Découvertes La magie des Monts-Valin au lac Laflamme
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La magie des Monts-Valin au lac Laflamme

Vivez une pêche extraordinaire dans ce territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La majorité faisait osciller la balance à plus d’une livre et demie. Mon compagnon Gilles Dubois a capturé une truite de près de trois livres. (Photo courtoisie Karl Tremblay)
Julien Cabana

Située en plein cœur des Monts-Valin, la Pourvoirie du Lac Laflamme représente sans aucun doute la destination par excellence si vous désirez découvrir la pêche de la truite mouchetée indigène dans un paradis.

« Nous sommes en mesure de faire entendre le cœur des Monts-Valin qui vibre sur le territoire de la pourvoirie », explique le propriétaire Serge Chabot.

« Ici, nous pouvons faire découvrir la vraie pêche de la truite mouchetée indigène, une espèce dont nous sommes très fiers et que nous avons toujours protégée. Les amateurs de pêche qui nous visitent s’en rendent vite compte », ajoute-t-il.

Lors de notre séjour, nous avons été à même de constater que la qualité de la pêche est exceptionnelle. Vous avez le choix avec des lacs qui débordent littéralement de truites et des lacs à trophées.

Il n’est pas rare qu’il se capture encore des truites de plus de deux livres et même trois livres, indigènes, qui vivent dans ces lacs depuis de nombreuses années.

« Nous voulons que la pourvoirie garde son ambiance familiale, tout en demeurant une vraie destination de pêche, ajoute le proprio. Pour ce faire, nous avons créé une structure d’accueil intéressante et diversifiée, alors que pour la pêche, nous exerçons une gestion serrée de nos plans d’eau. »

Ce territoire de 92 km2, avec ses 35 lacs facilement accessibles, se situe à 80 km au nord de Saint-Fulgence.

Cette pourvoirie vous offre deux possibilités pour un séjour. Il y a le secteur du plan européen situé sur la rive est du lac, où l’on retrouve des chalets entièrement équipés.

Sur la rive ouest du lac, il y a le secteur pour le plan américain avec l’Auberge de la pourvoirie. Ce type de forfait n’est pas disponible durant toute la saison. Il est donc très important de réserver très tôt si vous désirez en profiter. Très honnêtement, pour la qualité des services et de la table que l’on vous offre, ça vaut la peine d’en profiter.

Zecs Québec Argent 3

Il y a une période de pêche de fin de saison, comme l’a baptisée Serge Chabot. Elle se déroule du 3 au 9 septembre, dans le cadre du plan américain. Pour 150 $ la nuit par personne, vous avez droit à un chalet avec électricité classé quatre étoiles, chaloupe, moteur, essence, trois repas par jour, droit de pêche, glace et service d’éviscération.

De l’action

Nous avons vécu toute une expérience de pêche. Tout d’abord, notre première sortie s’est faite sur un lac où nous devions prendre du poisson en quantité. Dans l’espace d’une heure à peine, le groupe a capturé très facilement près de 30 truites mouchetées.

Personnellement, j’ai utilisé une cuillère CAMI argent avec le centre bleu et mon compagnon Karl Tremblay y est allé de la traditionnelle Toronto Wobbler argent et or. Dès notre premier passage sur un des coins de pêche suggérés, la truite a mordu.

Le lendemain, nous avons pu nous rendre sur un lac où le quota était limité, en raison de la grosseur des truites.

« Il n’y a pas 56 façons de conserver une qualité de pêche, il faut limiter le prélèvement pour ne pas mettre la population du lac en danger », analyse Serge Chabot.

Un choix sûr

Nous avons commencé notre pêche avec une Lake Clear de couleur bleu et argent. Dès le premier passage, j’ai eu le plaisir de capturer une truite de plus d’une livre. Ça n’a jamais lâché.

FédéCP

La majorité faisait osciller la balance à plus d’une livre et demie. Mon compagnon Gilles Dubois a capturé une truite de près de trois livres.

N’allez surtout pas croire que le lac où nous avons capturé nos plus belles truites est réservé aux journalistes et invités spéciaux. Tous les pêcheurs qui fréquentent la pourvoirie peuvent s’y rendre. Il s’agit du lac Delisle, qui peut se montrer capricieux parfois.

Vous pouvez joindre Serge Chabot au 418 831-3890 ou au 418 690-4020, ou écrire à info@laclaflamme.com. Vous pouvez la visiter virtuellement au www.laclaflamme.com.

Reproduction autorisée par Julien Cabana de sa chronique parue le mercredi 24 juillet 2019 dans le Journal de Québec.

 





Zec Québec
FédéCP
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Fondation de la faune du Québec
Sépaq juillet 2019 2
FédéCP- Chasseurs généreux
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Sépaq juillet 2019 4