Chasse « La RTLB a été un succès dans la zone 6 et le serait dans la 10 »
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

« La RTLB a été un succès dans la zone 6 et le serait dans la 10 »

La situation du cerf en Outaouais vue par le pourvoyeur Jocelyn Vachon

Le territoire de la Pourvoirie Mijocama peut assurer une très belle qualité de chasse et produire des cerfs mâles de bonne taille, en autant qu’on protège les jeunes mâles par la RTLB. (Photo courtoisie Pourvoirie Mijocama)
Ernie Wells

La situation très précaire du cerf de Virginie dans la région de l’Outaouais, dans la zone de chasse provinciale numéro 10, a conséquemment des impacts sur l’industrie de la pourvoirie.

Elle réclame de Québec une intervention urgente pour protéger un cheptel cerf en déclin prononcé.

Pour un, le pourvoyeur, Jocelyn Vachon, de la Pourvoirie Mijocama, à Gracefield, au Sud de la ville de Maniwaki, en Haute-Gatineau, dénonce l’effondrement des populations de chevreuils. Au point de craindre la fin de la chasse du cerf d’ici deux ou trois ans, si Québec n’adopte pas des mesures concrètes pour relancer le troupeau de chevreuils.

En entrevue à « Rendez-Vous Nature », Jocelyn Vachon, dresse un bilan dramatique sur l’état du cheptel chevreuil de la Zone 10. « C’est aussi désastreux que je le prétends. Sur mon territoire, j’avais une super population de chevreuils pendant des années. Et ça baissé énormément. On est pourtant dans un des ravages qui était parmi les plus reconnus du Québec, le ravage du Lac 31 Milles », indique Jocelyn Vachon.

De 60 clients il y a quelques années, le pourvoyeur a dû réduire ce nombre à 40 chasseurs en 2021, à qui il accorde une plus grande superficie de territoire de chasse, afin d’augmenter les chances de prélever un cerf mâle mature. La récolte totale a été de deux chevreuils l’an dernier. « Ça vraiment été dramatique », ajoute Jocelyn Vachon.

Sur un territoire de 50 km2, le pourvoyeur a installé de nombreuses caméras de surveillance. « Les mâles intéressants de 6 pointes et plus, je les compte sur les doigts d’une main », déplore celui qui constate aucune reprise de l’espèce depuis les cinq dernières années. Sa région a déjà porté l’appellation de « Royaume du cerf de Virginie ».

Zecs Québec septembre 2021

Vivement la RTLB

Jocelyn Vachon a fait savoir que selon lui, une des principales raisons qui expliquent cette extinction est qu’on récolte, dès l’ouverture de la chasse avec arbalète, des jeunes mâles d’un an et demi.

« Si on abat 90 % des jeunes mâles, c'est difficile d’avoir des mâles adultes dans quatre ou cinq ans. Ce serait vraiment important, dans notre région, qu’on laisse vivre les jeunes chevreuils pour essayer d’avoir plus de « bucks » matures ».

Le pourvoyeur réclame l’introduction de la Restriction de la taille légale des bois.

« Si ça été un succès dans les Cantons de l’Est, dans la zone 6, je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas bon dans la zone 10. C’est logique », estime Jocelyn Vachon qui ne peut appliquer des restrictions sur la taille des panaches dans sa pourvoirie, si la réglementation ne les imposent pas sur les terres publiques qui bornent son territoire de chasse.

RDVN Facebook

« Si on a une loi qui est appliquée dans toute la région, ce sera fini l’abattage de jeunes mâles qui assureront une qualité de chasse dans les prochaines années ».

On peut entendre ou réentendre cette entrevue en cliquant sur le lien ci-dessus.





Zec Québec septembre 2021
RDVN Facebook
Pronature