Chasse La faune et l’environnement : UPF souhaite pour le mieux !
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La faune et l’environnement : UPF souhaite pour le mieux !

Luc Brodeur fait contre mauvaise fortune, bon cœur

Le cofondateur d’UPF, Luc Brodeur, envisage rejoindre le ministère de l’Agriculture, l’UPA et la SAAQ qui selon lui, ont un rôle à jouer dans la protection de la faune. (Photo Luc Brodeur)
Ernie Wells

« La faune n’est pas encore prise à sa juste valeur » estime le cofondateur d’Unis Pour la Faune (UPF), Luc Brodeur.

En réaction au nouveau ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Luc Brodeur fait contre mauvaise fortune, bon cœur.

Le secteur faunique réclamait un ministère de la faune unique, indépendant de la forêt, consacré à 100% d à protéger les droits des utilisateurs et à activer la réalisation de divers dossiers comme la Restriction de la taille légale des bois, la RTLB.

« On va souhaiter que ce soit mieux. Laissons la chance au coureur et on verra avec le temps ce que le nouveau ministre Benoît Charrette fera avec la faune », dit-il.

Ce dernier voit d’un bon œil la faune et l’environnement réunis dans un même ministère. « Si par exemple on veut protéger des aires de ravage pour les cerfs, à la base, le ministère de l’environnement aurait intérêt à travailler dans le même sens que la faune ».

Pronature Circulaire 21 nov au 4 décembre 2022

Continuer de se rassembler

Pendant ce temps, la communauté des chasseurs et des pêcheurs continue de se rassembler au sein d’Unis Pour la Faune. « Une chose est certaine, la pression sera de plus en plus forte sur le nouveau ministère qui n’aura pas le choix de nous écouter. On le voit avec des élus municipaux qui se regroupent en Outaouais pour revendiquer un décret pour la Restriction de la taille légale des bois. D’autres régions seront aussi rejointes. Ça va continuer de bouger et les choses vont changer », prévoit Luc Brodeur.

Le cofondateur d’UPF a un plan et il envisage rejoindre le ministère de l’Agriculture et l’UPA, qui selon lui, ont aussi un rôle à jouer.

« Des décisions ont été drastiques pour diminuer les chevreuils; pas de la bonne façon, ce qui décourage la relève et il y aura une explosion des densités de cerfs qui vont augmenter les problèmes. UPF veut éviter les surdensités de cerfs, et que la Société de l’assurance automobile réduise ses dépenses sur les collisions avec les chevreuils, mais il y a une façon de bien faire les choses ».

RDVN Facebook

Une entrevue d’un grand intérêt à ne pas manquer avec le le cofondateur d’Unis Pour la Faune, Luc Brodeur, à « Rendez-Vous Nature ». Cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec septembre 2021
RDVN Facebook
FédéCP- Chasseurs généreux