plus fine. Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’offrir aux amateurs un territoire exceptionnel, qui renferme des populations fauniques de très grande qualité. Cette réserve, elle est ancrée dans le cœur des Québécois(es). »

Fondation de la faune- J'aime la pêche

Pour aller plus loin, afin d’illustrer tout ce qui a pu se passer sur le site au fil des ans, monsieur Morin y est allé de quelques exemples.

« Si j’avais le temps, je pourrais vous raconter l’Étape, où 200 personnes vivaient et travaillaient. Certains sont nés là, y ont vécu et se sont mariés dans la petite chapelle. Je pourrais aussi vous raconter les réunions très impressionnantes pour le jeune gérant du lac des Neiges que j’étais, alors que le premier ministre et ses ministres étaient attablés dans le grand salon pour discuter de plusieurs enjeux qui ont marqué notre histoire. Nous avons à peu près tous une histoire en rapport avec la réserve. »

Pour tout savoir sur ce qui va se passer au cours de la prochaine année, vous pouvez consulter le calendrier évolutif sur le site www.sepaq.com/laurentides .





Zec Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Zec Québec
Sépaq aout 2020 3
Sépaq aout 2020
Passion herbale 3
Zec Québec Bronze
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Club de tir du Bas-Saint-Laurent