Découvertes Les perdrix du Wessonneau attendent les chasseurs du Québec
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Les perdrix du Wessonneau attendent les chasseurs du Québec

De nombreuses routes donnent accès à des secteurs parfait pour le petit gibier

Le directeur de la réserve, Francis Desjardins, félicite René Cyr pour sa récolte de gélinottes pour une demi-journée de chasse dans le secteur Wessonneau. (Photo courtoisie Karl Tremblay)
Julien Cabana

Le secteur Wessonneau de la réserve faunique de Saint-Maurice était reconnu pour la qualité de son offre de pêche. Il faudra maintenant ajouter qu’il représente un bon secteur de chasse au petit gibier.

«Nous avons décidé de créer sur ce secteur un site de chasse pour les amateurs qui veulent chasser en VTT», souligne le directeur de la réserve, Francis Desjardins.

«Nous avons mis à la disposition de ces amateurs un territoire de 198 kmoù ils peuvent chasser à leur guise. À en juger par les résultats obtenus jusqu’à présent, je crois que nous avons vu juste.» Pour l’occasion, j’avais en main un Wolverine X2 qui m’avait été fourni par les gens de Pro Performance. J’ai donc pu faire d’une pierre deux coups en découvrant ce territoire et faire un essai long terme d’un côte à côte que je qualifierais maintenant de très intéressant et très polyvalent.

Sur le territoire du secteur Wessonneau, on trouve de nombreuses routes forestières qui vous donnent accès à des secteurs où peu de gens se rendent pour le petit gibier.

Pour la gélinotte huppée et les tétras, les différents habitats sont parfaits. Tout y est pour leur permettre de se développer en population abondante, au grand plaisir des chasseurs. En une seule journée, le groupe a pu récolter neuf oiseaux, ce qui représente une récolte plus qu’intéressante.

Nous avons réussi à respecter la moyenne de la réserve qui est de deux oiseaux par jour par chasseur.

Sépaq octobre 2019 3

Le VTT permet d’avoir accès à des routes et des sentiers que vous ne pourriez atteindre autrement, sauf si vous êtes un bon marcheur.

Les secteurs des lacs vedettes, le Paulette et le Saint-Thomas, ont été particulièrement productifs. La zone 33 qui se trouve au nord-est de la réserve nous a réservé de belles surprises.

LES SERVICES

Sur place, vous avez deux choix pour le logement. Il y a les nouveaux chalets relocalisés qui sont bien connus des amateurs de pêche. Ils sont neufs, entièrement équipés au solaire et peuvent accueillir très confortablement quatre personnes. Ils contiennent tous les équipements nécessaires pour vous assurer un séjour de qualité en plan européen.

Pour les nostalgiques, le directeur a conservé le chalet de la Rivière. Il peut accueillir jusqu’à huit personnes. Les pièces de bois équarries à la hache qui forment les murs nous font remonter dans le temps. Il vient tout juste d’être équipé du système solaire complet, vous assurant ainsi un confort plus grand.

Fondation de la faune- J'aime la pêche

Dans tous les cas, ce qu’il y a de très intéressant, c’est qu’aussitôt que vous quittez la cour de votre chalet, vous avez accès au territoire de chasse. Pas besoin de rouler sur de longues distances pour déjouer les perdrix du secteur.

Pour tout savoir, vous rendre sur le site www.sepaq.com sous l’onglet Réserve faunique du Saint-Maurice ou encore téléphoner au 819 646-5687.

Reproduction autorisée par Julien Cabana de sa chronique parue le mercredi 23 octobre 2019 dans le Journal de Québec.





Zec Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Sépaq octobre 2019 4
Club de tir BSL 2
Sépaq octobre 2019 2
FédéCP